Sélectionner une page

Le Radio-Circus, de 1949 à 1957, obtint un succès phénoménal dans toute la France en présentant, en deuxième partie de son spectacle, des jeux radiophoniques. 

Une création originale : le Radio-Circus

Mes Mémoires par Bilboquet - Cirque Bilboquet 
Mes Mémoires par Bilboquet

Nous devons la création de ce cirque original à Jean Coupan et Louis Merlin. Le Radio-Circus était un cirque itinérant, patronné par Radio-Luxembourg, qui présentait, en plus d’un bon spectacle, des émissions radiophoniques. 

Jean Coupan était à la tête de La Société Parisienne des Spectacles, avec Roger Audiffred, et Louis Merlin dirigeait Les programmes de France pour Radio-Luxembourg. Ce dernier avait réussi à se faire patronner par Eugène Schueller, le fondateur de l’Oréal.

Certes, il y avait eu quelques précédents comme le Cirque Ancillotti avec la firme Radiola, en 1925… le Cirque Radio-Paris, de Bilboquet, en 1931 et 1933, qui animait son cirque radiophonique sur les ondes de la chaîne éponyme… ou le Cirque-Radio des Zerbini et Vilani en Afrique du nord… mais qui n’eurent pas de lendemain. 

Le Cirque Gruss-Jeannet

Pour réaliser ce projet, Jean Coupan fit appel au Cirque Gruss-Jeannet des frères Alexis (senior) et André Gruss et de Lucien Jeannet. Sur le web, nous pouvons lire L’extraordinaire histoire du Cirque Gruss-Jeannet écrite par Joël Rhede le petit-fils de Lucien Jeannet. Cet établissement tournait avec un chapiteau à deux mâts de 32 m sur 28, pouvant accueillir environ 1000 spectateurs sur neuf rangs de gradin. Le matériel roulant comptait une dizaine de convois tractés par des camions Labourier. 

Cirque Gruss-Jeannet - couverture
Cirque Gruss-Jeannet -programme

Après des débuts à Alès et une courte période de rodage, le Radio-Circus donna officiellement sa première représentation à Melun le 29 mars 1949. Ce fut le succès.

À la direction on trouvait le PDG Jean Coupan, avec Lucien Jeannet, Alexis et André Gruss, au secrétariat général Roger Audiffred, à l’administration Jean-Paul Morel et à l’avant-courrier Louis Rixford.

Zappy Max

Zappy Max - affiche
Zappy Max

La formule était : deux heures de grand cirque plus deux heures de radio amusante ! De plus, une parade avait lieu tous les après midi, à 18 heures avec la troupe de funambules de Camilla Meyer.

La première partie du spectacle était composée de la cavalerie du maître écuyer Alexis Gruss, du dompteur Ivanoff et ses lionnes, de Lucien Jeannet et ses chiens… des aériens Brunetti (Robba) et Arlette Gruss, des funambules Niagarra, du cycliste John Joe… des acrobates Olympiades, les cascadeurs Jacky et des clowns Alexis et Dédé. L’orchestre était sous la direction d’Antonio d’Aveni et la régie sous l’autorité de Georges Loyal.

La seconde partie était dévolue aux jeux radiophoniques avec le crochet Dop présenté par le Zappy Max qui s’était imposé comme un animateur d’une popularité exceptionnelle. Il faisait entonner la chanson Dop, Dop, Dop à la France entière.

Cette tournée dura 8 mois et visita 255 villes. Le Radio-Circus était lancé.

Les clowns Manetti et Dédé

Radio-Circus 1950 - affiche
Affiche Radio-Circus 1950

Le succès étant incontestable, une deuxième tournée fut organisée en 1950. Le nouveau chapiteau, à quatre mâts, mesurait 62 m sur 36, pour une contenance de 3000 spectateurs. Le matériel roulant était renouvelé. La première eut lieu à Reims.

Au programme : Le pot-pourri équestre d’Alexis Gruss, les chiens pointers de Lucien Jeannet, Ivanoff et ses lions… symphonie aérienne des Brunetti (Robba), Lothar, Arlette Gruss et Gil… les acrobates comiques Tays et Yys (Marthe Gruss et André Taillefert)… des poses plastiques des Olympiades et des Golden Stars… les otaries de Maximilian, le rodéo des Rigling et les jeunes Philip’s… les clowns Carlo Manetti et Dédé Gruss… orchestre de  Camille Martens et régie de Georges Loyal.

