Sélectionner une page
Jean Richard à Medrano faisait ses débuts en 1955.
 au Cirque Medrano en 1955 - Jean Richard à Medrano

Cirque Medrano

Jean Richard venait de terminer son passage à l’Olympia de Paris, qui avait débuté le 15 septembre 1955. Il était alors, un comique qui s’était particulièrement fait remarquer au cabaret l’Amiral, en compagnie des fantaisistes Roger Pierre et Jean-Marc Thibault. Avec son accent de Champignole qui faisait rire la France entière, il avait imposé son personnage de conférencier-explorateur-sportif, vite popularisé par ses nombreuses interventions dans les émissions de Radio-Luxembourg. Engagé en vedette à l’Olympia par Bruno Coquatrix, il eut l’idée de présenter une entrée de cage comique avec Saïda, la lionne de Sarah Caryth. C’était osé !

Jean Richard après son passage au Cirque Medrano - Jean Richard à Medrano

Jean Richard et son guépard favori

Jean Richard à Medrano

À peine son engagement terminé, il remerciait la dompteuse et sa lionne, et en passant, le 25 novembre, boulevard Rochechouart, il sauta pardessus la banquette du Cirque Medrano. Comme il avait un fouet à la main, Jérôme Medrano lui proposa de présenter les éléphants. Le hasard fit qu’au même moment, Georges Rusza, promenait un groupe de pachydermes en provenance du Cirque Knie...

Athlète complet – n’avait-il pas participé aux Jeux Olympiques ? – Jean Richard, décida de montrer qu’à Champignole on ne se dégonflait pas. Devant les Parigots médusés, il fit valser ces grosses bestioles, puis demanda poliment à l’une d’entre elles de monter en équilibre sur une boule. Délaissant son fouet, et prenant son courage à deux mains, il demanda à sa camarade Yama, de jouer les funambules. Et enfin, Jean Richard eut l’honneur et l’avantage de présenter à Paris, la traversée de l’éléphant sur deux câbles tendus. Dans Le Parisien, Jean Jouquet écrivit :

« … Les éléphants de Jean Richard, si l’on peut dire, ont été admirablement dressés par Rusza. Notre grand comique s’en tire bien… ou presque ; un peu de pagaille règne sur les pachydermes, mais son baratin est très amusant ; voir Yama pesant dans les deux tonnes, s’aventure sur deux câbles d’acier, est un spectacle assez extraordinaire. Les huit éléphants éxècutèrent également des équilibres, jouèrent de la musique, dansèrent, et, vraiment jean Richard avait l’air de les diriger… »

 Yama du Cirque Knie au Cirque Medrano 1955 - Jean Richard à Medrano

Yama du Cirque Knie

Spectacle de choix à Medrano  

Les spectateurs d’alors eurent bien de la chance de voir réunis dans un même programme, notre Jean Richard national, entouré d’un spectacle composé d’étoiles de la Piste, comme l’intrépide trapéziste Maryse Begary, les acrobates équilibristes Elwardos, ou la troupe d’acrobates équestres Hansels. Trois équipes défendaient la comédie clownesque, le trio Alex, Simo et Charly, les hilarants Rudi-Llata, et le roi de la fête, Achille Zavatta, assisté de Jean Dréna et Mona Silvy.

Après avoir tâté des lions et des éléphants, il ne restait plus qu’à Jean Richard de devenir directeur de Cirque…

Dominique Denis

Adaptation de l’article dans Le Cirque dans l’Univers n° 204 : Ils se souviennent… (collectif).


Sources
  • Le duo de la rentrée : Jean Richard et sa lionne – Paris-Match – n° 339 – Octobre 1955.
  • Scènes et Pistes – Septembre à novembre 1955.
  • Jean Richard à Medrano – Robert Thill – Arts – 7/12/1955.
  • Jean Richard dompteur d’éléphant – J. Fabre – 28/11/1955.
  • Au Cirque Medrano Jean Rochard et de grandes attractions – Jean Jouquey – Le Parisien – 29/11/1955.
  • Jean Richard joue de la trompe – G. Joly – 6/12/1955.
  • Le Figaro – Décembre 1955.
  • Zavatta déshabille Lilli Brigido – Cinémonde – 1955.
  • Jean Richard et son cirque – Pierre Fenouillet.
  • Achille Zavatta – Star du Cirque – Dominique Denis – Arts des 2 Mondes