Sélectionner une page

Ce Cirque monumental s’est imposé dans plusieurs pays européens durant la deuxième moitié du XXème siècle.

CIRCO AMERICANO, version espagnole
affiche du Circo Americano, cirque monumental, en 1957

Americano en 1957, un cirque monumental

Ce cirque est créée en 1951 par Manuel Feijoo, le fils du directeur du Circo Feijoo, et Arturo Castilla, de l’équipe des clowns Cape. Tous deux ont épousé les filles du directeur Mariano Sanchez Rexach qui, avant la deuxième guerre mondiale, avait déjà dirigé un cirque du même nom. Par ses somptueux spectacles, le CIRCO AMERICANO s’est imposé rapidement comme un des plus importants cirques européens.  Ces deux directeurs dirigèrent également le Circo Monumental, le Circo Price à Madrid, et instaurèrent une alliance avec le cirque allemand de Carola Williams en 1962, et l’année suivante, avec la famille Togni. Ce chapiteau cessa ses activités lors de la retraite de ses propriétaires en 1976.

CIRCO AMERICANO, version itallienne
flyer du Circo Americano, cirque monumental

flyer du Circo Americano, un cirque monumental en 1974

Le nom fut alors repris par les Togni. À l’origine de cette famille, nous trouvons trois frères : Ugo (1897-1982), Ercole et Ferdinando (1899-1990). Les trois frères se séparent en 1953. Ferdinando Togni et ses trois fils, Bruno (1931-1988), Willy (1929-2007), et Enis né en 1933, commencent par tourner sous le nom de CIRCO ITALIANO.

Fin 1963, Ferdinando s’associe aux directeurs espagnols Feijoo et Castilla et à la directrice allemande Carola Williams pour créer le CIRCO AMERICANO, afin de concurrencer la venue du cirque américain Ringling Bros and Barnum & Bailey en Europe.

En 1964 et en 1965, le Circo Americano tourne en Italie, se dédoublant parfois, la deuxième unité se dénommant GRAN CIRCO DI MADRID, GRAN CIRCO DI BERLIN en 1966, CIRCO DI MOSCA en 1969, GRAN CIRCO DI MEXICO en 1971, et BILLY SMART CIRCUS en 1975. Le Circo Americano parcourt l’Italie, l’Espagne et la Yougoslavie durant les années 1970, 1971, 1978, et plus tard la Slovénie en 1997 et 2003.

Americano, le chapiteau en 1966, cirque monumental

chapiteau du Circo Americano, un cirque monumental, en 1966 – photo C. Degeldère

Comme d’autres entreprises italiennes, la famille Togni veut tenter une tournée en France. Elle débarque en novembre 1979 à la pelouse de Reuilly, où les C.R.S. l’empêchent de monter le chapiteau, vu les réprobations de l’ensemble de la profession en cette période de Noël. Finalement, l’affaire s’arrange en une semaine. Enis est alors directeur, Bruno responsable technique, et Willy directeur artistique. En 1980, les Togni essaient une courte tournée estivale sur la Côte d’Azur, mais ils sont bloqués à l’entrée en France sur le pont de Kehl. Jean Richard vient à leur secours, en leur prêtant sa licence. À Noël 1980, les Bouglione les installent à nouveau à la pelouse de Reuilly pour leurs galas. Le chapiteau revient en France en 1981, 1983, 1984, et 1986. La famille Togni est engagée avec tous ses animaux en 1990 et 1991 chez Ringling Bros and Barnum and Bailey aux Etats-Unis. Ne souhaitant pas poursuivre l’aventure, elle rentre en Europe pour 1992. Le nom de CIRCO AMERICANO est utilisé uniquement en Italie, et ce jusqu’en 1999 inclus, le nom d’AMERICAN CIRCUS étant réservé pour l’étranger.

American circus flyer, cirque monumental

flyer de l’American Circus, un cirque monumental

À partir de l’année 2000, ce dernier est employé pour tous les pays. Actuellement le cirque voyage peu en Europe, et ne tourne en Italie que d’octobre à mars (avec des galas au moment de Noël). Le reste de l’année, il séjourne dans ses quartiers d’hiver de Vérone. Il est dirigé par les fils d’Enis, Flavio et Daniele. Il faut dire qu’en Italie, après l’âge d’or des années 80, où l’on comptait jusqu’à deux cent cinquante cirques de moyenne ou grande importance, les temps sont devenus difficiles.

Americano, cirque monumental, avec Enis Togni 1997

American Circus, un cirque monumental, avec Enis Togni en 1997

AMERICANO FAGGIONI

Ce nom est actuellement utilisé par la famille Faggioni : Roberto, son épouse Rosana et leurs cinq enfants (Malko, Gianni, Aidi, Dicky et Ronny). Ils commencent par tourner en Italie en 1972 sous le nom de FAGGIONI, puis s’expatrient définitivement en Espagne en 1982. Après avoir eu pour patronyme CIRCO ITALIANO, puis CIRCO EUROPA et enfin JUMBO CIRCUS, ils adoptent l’enseigne CIRCO AMERICANO en 1999. Le chapiteau est un six mâts tour Eiffel (transformable en huit mâts), et à trois pistes. Soixante cinq semi-remorques transportent l’ensemble du chapiteau et de la ménagerie qui comporte notamment quinze chevaux, cinq éléphants et un rhinocéros.

Christian Leyder

Extrait de : Panorama des Cirques Européens – Christian Leyder – Arts des Mondes.

couverture : Panorama des Cirques Européens - cirque monumental

Panorama des Cirques Européens

À lire :

  • Panorama des Cirques Européens – Christian Leyder – Arts des Mondes.
  • Circo Americano – American Circus Togni – Thierry Cômes – Editions de la Gardine.
  • Circo Americano – une histoire en image – Collectif Christophe Roullin – BECOM.