Sélectionner une page

Les Zoo Circus des frères Court, par Dominique Denis, entre 1921 et 1928. Résumé des deux Dossiers de l’Histoire du Cirque – Arts des 2 Mondes.

Véritables débuts du Zoo Circus

Zoo Circus - La façade du  chapiteau
Zoo Circus – Le chapiteau

Alfred et Jules Court se lancèrent dans l’aventure de ce qu’ils considéraient comme un véritable Cirque. Le concept, nouveau pour la France, était un spectacle riche en numéros d’animaux, donné sous un chapiteau, avec une ménagerie, l’ensemble transporté par des véhicules à essence permettant la formule d’une ville par jour. 

L’enseigne Zoo Circus résumait à merveille cette formule. Les débuts eurent lieu à Limoges, Place du Théâtre, au printemps 1921. Voici la première programmation : 

L’orchestre de C. Venturi.

En première partie : Le cycliste sur piédestal Eldid, les annellistes Ménara, les Orpington, Ecifério et ses chiens, Daviso et ses animaux, les excentriques Léonard, Fontana, les 4 Italia, les clowns Bely et Bely.

Deuxième partie : Les 3 Iris, les clowns Tony et Toto, les Rastoc, les 3 Alfred, l’Auguste Fattore.

En cours de saison, les programmes changèrent plusieurs fois.

The Zoo Circus Farm

Programme du Zoo Circus
Zoo Circus – Le programme

La tournée qui devait se terminer le 20 octobre 1921, fut prolongée jusqu’au 17 janvier 1922 à Bordeaux, avec en vedette Otto Sailer Jackson, menant un groupe de tigres du Cirque Krone.

En 1922, le cirque se dédoubla à Lyon et au Havre. De nouvelles attractions furent engagées comme le dompteur Ivanoff, les aériens Météore, l’athlète Louis Vasseur, ou le fildefériste Louis Maïss. Pour leurs quartiers d’hiver, les directeurs achètent The Zoo Circus Farm à Miramont-de-Guyenne.

Pour la troisième année d’exploitation, en 1923, qui débuta en février, le cirque avec son chapiteau de 40 mètre, était transporté par 62 voitures tirées par 14 tracteurs. Le spectacle comptait  trois entrées de cage avec Martha la Corse et 7 lions, Marcel et un groupe mixte, et Alfred Court avec les ours en provenance du Cirque Carl Hagenbeck. Cette saison se termina à Limoges le 22 novembre.

La ménagerie

Zoo Circus - 1926
Programme du Zoo Circus en 1926

Les frères Court agrandirent leur ménagerie en 1924. Ils annonçaient : 

  • 35 lions – 10 tigres – 18 ours
  • 12 panthères – 15 hyènes
  • 10 loups de Russie – 5 pumas – 2 jaguars
  • 4 éléphants – chameaux – 4 zèbres
  • 10 lamas – 5 alpacas – 35 antilopes

Pour leur publicité, ils engagèrent l’aviateur Roger Ronserail. 

Avec son chapiteau de 56 mètres, et sa ménagerie de 100 mètres de longueur, le chapiteau triompha dans toute la France en 1925. E. Vasserot dirigeait un Carrousel de 24 chevaux, Vojteck Trubka les ours polaires, Johnny de Kok les dix lions du Cap, et Alfred Court un groupe de tigres royaux.

A Mont-de-Marsan, le 26 février 1925, une aile de l’avion de Roger Ronserail se détacha, et le pauvre pilote s’écrasa sur le champ de course. 

Limoges accueillit le Zoo Circus dans son Cirque Municipal, du 15 décembre 1925 au 15 janvier 1926.

En France et en Espagne

affiche : Alfred Court et son groupe mixte
Alfred Court et son groupe mixte

Le Zoo Circus planta son chapiteau à Marseille en avril 1926. Au mois d’août, le cirque séjourna en Belgique. Sous l’enseigne du Cirque Standard, les Court donnèrent des représentations à Bordeaux, en octobre et novembre. Une des vedettes était l’acrobate comique Frank Pichel.

Les affaires étant tellement bonnes que les deux frères décidèrent d’organiser deux tournées en 1927 : Jules en France, et Alfred en Espagne. 

Pour la tournée espagnole, Alfred Court avait programmé, outre les numéros maison, les clowns Léonard, les icariens Allison, les jockey Madrigali et les trapézistes Alexim. Lors de ce périple, survinrent de nombreux incidents dramatiques comme l’accident de cage des dompteurs Jesùs Vargas et de Schusser, la mort d’un jeune adolescent écrasé par un train routier, l’horrible mort de Mollier déchiqueté par le tigre Bengali, et l’infernale descente du train dans la sierra. 

Malgré ces évènements tragiques, le voyage du cirque fut un triomphe !

Dernière tournée

L'Intérieur du chapiteau des frères Court
Zoo Circus – L’Intérieur du chapiteau

Sur sa lancée, le Zoo Circus reprit la route en 1928. Ce fut sa dernière tournée officielle.

En parallèle Jules et Alfred Court s’associèrent avec Pierre Périé pour monter le Barnum’s Circus. Ce fut ensuite, l’aventure des Arènes Olympiques. Ils louèrent le nom de Wilhelm Hagenbeck en 1930 et 1931, et tournèrent sous cette enseigne, tandis que leur neveu Willy Storey continue de faire flotter le drapeau du Zoo Circus. Alfred Court monta en 1932, le Robinson Circus, et une tournée en Espagne sous l’enseigne de Circo Olympia. Sous cette enseigne, associé à Périé et à Roche, il organisa une dernière tournée en 1934.

La vie du Zoo Circus des frères Court fut relativement courte. Cependant, elle fut riche en riches en péripéties et aventures de toutes sortes. 

Dominique Denis

Bandeau publicitaire des frères Court
Bandeau publicitaire du Zoo Circus

Sources

Les Zoo Circus des frères Court – Dominique Denis – Dossier de l’Histoire du Cirque – Arts des 2 Mondes – Paris – 2004.

A lire

  • Les Zoo Circus des frères Court-Dominique Denis – Dossier de l’Histoire du Cirque – Arts des 2 Mondes – Paris – 2004 (en cours de réédition).
  • La cage aux fauves – Alfred Court – Editions de Paris – 1953.
  • Mémoires d’Alfred Court – Alfred Court – Arts des 2 Mondes – Paris – 2007 (en cours de réédition).