En seconde partie : les jeux radiophoniques du crochet et du quitte ou double, émission à suspens, par Zappy Max, assisté de Monsieur Tiroir (André Taillefer).

Le Maestro 

Radio-Circus avec Arlette Gruss
Radio-Circus- affiche avec Arlette Gruss

Programmation de la première partie 1951 : Trevor Bale dans La paix dans la jungle et la revue équestre d’Alexis GrussTays et Tys, les Gridneff aux barres et échelles libres, les Ghezzi, cascadeurs… l’ensemble aérien avec les Marcony, les Brunetti, Arlette et Gil… les chiens de Jeannet, la voltige équestre des Cardello et les clowns Manetti et Dédé.

Henri Martinet, le compositeur de Petit papa Noël, dirigeait l’orchestre et Jean Fiala supervisait la régie.

Les jeux étaient animés par Zappy Max, François Chatelard, Geneviève Parcey et Monsieur Tiroir.  

L’abbé Pierre

Le jeu quitte ou double faisait fureur. Le 29 mars 1952, à Chantilly, l’abbé Pierre, un des personnages le plus apprécié des français pour son action pour les sans-logis, gagna une grosse somme d’argent. Ce fut du délire !

Sous le chapiteau, le nombre de places fut augmenté.

Jean Coupan - Kiffer
Jean Coupan par Kiffer

De nouvelles attractions furent engagées comme Jenny Kajtar et ses ours, les acrobates comiques Gutis, la troupe Bradfort et le dompteur Varouna (Michel van Been). On retrouvait les jeux équestres d’Alexis Gruss et de son fils Philippe. Dédé avait monté un trio avec Manetti et Tony Bastien. André Taillefer présentait un numéro au trapèze à petite distance avec les Volair-Réos. René Ronco était le régisseur,

Le fantaisiste Henry Neuvy s’était joint à l’équipe de Zappy Max.

Débuts du Radio-Théâtre

Cette même année 1952, Louis Merlin et Jean Coupan lançaient une deuxième tournée appelée le Radio-Théâtre menée par la famille Prin. 

Malgré son intitulé, c’était un music-hall ambulant présenté par Rogers avec le trio d’harmonicistes Raisner, le fantaisiste Géo Dorlys, le fildefériste José Ramon et le trio de danse acrobatique Fred Ilès. L’orchestre était dirigé par Nino Nardini. La seconde partie du programme était réservée aux jeux.

Quitte ou double avec Zappy Max
Quitte ou double avec Zappy Max – le film

Quitte ou double au cinéma

Sortie le 6 février 1953 du film Quitte ou double, réalisé par Robert Vernay avec Zappy Max

Les Craddock furent les vedettes de la saison 1953 qui débuta le 8 mars à Reims. Ils étaient entourés de Hans Kossmayer dirigeant ses éléphants musiciens, des Oréa dans leur symphonie aérienne et d’Aleskaïa (Arlette Gruss) menant des chiens loups blanc argentés… 

Le reste du programme 1953 du Radio-Circus était composé de la même équipe que la tournée précédente. La régie était confiée à Chotachen Courtault. Deux attractions animaient la parade : José Ramon et les Clérans.

En novembre 1953, à Paris, Jean Coupan monta le Radio-Circus des enfants au Grand Palais, pour le Salon de l’Enfance. 

Le roi des tigres

Gilbert Houcke - Radio-Circus
Gilbert Houcke au Radio-Circus

Dans toute sa splendeur, Gilbert Houcke enchanta le public du Radio-Circus, en 1954. Comme attractions, se distinguèrent les sœurs Pahlow aux agrès aériens et la troupe chinoise Shu-China… les Coronas au tremplin, les acrobates comiques Dreanys, les chimpanzés de Wilkie, le pickpocket Boris Borsuk … plus  les numéros équestres d’Alexis Gruss, de ses fils Philippe et Rodolf, et le trio clownesque Manetti, Dédé et Tony.

Autre nouveauté : Le chapiteau fut dotée d’une nouvelle piste surélevée de 70 cm permettant ainsi une meilleure visibilité.

Le Radio-Théâtre affichait, en 1954, le boxeur Laurent Dauthuile, le contorsionniste Chester Kingston, le fantaisiste Gino Donati et son partenaire, le ventriloque Robert Lamouret, et les Compagnons de la Chanson. Marcel Fort menait les jeux radiophoniques.

