Sélectionner une page
Année 1782 : Création du premier établissement à s’appeler cirque avec le Royal Circus and Equestrian Philharmonic Academy, de Charles Hughes et Charles Dibdin.
Le Royal Circus à Londres - Année 1782

Le Royal Circus à Londres

Année 1782 : Le manège anglais en France
John Astley - Année 1782

John Astley

Tandis que l’écuyer Charles Manson brille par ses prouesses dans les Etats germaniques, Philip Astley et son fils John, qui avait quinze ans, retournent à Paris pour six semaines en 1782.

Avec son fils JohnPhilip Astley s’installe dans un terrain appelé le Chantier, situé 16 et 18 rue du Faubourg-du-Temple. Il aménage un manège en plein air et annonçe leur spectacle par voie de presse. Ainsi, les Parisiens peuvent lire dans Le Journal de Paris du 5 juillet 1782 :

«… Le sieur Astley, arrivé de Londres avec une troupe extraordinaire, donnera samedi et dimanche, 6 et 7 juillet, et tous les soirs, si le temps est favorable, au Chantier, rue du Faubourg-du-Temple, différents exercices de manège et plusieurs tours de force et de souplesse. Cette troupe est accompagnée du Sieur Astley, le fils, danseur à cheval au grand galop… »

Année 1782 : Le menuet de Devonshire
Reine Marie-Antoinette - Année 1782

La Reine Marie-Antoinette

Enthousiasmé par le jeune écuyer, Louis Petit de Bauchaumont écrit, dans ses Mémoires, en date du 19 juillet « …On connaissait déjà la plupart de ces exercices ; mais ce qui ne s’était point encore pratiqué et charme vraiment les connaisseurs, c’est l’agilité, la souplesse du sieur Astley fils, jeune homme de dix-sept ans, fait autour de la plus jolie figure du monde et dansant avec des grâces infinies sur des chevaux qui courent la piste. Il exécute le menuet de Devonshire… »

Pour les Parisiens, cette danse à cheval qui vient de faire son entrée sur la piste d’un manège, est une nouveauté et vient enrichir à point le répertoire des spectacles équestres. Cette chorégraphie d’origine française qui fait fureur à la Cour est empreinte à la fois de grâce et de gravité, accompagnée de moult évolutions et révérences, sur une musique à trois temps. Ce menuet Devonshire avait été dansé à Londres en l’honneur de la belle Georgina Cavendish par Gaetano Vestris, surnommé le Dieu de la Danse. Le succès fut tel qu’au mois d’août, Philip Astley donne deux représentations par jour, à midi et à six heures. La dernière représentation se déroule le 15 août. L’auteur des Mémoires secrets précise que Philip Astley avait réalisé un joli bénéfice de mille louis.

L’historien britannique Willson Disher, dans son livre Greatest show on earth, s’appuyant sur une correspondance de l’écrivain Horace Walpole, notait que les Astley se produisirent à Versailles, mais toutefois sans préciser la date. La Reine Marie-Antoinette fut enchantée par le galant menuet de John, qu’elle surnomma la rose anglaise, et lui offrit une médaille en or sertie de diamants. Quant à Philip Astley, il avait reçu l’autorisation d’arborer sur sa tunique l’écusson aux armes du roi et de la reine, par une ordonnance du 30 août 1782. Toujours selon M. W. Disher, Philip Astley se rend dans la capitale autrichienne en 1782. Le ministre plénipotentiaire à la cour de Vienne, sir Robert Murray Keith, lui fait l’honneur de le présenter à l’Empereur de l’Empire Austrau-Hongrois.

Année 1782 : Apparition du mot Cirque
Charles Dibdin - Année 1782

Charles Dibdin par Thomas Phillips

L’écuyer Charles Hugues est de retour à Londres, et s’associe avec Charles Dibdin (1745 – 1814). Ce dernier, originaire de Southampton, bénéficie d’une solide réputation d’auteur à succès de romans, chansons et pièces de théâtre. Il avait même dirigé un théâtre à Leicester Square.

Les deux amis font construire 124 Blackfriars Road, à St George Field, un élégant établissement de spectacle de forme circulaire qu’ils baptisent le Royal Circus and Equestrian Philharmonic Academy. C »est la première fois, qu’un établissement de spectacle s’appele Cirque. Il y a une piste pour la cavalerie et les exercices équestres. En face, est installée une scène pour y donner des saynètes et des pantomimes.

La troupe du Royal Circus and Equestrian Philharmonic Academy, qui réunit soixantaine de jeunes artistes est dirigée par Signor Giuseppe Grimaldi, dit Jambe de fer. La première du cirque a lieu le 4 novembre 1782.

Seulement, comme Charles Hugues et Charles Dibdin n’obtiennent pas le renouvellement de leur licence d’exploitation, ils doivent fermer les portes de leur établissement. Après maintes tractations, ils finissent par obtenir l’autorisation des autorités et peuvent reprendre leurs représentations en décembre.

Dominique Denis
Année 1782 : Sources
  • Philip Astley – La naissance du Cirque – Dominique Denis.
  • Le Cirque en France au XVIIIème siècle – Dominique Denis.
  • Philip Astley, créateur du spectacle de Cirque – Dominique Denis – circus-parade.com.
  • L’incroyable histoire – presque vraie – de Philip Astley par Monsieur Drollo – you tube.
  • Premiers cirques dans le monde – Dominique Denis – circus-parade.com.
  • The Memoirs of J. Decastro, comedian – Jacob Decastro.
  • The Circus – Its Origin and Growth prior to 1835 – Isaac J. Greenwood.
  • Circus Life and Circus Celebrities Thomas Frost.
  • Philip Astley – Dominique Jando – circopedia.org.
  • Astley’s Circus – The story of an English Hussar – Mike Rendell.
  • The Sawdust Ring – Ruppert Croft-Cooke & W. S. Meadmore.
  • Victorian Arena – The Performers – John Turner.
  • Das Busch vom Zirkus – Joseph Halperson.
  • La Merveilleuse Histoire du Cirque – Henry Thétard.
  • Le cirque et ses étoiles – Tristan Rémy.
  • Storia del Circo – Alessandro Cervellati.
  • Le Grand Livre du Cirque – Monica J. Renevey.
  • Histoire mondiale du Cirque – Dominique Jando.
  • Philip Astley – Bobby Barell – Echo – mars 1968.
  • Les tout premiers spectacle de cirque – A. H. Saxon – Le Cirque dans l’Univers – n°107.
  • Clowns & Pantomimes – Willson Disher.
  • De l’origine de certaines entrées à cheval – George Spaight – Le Cirque dans l’Univers – n°112.
  • Clowns de Cirque – Dominique Denis.
  • Dossiers chronologiques de l’auteur.
  • Greatest show on earth – Maurice Willson Disher.
  • The English Circus – Ruth Manning-Sanders.
  • The First Circus – Joan Selby-Lowndes.
  • The Circus Book – Ruppert Croft-Cooke & Peter Cotes.
  • Circus-Archäologie – Hermann Saguemüller.
  • Les Jongleurs à cheval – Dominique Denis – Paris – Arts des 2 Mondes – 2009.
  • Philip Astley & the Horsemen who invented the Circus – Dominique Jando.
À lire :

Philip Astley – La naissance du Cirque – Dominique Denis – Arts des 2 Mondes – 2018.