Sélectionner une page
Maquette - Cirque d'Hiver Franconi

Maquette du Cirque d’Hiver Franconi

Du Cirque Napoléon au Cirque d’Hiver Franconi

Après la chute du deuxième Empire, le Cirque Napoléon rebaptisé en septembre 1870 Cirque National, connut une période de transition jusqu’en 1873, sous la direction de Louis Dejean, directeur-gérant de la Société des deux cirques. Celui-ci céda sa fonction à Victor Franconi, assisté de son fils Charles, en 1873. Le Cirque National fut alors appelé le Cirque d’Hiver.

Cirque d'Hiver Franconi

Affiche du Cirque d’Hiver Franconi en 1876

Les pantomimes du Cirque d’Hiver 

Les spectacles comprenaient généralement une première partie composés d’attractions et en second et d’une pantomime, comme La chasse au cerf (1875), Une caravane dans le désert, CendrillonLa guerre du Caucase (1876), La Vie parisienne (1877) Une fête sur la glace (1879), Les volontaires de 92 (1884).

L'homme obus au Cirque d'Hiver Franconi

L’homme obus au Cirque d’Hiver Franconi

Les écuyères comme les sœurs Loisset ou Virginie Léonard ou encore le Maître écuyer James Fillis, furent  à l’honneur. Les attractions gymniques prirent de plus en plus d’importance, telles l’homme projectile Mayol (1875), l’ascensionniste sur boule Ethardo (1882), ou les barristes Boisset (1883). Le funambule Arsens Blondin fut la vedette en 1885. Les numéros d’animaux dressés investirent la piste comme les fauves de miss Cora (1879) et de la belle Nouma Hawa (1882), ou les 14 loups russes de Rudesindo Roche (1883), La comédie clownesque fut dignement représentée par Chadwick (1875) ou  Biily Hayden (1883). Il y eut également des grandes féeries comme Ceylan (1887) ou des pantomimes comme Kachalo-Ball (1889), Madrid à Paris (1889)

Les Colobri au Cirque d'Hiver Franconi

Les 6 Colobri au Cirque d’Hiver Franconi

L’entrée des Lilliputiens

La troupe de lilliputiens Colibris enchanta les Parisiens en 1890, et deux ans plus tard le clown russe Douroff fit voyager 150 rats sur un petit chemin de fer. En 1894, les frères Hanlon au trapèze volant firent sensation. L’écuyère Marie Schumann impressionna les amateurs de l’art équestre avec son audacieuse cabrade en arrière en 1896. La piste était animé par les clowns Cyerillo, Bébé, Toto, Cashmore (1894), ainsi que le duo Tonino et Antonet (1896).

Pantomime au Cirque d'Hiver Franconi

Pantomime en 1893 au Cirque d’Hiver Franconi

Des pantomimes furent mises à l’affiche comme Les Saltimbanques (1892) Les Français au Dahomey (1893), 1814 (1894), L’école modèle (1895), Robert Macaire (1896), En Afrique (1897).

Le 25 juin 1897, le personnel du cirque assista aux obsèques de Victor Franconi. Son fils Charles prit alors, naturellement, la direction du Cirque d’Hiver.

Les rois du trapèze

Deux ans plus tard, les trapézistes français Rainat triomphèrent à leur tour tandis que le jeune François Fratellini tournait un impeccable saut périlleux à cheval. Luigi et Paolo Fratellini amusèrent les spectateurs jusqu’en 1906. Les spectacles se succédèrent avec de nombreuses attractions comme les aériens Lockford (1900), le ventriloque Syriaque (1901), les cyclistes French, l’hercule Nino (1903), le looping thé loop de Méphisto (1904), les lions de Hermann Weedon (1905), les ours de Spessardy (1906), ou l’équilibriste au trapèze Nunez (1907). Parmi les pantomimes, on put assister à Les alliés en Chine (1901), Chez les Boers (1902), Tous Auvergnats (1903), Tous toqués (1905), ou Le million de la cantinière (1906).

Façade en 1907 - Cirque d'Hiver Franconi

Façade du Cirque d’Hiver en 1907

La lumière électrique fit son apparition fin août 1907. C’est alors que Charles Franconi céda la direction à Serge Sandberg qui transforma le Cirque d’Hiver en salle de cinéma, de théâtre, de concert…

Il faudra attendre 1923, pour assister à la renaissance des jeux du Cirque dans ce temple construit par Hittorf.

Adaptation de : Cirques en bois, cirques en pierre de France – Charles Degeldère et Dominique Denisdeux volumes – Arts des 2 Mondes – 2003. (en cours de réédition).

Sources

  • Un glorieux centenaire – Henri Thétard – Le Cirque dans l’Univers – n° 11.
  • Le Cirque d’Hiver – Louis Gagey – Le Cirque dans l’Univers – n° 11.
  • La dynastie des Franconi – Tristan Rémy – Le Cirque dans l’Univers – n° 76.
  • Louis Dejean – Henry Thétard – Music-Hall – n° 90.
  • Notes Paul Haynon.
  • L’année théâtrale 1874 – 1875.
  • Le Cirque Français – Alain Weill.
  • Der Artist – 1898 à 1900-1904 à 1907.
  • Programme 1899 – 1903 – 1905 – 1906 – 1907.
  • Histoire Illustrée des Cirques Parisiens – Adrian.
  • Le Cirque d’Hiver – Sampion Bouglione – Marjorie Aiolfi – Flammarion – 2002.

.A lire 

Cirques en bois, cirques en pierre de France - cirques parisiens

Cirques en bois, cirques en pierre de France

  • Cirques en bois, cirques en pierre de France – Charles Degeldère et Dominique Denis – deux volumes – Arts des 2 Mondes – 2003. (en cours de réédition).
  • Histoire Illustrée des Cirques Parisiens – Adrian.
  • Le Cirque d’Hiver – Sampion Bouglione & Marjorie Aiolfi – Flammarion – Paris 2002.
  • Paris en Piste – Histoire des cirques parisiens – Pascal Jacob – Editions Ouest-France – Rennes 2013.