Sélectionner une page
Artistes lilliputiens : Véritables miniatures humaines, qui doivent leur dénomination au Voyage de Gulliver de Jonathan Swift, ces artistes éclectiques pratiquent, plusieurs disciplines du Cirque.
Lithographie d'une troupe d'artistes lilliputiens de Vienne

Lithographie d’une troupe d’artistes lilliputiens

Ces artistes lilliputiens, de petite taille, admirablement bien proportionnés, ne doivent pas être confondus avec les nains du type achondroplase.

Tom Pouce et son épouse présentés par Barnum - Artistes lilliputiens

Tom Pouce et son épouse présentés par Barnum

Le plus célèbre des artistes lilliputiens fut Charles S. Strabton (1838-1883), plus connu sous le nom de Général Tom Pouce, qui eut pour manager P. T. Barnum.

Après ses nombreux succès en Amérique et dans les grandes Cours européennes, d’autres lilliputiens, affublés de titres de noblesse et de grades honorifiques de la plus haute fantaisie, lui succédèrent, tels le Commodore Nutt, l’Amiral Trump, le général Mitte accompagné de Miss Millie Edward, la Princesse Paulina, ou encore le Prince Mignon, qui se révéla un étonnant équilibriste au Cirque Fernando, en 1890.

De la fin du XIXème siècle aux années 1966, les artistes lilliputiens ont formé des troupes présentant soit un numéro du type universal act, soit un spectacle complet de variétés. Une des compagnies les plus célèbres fut les Colibri, qui entraient en piste dans des calèches tirées par des poneys au Cirque d’Hiver de Paris en 1890.

Artistes lilliputiens au Jardin d'Acclimatation à Paris

Artistes lilliputiens de la troupe Gerson au Jardin d’Acclimatation à Paris

En 1904, au parc d’attraction Dreamland, situé à Coney Island, Samuel W. Gompertz créa le Midget City avec une troupe importante de Lilliputiens. Nicol Gerson fonda, au Jardin d’Acclimatation à Paris, le Royaume de Lilliput, en 1909 avec un roi, Sa Majesté Smaun Sing Hpoo, de nombreuses Princesses et Princes et les troupes des Tschushke, Fuschs, ou Scheurer. Ce village était constitué de maisons, de boutiques à leur échelle, animé par une centaine de personnes. Deux spectacles se succédaient en permanence. Le premier, le Cirque du Royaume de Lilliput, avec cinq séances par jour, le deuxième, à l’Hippodrome du Royaume de Lilliput, avec trois représentations.

Le cortège de la troupe Gerson - Artistes lilliputiens

Le cortège de la troupe Gerson

Par la suite, d’autres cités miniatures s’installèrent à Londres, Bruxelles, Berlin, sans compter les villages itinérants qui s’installèrent dans les foires ou dans les tentes annexes de grands cirques. Au début du XXème siècle, les troupes d’artistes lilliputiens, telles celle de Singer accompagnée de poneys et d’un éléphant nain, de Zeynard ou encore de Glauer, composée de trente personnes, présentaient des spectacles complets.

La troupe d'artistes lilliputiens de Ritter à Medrano

La troupe de Ritter à Medrano

Entre les deux grandes guerres mondiales, en Grande Bretagne, la troupe d’artistes lilliputiens de Fred Roper ou celle de Lester dotée d’une cavalerie, eurent un succès considérable. En France, on put applaudir chez Pinder, Willy Pantzer et ses amis qui parodiaient un match de boxe, et à Medrano, Ritter et son orchestre hawaïen.

Après la deuxième guerre mondiale, les équipes commencèrent à se raréfier. Cependant, en 1949, le Cirque Knie présenta la troupe d’artistes lilliputiens Schneider et, en 1951, le Cirque Moreno, au Danemark, engagea Manias et ses petits acrobates cyclistes. En 1953, Wilkie programma Siebold et ses acrobates, et Schaeffer qui, avant guerre, eut jusqu’à 33 interprètes, revint à Paris, sur la piste du Cirque d’Hiver Bouglione, en janvier 1955.

La troupe d'artistes lilliputiens de Bob Herminés au Cirque Pinder

La troupe de Bob Herminés au Cirque Pinder

L’équipe de Gniley, composée de 22 lilliputiens, 5 poneys, 7 chiens de trait, 1 singe comique et comme décor, 15 maisons, tourna en Amérique du Sud dans les années 1956. La troupe de Bob Hermines, avec 13 artistes se produisit chez Pinder, en 1966.

Michu - Artistes lilliputiens

Michu

En Russie, Michajl Olichokivov dirigeait en 1968, une revue lilliputienne. À partir de 1973, Mihaly Mezaros, dit Michu, devint une vedette à part entière du Ringling Bros and Barnum & Bailey Circus. Artiste aux multiples talents, il illumina de son sourire les trois pistes de ce cirque gargantuesque. Dans ce même cirque, en 1982, Sandor et Elizabeth Raski présentaient de mignons poneys.

En 2011, le Cirque du Soleil engagea le duo Valentyna et Grigor Paylevanyan, comme partenaires du géant Victorino Lujan.

Dominique Denis

Extrait de : L’Encyclopédie du Cirque – Dominique Denis – Arts des 2 mondes – version e book

affiche : Artistes lilliputiens au Cirque Spessardy

Artistes lilliputiens au Cirque Spessardy

Artistes lilliputiens : Sources
  • Artisten Lexicon – S. Saltarino.
  • Les Nains – M. Monestier – p 41.
  • Le Cirque et ses Etoiles – T. Rémy – p 118 à 121.
  • 200 years of the american circus – T. Ogden – p 347 à 349.
  • Programme du Royaume de Lilliput. Paris 1907.
  • Cirque Parade – Adrian – p 66-150.
  • Das Programm 1500.
  • Echo – 6/10/1949 – 5/6/9/1950 – 5/6/7/1951 – 2/5/7/1952 – 3/8/12/1953 – 1/6/1954 – 4/5/12/1955 – 3/1956 – 1/6/1957.
  • Programme Medrano – Décembre 1935.
  • 200 years of the american circus – T. Ogden – p 246-247.
  • Numéros insolites – J. Garnier – G. L. C. – Vol II p 323.
  • Dossier Lilliputiens de l’Auteur.
  • Le Cirque dans l’univers n° 71- 242.
  • Programme Ringling 1982.
  • Dossiers chronologiques de l’Auteur.