La nouvelle génération Gruss

Radio-Circus - chapiteau
Le chapiteau du Radio-Circus

Tandis que Louis Merlin, ne programmant plus les émissions de Radio-Luxembourg, créait la nouvelle chaîne de radio Europe n° 1 en janvier 1955, le Radio-Circus  de Jean Coupan repartait sur les routes.  Les affiches annonçaient la fameuse trapéziste Maryse Begary et l’impeccable jongleur Italo Medini

D’autres attractions complétaient le programme tels le dompteur Roger Debille et ses panthères, le main à main des Glower, les sauteurs à la bascule ViganosAlexis et Philippe Gruss, Tays et Tys, Dédé avec Manetti et Tony. Zappy Max avait laissé la place à Marcel Fort. Le populaire André Claveau chantait Domino.

Le public réserva également de nombreux applaudissement au Far West Circus animé par la nouvelle génération Gruss : Philippe, Rodolphe, Arlette, Alexis junior, Jeannine, Patrick et Lucien.

Féérie du monde

La programmation du Radio-Théâtre 1955 fut exceptionnelle avec La féérie du monde mis en scène par Gilles Margaritis. Dans le même spectacle on pouvait rire avec les Rudi Llata, et Sidney le kangourou boxeur, … plus la troupe de lilliputiens de Gnidley, au tremplin les Angelos, et le chanteur Pierre Malar.

Roger Lanzac, François Chatelard et Roger Bourgeon assuraient l’animation des jeux.

Radio-Télé-Circus

Les Rudi Llata - Télé-Radio-Circus
Les Rudi Llata au Télé-Radio-Circus

La télévision fit son entrée au Radio-Circus en 1956. 

Roger Bourgeon qui avait secondé Louis Merlin durant plusieurs années, mit en place, avec Jean Coupan, le Télé-Radio-Circus, avec un chapiteau à six mâts et de nouveaux camions.

Les familles Gruss et Jeannet, quant à elles, s’étaient associées avec Jerôme Medrano pour un nouveau Medrano voyageur.

Le spectacle de ce nouveau Télé-Radio-Circus, mis en scène par Gilles Margaritis, était filmé par quatre caméras. De nouveaux sponsors participèrent à la kermesse ambulante. Elle était animée, alternativement ,par Jean Nohain, Zappy Max, Marcel Fort, Roger Lanzac, François Chatelard et Roger Bourgeon. Les cyclistes Ballan et l’escapologiste Alan-Alan participaient à la parade extérieure.

Que du rire !

Les représentations furent grandioses avec les hilarants Rudi Llata. D’autres attractions internationales furent engagées comme  la troupe équestre Cumberland, Baker et ses chiens footballeurs, les chimpanzés de Schnach, les otaries de King, le funambule Atlee, les Americanos (Amédée)… il y avait encore le chanteur Miguel Amador, le jeune Far West Circus et un groupe de Peaux-Rouges.

Roger Lanzac présentait et animait les jeux. La régie était confiée à Robert Fly. Nino Nardini dirigeait toujours l’orchestre.

En parallèle, Le Radio-Théâtre entreprit sa cinquième tournée avec le fantaisiste Jean Granier. Les Craddock furent engagés. En première partie, ils présentèrent leur nouveau numéro de clowns sous le nom de Fratellini junior. Le reste de la programmation, accompagné musicalement par Louis Ledrich, comprenait l’illusionniste Michel de la Vega, puis Mireldo, les ours de Guldans, les équilibristes Weldens, et le fantaisiste Toto Naudet.

Retour des Rudi Llata 

Cavalerie Glasner au Radio-Circus 1957
La cavalerie Glasner au Radio-Circus

Retour au Radio-Circus initial en 1957 avec, en vedette, pour la plus grande joie du public français, les Rudi Llata

André Vasserot menait la cavalerie de Jules Glasner. Sydney Hoowes dirigeait les lions et Franz Hruhy Triumph les ours bruns et polaires. Autre vedette : la girafe Rita. On pouvait applaudir les Arriola au tremplin élastique, Carmina au trapèze, Kosmar sur le fil, les Jumping, et le duo Patricia et Rudy. François Chatelard animait le spectacle qui se terminait par La fiesta brésilienne mis en piste par Géo Sandry.

Voyant la société française influencée par une télévision omniprésente, les gens de la publicité optèrent pour une diversification de leur communication… et ce fut la dernière saison officielle du Radio-Circus.

