Sélectionner une page

Rudolph Brilloff dirigea au Royaume de Prusse, dans la première partie du XIXème siècle, une compagnie équestre, qui permit la découverte d’artistes prometteurs comme Slamaonski, les frères Carré, Schumann et Ernst Renz.

Une petite compagnie équestre

Circus Brilloff - 1839
Affiche du Circus Brilloff – novembre 1839

A l’aube du XIXème siècle, après avoir combattu comme soldat dans l’armée prussienne, Rudolf Brillof devint voltigeur équestre. Très jeune, il fit ses classes auprès du cavalier Peter Mayeu qui, avait eut son temps de gloire à Vienne à la fin du siècle précédant.

Avec Jean Gautier, Rudolf Brilloff se produisit dans la capitale de l’empire autrichien en 1823. Quatre ans plus tard, avec Liebhard, il créait une petite compagnie et se faisait alors appeler le Hussard du Roi de Prusse.

Le cirque équestre de Brilloff fut signalé à Leipzig en 1828, et à Breslau l’année suivante. Sa troupe, en 1833, se composait de 10 personnes et de 12 chevaux. Puis, il séjourna à Berlin de 1834 à janvier 1836. Il se maria avec Friedericke Wehle, et s’associa avec Brandt.

Le spectacle

Circus Brilloff - mars 1840
Affiche du Circus Brilloff – mars 1840

Outre son partenaire Brandt, dans le rôle du pojatz (le paillasse), la troupe était composée de son fils, voltigeur à cheval. Parmi les écuyères à panneau, figuraient sa sœur Hannchen, Friedericke Wehle qui dansait la seguedille et miss Emilie qui sautait pardessus les rubans. Olibo, un autre comique de la piste, spécialisé dans des jeux de grimaces et notamment des imitations de Napoléon, animait les reprises. 

En intermède, Friedericke Wehle étonnait le public avec sa danse des œufs. Le directeurRudolf Brillof présentait un groupe de chevaux en liberté ainsi que des airs de haute école. Le spectacle se terminait par une pantomime La mort du Capitaine Cooke.

Les exploits d’Ernst Renz

Omniprésent, le jeune Ernst Renz intervenait plusieurs fois dans le spectacle. Il dansait sur un fil d’acier, sautait à travers de cerceaux et maniait avec dextérité un fusil d’ordonnance.

Dans un autre numéro, il soutenait six acrobates sur ses épaules.

Ecuyer émérite, Ernst Renz apparaissait trois fois : dans des poses académiques, un pas de deux, et une voltige à la Tcherkesses. En plus, il montrait ses dons comiques en interprétant la farce du paysan à cheval.

Programme équestre

A Breslau, en novembre 1839, le Circus Rudolf Brilloff présenta un spectacle essentiellement équestre.

Le programme annonçait une manœuvre des lanciers polonais par six cavaliers, les écuyères à panneau Madame et Miss Wehle, Sophie Rau, mademoiselle Wollinska, les écuyers M. Naudmann et M. Rau, la haute école et la cavalerie de Rudolf Brilloff

Quant à Ernst Renz, après un pas de deux avec miss Wehle, il apparaissait en cavalier grec et dans les jeux romains sur trois chevaux non sellés.

Circus Rudolph Brilloff

Circus Brilloff - mars 1843
Affiche du Circus Brilloff – mars 1843

En 1843, Le Circus Brilloff se produisit à Erfurt. Dans cette ville, le 21 avril, Rudolf Brilloff se cassa la jambe, et mourut de ses blessures. Il laissait une veuve Friedericke Brilloff, née Wehle, et trois enfants encore mineurs.

Le Circus Rudolph Brilloff est resté dans les annales pour la qualité de ses programmes. De plus, il donna la chance à de jeunes artistes prometteurs comme Salamonski, les frères Wilhelm, Carl et Bernard Carré, ou Gotthold et Gustav Schumann… et, Ernst Renz, qui allait devenir, par la suite, le père spirituel du cirque allemand.

Dominique Denis

Avec l’aimable participation de Hermann Saguemüller et Peter Bräuning.

Sources

  • Une petite compagnie équestre
  • Voltigeurs équestres dans le Saint Empire Germanique – Dominique Denis – circus-parade.com.
  • Circus Gymnasticus – Dominique Denis – circus-parade.com.
  • Die Circus und Artverwandte Künste – Peter Bräuning.
  • Revue : Circus Archäologie – Hermann Saguemüller.
  • Zircus Renz – A. H. Kober.
  • Le spectacle
  • Das Busch von Circus – Joseph Halperson.
  • La Merveilleuse Histoire du Cirque – Henry Thétard.
  • Les Clowns – Tristan Rémy.
  • Les exploits d’Ernst Renz
  • Zircus Renz – A. H. Kober.
  • Das Busch von Circus – Joseph Halperson.

Sources – suite

  • Programme équestre
  • Programm Circus Rudolph Brilloff – 24.11.1839 – Collection Otto Link.
  • Circus Rudolph Brilloff
  • Geheimes preussisches Staatsarchiv – Berlin.