Sélectionner une page

Louis Merlin fut une des personnalités les plus marquantes de la deuxième partie du XXème siècle. Co-fondateur du Radio Circus et Président du Gala de la Piste, il donna au Cirque ses lettres de noblesse.

Au Cirque de Troyes

Cirque de Troyes - CPA couleur
Cirque de Troyes – CPA

La vitalité du Cirque français, durant la période de l’après de la deuxième guerre mondiale, est redevable, en grande partie, à Louis Merlin, le créateur du Radio-Circus. Organisateur exceptionnel, il présida le Gala de la Piste qui, chaque année, réunissait les plus grands artistes internationaux. 

Originaire de Bourges, où il était né le 1eroctobre 1901, il passa son enfance à Troyes, qui à l’époque romaine, s’appelait Augustobona.  

Bien qu’élève brillant à l’école Urbain IV, il ne manquait pas les séances du cirque de la place Gambetta construit par Fourton, où il put voir les spectacles d’André Plège et d’Ugo Ancillotti…  c’est ainsi qu’il attrapa le virus du Cirque.

Le Cirque de Touraine

Cirque de Touraine - 1923
Cirque de Touraine – Programme 1923

Son diplôme en poche de H. E. C., Louis Merlin se lança dans le journalisme et se fit remarquer par ses caricatures dans le Rire, Fantasio et La Rampe. Alors qu’il fréquentait les cirques et les music-halls parisiens, il mit en place dans Le carnet de la Semaine une rubrique intitulée sous les projecteurs avec de savoureuses chroniques sur Medrano.

Après son service militaire, il se lança dans la publicité. Pour les Docks de l’Union, il organisa un arbre de Noël au Cirque de Touraine en décembre 1923, dont il dessina la couverture du programme.

Dès sa création en 1924, Il participa à La Piste, une association caritative destinée à secourir les artistes de cirque en détresse. Cette œuvre présidée par Alphonse Rancy fut fondée par madame Jacques Gompel et Gabriel Astruc. 

Les programmes de France

Radio-Luxembourg
Affiche de Radio-Luxembourg

Tout en assurant des reportages pour Le Petit Journal, il créa une agence de publicité SOC, rue de Clichy à Paris. 

Pressentant l’intérêt de la radio – on disait alors la T.S.F. –  encore à ses débuts, il créa une émission Le kiosque à musique. D’autres allaient suivre.

Durant la deuxième guerre mondiale, malgré l’occupation allemande, il créa à la Radiodiffusion Nationale l’émission L’alphabet de la famille qui fut reprise à la Libération. L’agence Havas l’engagea pour la publicité de l’Emprunt de la Libération.

A partir de 1945, il fonda Les programmes de France, une société de production d’émission radiophoniques pour Radio-Luxembourg. Ses émissions, comme La famille Duraton ou Quitte ou Double obtinrent un immense succès populaire.

La France entière vivait alors au rythme de ses émissions qui étaient suivies journellement par les familles qui se réunissaient chaque soir autours de leur poste de radio.

Radio-Circus

La piste du Radio-Circus - histoire
La piste du Radio-Circus

C’est alors, qu’avec Jean Coupan, il eut l’idée du Radio-Circus, et réussit à convaincre Eugène Schueller, le fondateur de l’Oréal, de financer l’opération.

L’idée était de présenter chaque jour ses émissions de radio sous le chapiteau d’un cirque itinérant.

Jean Coupan, qui avant de diriger avec Roger Audiffred La Société Parisienne des Spectacles, avait été le secrétaire général de Gaston Desprez au Cirque d’Hiver puis de Jérôme Medrano, se mit en quête d’un cirque voyageur. Il choisit celui de Gruss-Jeannet, des frères Alexis et André Gruss et de Lucien Jeannet.

L’aventure du Radio-Circus débuta en 1949. Le succès fut immense. Les tournées continuèrent avec de bons spectacles de cirque en première partie et les émissions en seconde partie, jusqu’en 1957. Puis, le cirque continua jusqu’en 1962, sous des enseignes différentes.

Créations d’entreprises

Radio-Théâtre - Rudi Llata
Radio-Théâtre – Les Rudi Llata

Pendant ce temps, Louis Merlin continua ses créations d’entreprises comme le Radio-Théâtre,  les disques Festival, Télé-Sarre, Télé Monte-Carlo. Début janvier 1955, encore une création qui révolutionna le monde des ondes avec Europe n°1.

