Sélectionner une page

Evocation des premiers cirques dans les Etats germaniques avec des noms célèbres comme de Bach, Gautier ou Traber, entre 1806 et 1815.

Premiers cirques dans le Rheinbund

Cristoph de Bach - Etats germaniques
Cristoph de Bach

Plusieurs voltigeurs équestres, de Jacob Bates à Jacques Tourniaire, avaient déjà parcouru le Saint Empire germanique au XVIIIème siècle. Au début du siècle suivant, des directeurs comme les frères Laurent et Henri Franconi, Kuhn, Masson ou Anton Rödiger, s’étaient illustré dans les jeux de la piste.

De nouveaux artistes allaient, à leur tour, briller dans le Rheinbund – la Confédération du Rhin – qui rassemblait l’ensemble des Etats germaniques sous le protectorat de l’Empire français, 

Cristoph de Bach à Berlin

Originaire de Lettonie, l’écuyer Cristoph de Bach, qui s’était illustré précédemment à Stuggart, se produisit à Berlin en 1806. Il faisait alors équipe avec le danseur de corde Alexander Terzi.

Cristoph de Bach s’établit ensuite en Autriche pour fonder, en 1808, le Circus Gymnasticus à Vienne.

Blondin à Nuremberg

Franz Blondin - Etats germaniques
Franz Blondin

François Erasmus Blondin présenta son cirque acrobatique à Nuremberg en octobre 1806. Il retourna dans cette ville l’année suivante. 

Cet artiste originaire de Gand – il était né en 1775 – avait travaillé en 1803 au Cirque Kinsbergen à Amsterdam en tant que sauteur. Il se mit ensuite à son compte et se produisit principalement en Belgique et aux Pays-Bas. On le retrouva plus tard, à la tête de son amphithéâtre en octobre et novembre 1814 à Dusseldorf.

Jean-Baptiste Gautier dans les Etats germaniques

Famille Gautier - Etats germaniques
Famille Gautier

Jean-Baptiste Gautier avait débuté dans le métier à la fin du XVIIIème siècle avec une ménagerie. Après la Russie, la Finlande, la Suède et le Danemark, il voyagea le Schleswig-Holstein en 1807.

Le Cirque Gautier s’installa à Hanau en novembre 1808. L’année suivante, en octobre, Jean-Baptiste Gautier, assisté de ses fils Joseph et Didier,vint à Nuremberg. 

Sous le nom de Circus Gymnasticus, il se produisit à Ausbourg en 1810. Avec la même enseigne, il retourna à Nuremberg, en mai et en novembre. Au programme : acrobatie à cheval, danse de corde, et sauts au tremplin. La famille Gautier donna son spectacle également à Freiburg en juillet1813. puis dans les différents états les années suivantes.

Les cirques de Stella et Mercke 

Alors que Rudolphe Mercke séjournait à Nuremberg en avril et mai 1808, le cirque de Stella, avec Adolph et le jeune Masson, parcourait les différents Etats germaniques. 

Nuremberg accueillit Stella en avril et mai 1811. Enfin, Stella concluait son spectacle par avec feu d’artifice.

Les Traber et les Lenz à cheval

Lenz en 1810 - Etats germaniques
Lenz en 1810

Une famille de danseurs de corde qui était connue depuis le XVème siècle, Traber, vintà Innsbruck en mars 1807. On la retrouva à Cobourg, en octobre 1812, avec à son programme des exercices d’acrobatie à cheval. La ville de Nuremberg les accueillit en 1815.

A la même époque, dans les Etats germaniques, Johann Lenz présentait un caroussel à l’ancienne.

Des grands noms : Chiarini, Guillaume et Knie

Friedriech Knie en 1813 - Etats germaniques
Friedriech Knie en 1813

Célèbres dans les foires depuis le siècle précédant, les Chiarini, après un séjour en Scandinavie et en Russie, arrivèrent à Nuremberg en novembre 1809.

Le Cirque Guillaume, dirigé par François Louis Guillaume, qui s’était établi dans la Péninsule italienne, présenta son spectacle à Nuremberg en octobre 1812, et à Dresde en février 1813. Deux ans plus tard, à Berlin, il prenait comme enseigne Circus Gymnasticus.

Enfin, depuis le début du siècle, le funambule Friedrich Knie, bien connu dans les Etats germaniques, marchait sur la corde.

Dominique Denis

Sources : Premiers cirques dans les Etats germaniques

  • Voltigeurs équestres dans le Saint Empire germanique – Dominique Denis – circus-parade.com
  • Circus Gymnasticus, premier cirque de Vienne – Dominique Denis – circus-parade.com
  • Gent circusstadt – André de Poorter.
  • 200 jaar circus un Nederland – Marja Keyser – Jacques Klöters.
  • Les pérégrinations d’un directeur de cirque à travers l’Europe – Didier Gautier – Le Cirque dans l’Univers – n° 200.
  • Das Busch vom Zirkus – Joseph Halperson.
  • Les premiers écuyers – Joseph Halperson – Music-Hall and Circus – n° 72.
  • La Merveilleuse Histoire du Cirque – Henry Thétard.
  • Généalogies des famille Loyal et Gautier – Henry Thétard – Le Cirque dans l’Univers – n° 9.
  • Cirkus-Archäologie – Hermann Saguemüller. 
  • Affiche Stella – Cirkus-Archäologie.
  • Affiche Gautier – document Peter Bräuning. 
  • Lentz – affiche – Cirkus-Archäologie. 
  • Von der arena zum circus – Hans Rathgeb.
  • Dossiers chronologiques de l’auteur.

À lire : 

Das Busch vom Zirkus – Joseph Halperson.