Sélectionner une page

Le Prince Rainier III créa le premier Festival International de Cirque de Monte-Carlo du 26 au 31 décembre 1974.

Annonce du premier festival du Cirque de Monte-Carlo - Rainier III
Annonce du premier festival international du Cirque de Monte-Carlo

Un Prince amoureux du Cirque

S. A. S. le Prince Rainier III, né le 31 mai 1923 à Monaco, était le fils du Comte Pierre de Polignac et de la Princesse Charlotte. Il avait succédé à son grand-père, le Prince Louis II, le 9 mai 1949.

Depuis son enfance, Rainier III était un spectateur assidu des cirques parisiens et devint l’ami de Jérôme Medrano, sans aucun doute un des directeurs les plus créatifs de l’histoire du Cirque.

Jérôme Medrano et le Prince Rainier III à Medrano
Jérôme Medrano et le Prince Rainier III à Medrano – photo Pierre J. Dannès

Rainier accueillit dans sa principauté le Radio Circus en 1952, et deux ans plus tard, créait son zoo. Il se maria avec la merveilleuse actrice Grace Kelly le 18 avril 1856. Ils eurent trois enfants Caroline, Albert et Stéphanie.

Chaque année, à Noël, il engageait des clowns pour distraire ses enfants, comme par exemple les Fratellini Junior en 1962.

Sous le chapiteau Bouglione

Le chapiteau Bouglione - Rosa Bouglione
Le chapiteau Bouglione

Prenant exemple sur Louis Merlin qui, depuis 1958, présentait le prestigieux Gala de la Piste et du Cheval, réunissant les plus grands numéros de Cirque de l’époque, le Prince décida de créer un festival international.

Il chargea, en 1973, René Croesi, le directeur de l’Orchestre Philarmonique de Monte-Carlo, et Maurice Crovetto, le responsable des fêtes de la principauté, de mettre en œuvre son projet. 

Le festival eut lieu du 26 au 31 décembre1974 sous le chapiteau de Joseph Bouglione Ier planté sur l’esplanade de Fiontvieille. 

Les meilleurs artistes des cirques européens furent engagés. La présentation était assurée par Sergio et l’orchestre était placé sous la direction de Janusz Skup du Cirque d’Etat de Pologne.

Premier spectacle le jeudi 26 décembre

Emilien Bouglione et sa cavalerie en 1974
Emilien Bouglione et sa cavalerie – photo Dominique Texier
  • Les Dahi Dahi, clowns (Portugal).
  • Les Flying Gorilla, trapèze volant (Tchécoslovaquie).
  • Les Aguanitos, trapèze Washington (ltalie). 
  • Les Huesca, sauteurs à la bascule (Italie).
  • Les Dymek, trio à la barre russe (Pologne).
  • Rex Borman, équilibriste (France). 
  • Mini-maxi du Cirque Bouglione présenté par Emlien Bouglione (France).
  • Die honven hussaren, haute-école (Hongrie).
  • Les éléphants d’Afrique de Mary Chipperfield presentés par W. Vos (Grande-Bretagne).
  • Les ours de Ribeck (Allemagne).
  • Les tigres du Cirque Bouglione présentés par Catherine Blanckart (Suisse).

Deuxième spectacle le vendredi 27 décembre

  • Bubi Emesto, entrée clownesque (Italie). 
  • Les Martini Llata, clowns (Espagne).
  • Les Alizés, trapèze volant (France).
  • Roger Regor, funambule (France). 
  • Les Giovani, acrobates au tapis (Italie). 
  • Les Pentacovi, sauteurs à la balançoire (Bulgarie). 
  • Les Guams, équilibristres (ltalie).
  • La cavalerie Bouglione présentée par Emilien Bouglione (France).
  • Katja Schumann, haute-école (Danemark).
  • Les Bratuchin, cosaques à cheval (Russie).
  • L’éléphanteau barbier du Circo Citta di Roma(ltalie).
  • Les chimpanzés de Pilade Cristilani (ltalie).
  • Les lions de James Carrington.