La radio et les cirques

En réalité, Jean Coupan continua de diriger ce cirque sous des enseignes différentes : d’abord, le Circus 58 avec la R.T.F… le Circus 59… ensuite, Radio-Circus 60… puis Radio-Circus 61 et Radio-Circus français au Moyen-Orient en 1962.

Pour revenir en arrière, le Radio-Circus avait inspiré d’autres cirques : Parmi les plus connus, il y eut Rossi et Farina, un Radio Music-Hall Circus en 1954 … Bellisario un Radio-Européen Circus en 1957… les frères Bouglione La grande Parade de Radio-Luxembourg en 1958 et 1959… 

Pour se première tournée sous chapiteau, en 1957, Jean Richard fut épaulé par Europe n°1. Charles Spiessert, en 1961, appela son cirque Pinder RTF, puis Pinder ORTF, de 1964 à 1969.

Le Radio-Circus, lancé par Jean Coupan et Louis Merlin, avait donc fait école. Véritable phénomène de société, il enchanta la France entière de 1949 à 1957.

Dominique Denis

Sources 

Le maître écuyer Alexis Gruss Senior au Radio Circus - cheval
Le maître écuyer Alexis Gruss Senior au Radio Circus
  • Une création originale
  • Dictionnaire du cirque – Dominique Denis.
  • Le Cirque Ancillotti – Alain Nénert.
  • Averino – clown et directeur du cirque d’Aulnay-sous-Bois – D. Denis.
  • Sur les chemins des grands cirques voyageurs – Adrian.
  • Radio-Circus – Collectif.
  • Christian Boner – Radio Télé Circus.
  • C’était formidable – Louis Merlin.
  • Le Cirque Gruss-Jeannet
  • L’extraordinaire histoire du Cirque Gruss-Jeannet – Joël Rhede
  • Louis Merlin –  Dominique Denis – circus-parade.com.
  • Zappy Max
  • 1949 – programme – affiches.
  • Parades foraines – Claudia Vivaldi.
  • Mes quitte ou double – Zappy Max.
  • Entretiens avec Louis Merlin – Dominique Denis.
  • Les clowns Manetti et Dédé
  • 1950 – programme – affiches.
  • Henry Thétard – bulletin du Club du Cirque – n°5.
  • Clowns de Cirque – Dominique Denis.
  • Le Maestro 
  • 1951 – programme – affiches.
  • A. Le Goaziou – Le Cirque dans l’Univers – n° 7.
  • L’abbé Pierre
  • 1952 – programme – affiches.
  • Jaques Fort – Le Cirque dans l’Univers – n° 10.
  • Débuts du Radio-Théâtre
  • Radio-Théâtre 1952 – programme – affiches
  • Quitte ou double au cinéma
  • Film : Quitte ou double – Robert Vernay
  • Les Craddock-Fratellini – Dominique Denis.
  • 1953 – programmes – affiches – annonces de presse.
  • Viator – Le Cirque dans l’Univers – n° 13.
Affiche 60 chevaux
Les 60 chevaux

suite sources

  • Le roi des tigres
  • 1954 – programmes – affiches.
  • A. Barre – Le Cirque dans l’Univers – n° 16.
  • Le roi des tigres : Gilbert Houcke – Serge – 19/10/1954.
  • Gilbert Houcke – Frédéric Bollmann.
  • Salut Marcel – Marcel Fort.
  • Ma seconde famille – Marcel Fort – Scènes et Piste – n° 3.
  • La nouvelle génération Gruss
  • 1955 – programmes – affiches.
  • Stars de Lilliput – Dominique Denis.
  • Adrian – Scènes et Piste – n° 14.
  • Féérie du monde
  • J’ai 20 ans… de métier – Roger Lanzac.
  • Un chapiteau pas comme les autres  –  Scènes et Piste – n° 17.
  • Radio-Télé-Circus
  • 1956 – programmes – affiches
  • Les Rudi Llata – Dominique Denis.
  • Les comiques à bicyclette – Dominique Denis.
  • Que du rire
  • Livre Les Craddock-Fratellini – Dominique Denis.
  • Alfred Court – Le Cirque dans l’Univers – n° 24.
  • Retour des Rudi Llata 
  • Jean Grémont – Le Cirque dans l’Univers – n° 27.
  • 1957 – programme – affiches.
  • La radio et les cirques
  • Notes de l’auteur.

A lire

  • Le Radio-Circus – Collectif – numéro hors-série du Cirque dans l’Univers – 1996.
  • Radio Télé Circus – Christian Boner – Le Masque – 2009.