Sélectionner une page

Le personnage du clown fut popularisé, au début du XIXème siècle, par Joe Grimaldi, et repris par les comiques de la Piste du monde entier.

Joe Grimaldi - attelage

Joe Grimaldi et son attelage

En ce début de XIXème siècle, ce personnage haut en couleur est devenu le héros préféré du public britannique. Un jeune artiste, Joe Grimaldi, vient de le rendre populaire dans les pantomimes des théâtres de Variétés et va rapidement inspirer les comiques de la Piste.

Joe Grimaldi - ses saucisses

Joe Grimaldi et ses saucisses

L’origine du mot clown est imprécise. En anglais, il désigne un personnage de domestique campagnard qui pourrait venir de colon, (en latin colonatus signifiant un cultivateur ou un paysan). Il est également possible que ce mot vienne de klunni signifiant maladroit en Islandais, ou de kluntet, désignant un bon à rien en Norse (la langue des ancêtres des Danois).

Le clown fait son apparition dans les comédies du théâtre Elizabéthain à la fin du XVIème siècle. Il n’est alors qu’un personnage secondaire apparenté aux fools, minstrels, ou jesters interprétés par des comédiens comme Richard Tarlton, William Kemp, ou Richard Cowley. Simple domestique campagnard, il est rustre, niais, paresseux, chapardeur, maladroit, mais également malicieux, rusé et doué d’un bon sens commun. On peut se poser la question pourquoi est-il maquillé de façon outrageuse et vêtu de vêtements richement colorés ? Il est probable qu’un jour, lors de la fête des domestiques, il emprunta les habits de son maître et, voulant le parodier, se poudra de blanc, se rougit les lèvres et les joues puis, se coiffa d’une perruque trop grande pour lui. Cette situation, n’est pas sans rappeler Mascarille et Jodelet, ces deux truculents valets des Précieuses ridicules de Molière qui, costumés et maquillés comme des nobles, se font passer auprès de deux jouvencelles, l’un pour un marquis, et l’autre pour un vicomte.

Joe Grimaldi - La brouette

La brouette de Joe Grimaldi

Petit-fils de Giovanni Battista Grimaldi, dit Jambe-de-fer, une des gloires de la Comédie Italienne fils de Giuseppe Grimaldi, artiste renommé de la pantomime sur les scènes londoniennes, Joseph, dit Joe Grimaldi, né à Londres en 1778, monte sur les planches dès l’âge de trois ans. Sept ans plus tard, il excelle dans tous les rôles du répertoire comme Arlequin, Punch, Scaramouche ou le Singe à la manière du célèbre mime Mazurier.

Doué d’une forte nature comique, Joe se consacre ensuite au rôle du clown, et obtient alors un énorme succès. Ses interventions sont d’une telle drôlerie qu’il devient en peu de temps la coqueluche des Londoniens. Héritier d’une longue tradition et doué d’une imagination fertile, il développe les péripéties de ce personnage. Il interprète également des chansons, qui sont régulièrement bissées, comme Tippittywitchit.

Timbre de Joe Grimaldi

Timbre à l’effigie de Joe Grimaldi

Après une carrière bien remplie, il apparaît pour la dernière fois en public en 1828 lors d’un gala mémorable à Drury Lane.

Le nom de Joe Grimaldi est passé à la postérité, et encore aujourd’hui en Amérique, le mot Joey est synonyme de clown. En 1838, un an après sa disparition, Charles Dickens écrit Les mémoires du clown Grimaldi qui seront traduites en français en 1950 par le trapéziste Zemganno. La poste de Gibraltar, en 2002, édita un timbre à son effigie.

Enfin, chaque année, le premier samedi de février, à Hackney, en Angleterre, un service religieux est célébré en sa mémoire à la Holy Trinity Church.

Clowns de Cirque -par

Clowns de Cirque – D.  Denis

 

Dominique Denis

 

Extrait de : Clowns de Cirque – Histoire des Comiques de la Piste – Dominique Denis – Arts des 2 Mondes

 

 

 

À Lire :

  • Ce rire qui vient du cirque – Adrian – 1969.
  • Clowns – Michel Louis – Aby Georgian Production.
  • Clowns – John H. Towsen – Hawthorn Books – New York – 1976.
  • Clowns de Cirque – Histoire des Comiques de la Piste – Dominique Denis – Arts des 2 Monde – 2015.
  • Clowns et Farceurs – Jacques Fabbri et André Sallée – Bordas – Paris – 1982.
  • Clowns & Pantomimes – Willson Disher – Editions Benjamin Blom – London – 1968.
  • Das Lachen des clowns – Mario Turra – Henschelverlag – Berlin – 1972.
  • L’art clownesque – M. Kogan – Iskusstvo – 1969.
  • L’Art du Clown – Dominique Denis – Arts des 2 Mondes – Paris 2005.
  • Le Livre du Clown – Dominique Denis – Editions du Spectacle – Strasbourg – 1985.
  • Le Petit Auguste Alphabétique – Yves Dagenais – Magellan – Paris – 2015.
  • Les Clowns – Tristan Rémy – Grasset – Paris – 1945.
  • Les clowns et la tradition clownesque – Pierre Robert Levy – La Gardine – 1991.
  • Les mémoires du clown Grimaldi – Dickens – Editions du Globe – 1950.
  • Storia del Clown – Alessandro Cervelatti – Marzocco – Firenze – 1946.
  • The book of clowns – George Speaight – Sidgwick & Jackson – London – 1980.