Également, il prit le temps d’écrire des livres de souvenirs passionnants : J’en ai vu des choses et C’était formidable.

Le Gala de la Piste

 Gala de la Piste - J. Cocteau
Le Gala de la Piste par Jean Cocteau

Au Cirque Napoléon Rancy installé porte d’Orléans à Paris, Louis Merlin organisa le 23 mai 1958 le Gala de La Piste au profit de l’association éponyme. Le succès fut tel qu’il y eut une deuxième édition le 18 novembre, cette fois, au Cirque d’Hiver Bouglione.

Le Gala de la Piste devint une manifestation de première importance qui donna au Cirque un éclat incontestable. Les plus grands artistes du moment étaient fiers de participer à cette soirée exceptionnelle à laquelle étaient invités les plus importants directeurs européens, américains et russes. Paris était redevenue la capitale mondiale du Cirque.

Lors de ce festival, Louis Merlin accueillit le Tout-Paris des Arts et des Lettres, des ministres comme Jacques Duhamel ou altesses comme le Comte de Paris ou le prince Rainier III.

Un promoteur exceptionnel

Louis Merlin - photo portrait
Louis Merlin – photo A. A.

Cet événement unique en son genre, servit de modèle à d’autres initiatives dont une des plus éclatantes reste le Festival International de Monte-Carlo.

Malade du cœur, il s’investit dans l’œuvre philanthropique les Etats généraux du cœur. La maladie ayant été la plus forte, il décéda le 22 mars 1976.

Ce jour-la, la France, la radio, la télévision, la publicité, l’industrie du disque, et le monde du Cirque perdirent un des ses promoteurs les plus emblématiques.

Dominique Denis

En règle générale, dans un souci d’objectivité, je m’abstiens de tout commentaire personnel. Exceptionnellement, je dérogerai à cette règle. 

En effet, malgré la grande différence d’âge, j’ai eu le privilège d’avoir connu Louis Merlin. Il m’avait engagé, en tant qu’artiste, pour des spectacles évènementiels, et m’avait accueilli au conseil d’administration de La Piste

Il fut un patron extraordinaire, doté d’une hauteur de vue et d’un sens de l’humour peu commun… un visionnaire… un organisateur hors pair… j’arrête là… Autre qualité exceptionnelle, il avait la manière de dire Merci. Quel artiste !

Sources

  • Au Cirque de Troyes
  • Acte de naissance – recherches Paul Salasca.
  • Troyes d’hier et d’aujourd’hui – Jacques Schweitzer.
  • Cirques en bois, cirques en pierre de France – Charles Degeldère et Dominique Denis.
  • Le Cirque de Touraine
  • Programme Cirque de Touraine – décembre 1924.
  • Louis Merlin critique de Cirque – L. R. Dauven – Le Cirque dans l’Univers – n° 102.
  • Dictionnaire du cirque – Dominique Denis.
  • Les programmes de France
  • Notes L. R. Dauven.
  • Radio-Circus
  • Radio-Circus – Collectif.
  • Christian Boner – Radio Télé Circus.
  • Créations d’entreprises
  • J’en ai vu des choses – Louis Merlin.
  • C’était formidable – Louis Merlin.
  • Le Gala de la Piste
  • La Piste a quarante ans – Louis Merlin – Le Cirque dans l’Univers – n° 54.
  • La Piste a cinquante ans – Louis Merlin – Le Cirque dans l’Univers – n° 96
  • Programmes du Gala de la Piste.
  • Un promoteur exceptionnel
  • Entretiens avec Louis Merlin – Dominique Denis.
  • Propos sur le Cirque – Louis Merlin – Le Cirque dans l’Univers – n° 101.
  • Adieu à monsieur Loyal – Dominique Mauclair – Le Cirque dans l’Univers – n° 102.

À lire

  • J’en ai vu des choses – Louis Merlin – Julliard – 1962.
  • C’était formidable – Louis Merlin – Julliard – 1966.

Autres ouvrages de Louis Merlin

  • Télévision, capitale Hollywood
  • Christophe Colomb redécouvre l’Amérique
  • L’Alphabet de la famille
  • Au pays de la radio libre