Sélectionner une page
Les premiers cirques en Russie furent créés par les cavaliers britanniques comme Jacob Bates ou Charles Hugues, suivis par des directeurs de troupe comme Luigi Chiarini ou Jacques Tourniaire.
Les premiers cavaliers britanniques
Jacob Bates - premiers cirques en Russie

Jacob Bates par les demoiselles Vesque

Sous les règne de Pierre Ier, dit le grand, de Catherine Ier, Pierre II, Anne Ier, Ivan VI, Elizabeth dite la clémente, ou de Pierre III, de nombreux saltimbanques, appelés balagans, se produisaient devant la Cour et les nobles, ainsi que lors des grandes foires annuelles.

Alors que Catherine II, dite la grande (qui régna de 1762 à 1796) dirigeait l’Empire, Jacob Bates, le talentueux précurseur, surnommé en France le Piqueur anglois, présenta ses voltiges équestres à la Cour de Saint-Pétersbourg en 1763. L’année suivante, il exécuta ses acrobaties à cheval dans un amphithéâtre à Moscou.

Charles Hugues - Voltigeurs à cheval

Charles Hugues

D’autres cavaliers vinrent exercer leurs talents en Russie, comme Wolton, un des concurrents de Philip Astley, à Saint-Pétersbourg le 31 juillet 1775.

Charles Hugues, fondateur à Londres du Royal Circus and Equestrian Philarmonic Academy, créa un cirque à Saint-Pétersbourg et à Moscou en 1793, sous l’égide de la Grande Catherine.

Le premier cirque en pierre de Saint-Pétersbourg 
Acrobates à cheval - premiers cirques en Russie

Acrobates à cheval en Russie

La noblesse russe s’était entichée des jeux équestres de ces cavaliers venus de Grande-Bretagne, et au début du XIXème siècle, sous Alexandre Ier (de 1801 à 1825),la relève fut prise par Jacques Tourniaire. Originaire de Grenoble, Jacques Tourniaire (né le 17 octobre 1722 et décédé le 14 janvier 1829 à Koesnigsberg) avait fait ses classes chez Astley et chez les Franconi. Il s’était marié avec Philippine Roediger (1780 – 1850), descendante d’une famille d’artistes, avec qui il eut des enfants, Benoit, François, Ernest et Sophie qui, à leur tour, devinrent des étoiles de la Piste. Avant d’arriver en Russie, il avait voyagé dans les états italiens, germaniques, scandinaves et en Finlande.

Jacques Tourniaire ne fut pas le seul à diffuser le faste des jeux du cirque en Russie. À la tête d’une importante compagnie, Luigi Chiarini, qui s’était imposé dans les états germaniques et scandinaves, s’implanta à Saint-Pétersbourg en 1804. Il fut suivi par la suite par Baptiste Fouraux et Didier Gautier qui, eux aussi, furent les pionniers des premiers cirques en Russie.

Après de nombreuses tournées, Jacques Tourniaire, qui s’était également produit à Moscou au manège Pashkov rue Mokhovaya, retourna à Saint-Pétersbourg en 1827, et fit construire, près du canal Fontank, un cirque en pierre. Conçu par l’architecte Smaragd Shutov, il fut baptisé Cirque Olympique, en référence aux Franconi. La façade, à deux étages, était impressionnante avec une entrée majestueuse à cinq portes. La vie de cet établissement fut de courte durée, car l’année suivante, il fut transformé en théâtre. Ainsi, Jacques Tourniaire peut être considéré comme le père fondateur du Cirque en Russie.

Le Cirque Olympique à Saint-Pétersbourg - premiers cirques en Russie

Le Cirque Olympique à Saint-Pétersbourg

Dominique Denis

Sources : premiers cirques en Russie

  • Les premiers cavaliers britanniques
  • Premiers cirques dans le monde – circus-parade.com
  • Jacob Bates, précurseur du spectacle de cirque – circus-parade.com
  • Royal Circus, le premier cirque du monde – circus-parade.com
  • Dossiers chronologiques de l’auteur
  • Le premier cirque en pierre de Saint-Pétersbourg 
  • Artisten Lexicon – Signor Saltarino.
  • Dossiers chronologiques de l’auteur.
  • Premiers cirques dans le monde – circus-parade.com.
  • Circus Archeologie.
  • The circuses of Moscow – Dominique Jando – circopedia.
  • Plan du cirque de jacques Tourniaire.

 

Mot clef : premiers cirques en Russie