Troisième spectacle le samedi 28 décembre

Charlie Rivel - illustration
Charlie Rivel – illustration A. A.
  • Charlie Rivel, entrée clownesque (Espagne).
  • Les Lavrenovi, acrobatie aux anneaux (Bulgarie). 
  • Les Moreno, saut de la mort (France). 
  • Les Richter, acrobates à la bascule avec éléphants (Hongrie).
  • Sofia Troupe, tremplin élastique (Bulgarie). 
  • Les Perri’s, antipodistes (Italie).
  • La cavalerie du Circo Americano Togni présentée par Bruno Trogni (Italie).
  • Jerry, Jimmy, Johnny, voltige à cheval (Suède).
  • Les ours de Walter (Allemagne).
  • Les éléphants d’Asie du Circo Americano Togni présentés par Enders (Italie). 
  • Les lionnes de Mireille Vienne (France).

Quatrième spectacle le dimanche 29 décembre

  • Les Bario clowns (France).
  • Les Arcturus, cadre aérien (Hongrie).
  • Fernanda Peris, trapéziste (ltalie).
  • Les New Dollys, cyclistes (U.S.A.). 
  • Les Yong, équilibristes (U.S.A.).
  • Orlando et Celina, acrobates à la bascule (Mexique).
  • Mini-maxi du Cirque Bouglione, présenté par Emilien Bouglione (France), 
  • Haute-école présentée par les Togni Juniors (ltalie).
  • Les Richter, voltige à cheval (Hongrie).
  • L’éléphant barbier des Richter (Hongrie).
  • Les chimpanzés de Luc et Bella (France).
  • Le groupe mixte de fauves du Cirque·Mary Chipperfield par W. Vos (Grande-Bretagne).

Deux clowns d’or

Montage par Alfred Court - Paix dans la Jungle
Montage photographique dédicacée par Alfred Court – Archives Arlequin

La vedette de ce festival fut l’inimitable Charlie Rivel qui reçut le premier clown d’or. Le Prince se déplaça à Nice pour remettre un second clown d’or à Alfred Court pour honorer son incroyable carrière.

Cinq clowns d’argent  

  • Les Alizés, trapèze volant (France).
  • Les Pentavi, acrobatie au tapis (Bulgarie).
  • Les Dymek, acrobatie (Pologne).
  • Emilien Bouglione, cavalerie (France).
  • Les Richter, voltige à cheval (Hongrie).

Les autres récompenses

  • Scènes et Pistes: les Togni juniors (haute-école) (Italie).
  • Le Jury Junior : les Dymek, acrobatie (Pologne).
  • Municipalité de Monaco : les Aguanitos, trapèze Washington (Italie).
  • Association de la Presse du Music-hall et du Cirque : Kajta Schumann (Danemark).
  • La Piste : les Moreno, saut de la mort (France).
  • Henri Thétard (Club du Cirque) : Mireille Vienne, groupe de lionnes (France).
  • Cirque dans l’Univers : Fernanda Peris, trapèze (Italie).
  • Nice-Matin : Wilhem Vos, éléphants (Grande-Bretagne).
  • Ecole du Cirque du Nouveau Carré : Roger Régor, funambule (France).

Une réussite

En plus de ces magnifiques spectacles, le docteur Alain Frère organisa une exposition de Cirque dans le hall du centenaire, avec la maquette du Super Circus de René Benoist. 

Enfin, le dimanche matin une messe fut célébrée par monseigneur Abelé sous le chapiteau Bouglione.

Incontestablement, ce premier festival fut une réussite. Naturellement, le Prince Rainier III décida que l’aventure continuerait…

Dominique Denis

Sources

  • Photographie Pierre J. Dannès.
  • Radio Télé Circus – Christian Boner.
  • Les Craddock-Fratellini – Dominique Denis.
  • Noël 1974 – Adrian – Scènes et Pistes – n° 181.
  • Festival International de Cirque à Monaco – Adrian – Scènes et Pistes – n° 186.
  • Les enfants de la balle à Monte-Carlo – Paul Carrière – Le Figaro – 26/12/1974.
  • Séjour prolongé à Monaco – Paul Carrière – Le Figaro – 30/12/1974.
  • Les acrobates l’emportent – Paul Carrière – Le Figaro – 31/12/1974.
  • Premier Festival International de Cirque de Monte-Carlo – Adrian – Scènes et Pistes – n° 187.
  • Le premier Festival International de Cirque de Monte-Carlo – L. R. Dauven – Le Cirque dans l’Univers – n° 96.
  • Dépliant Premier Festival International de Cirque de Monte-Carlo.
  • Monte-Carlo ou La renaissance du Cirque – Pierre Paret.

A lire

Monte-Carlo ou la renaissance du Cirque – Pierre Paret – Editions de la Gardine – Sorvilier – 1985.