Sélectionner une page

Aussi belle que forte, Katie Sandwina enchanta par ses exploits le public des plus grands cirques européen et américain durant la première partie du XXème siècle.

Par Lia Rosamunde

Quelle femme !

Affiche Barnum & Bailey avec Sandwina
Affiche Barnum & Bailey avec Sandwina – 1911

Vedette durant plusieurs années du Ringling Bros and Barnum & Bailey Circus, Katie Sandwina était annoncée sur les affiches ainsi :

The most beautiful, the most skillfull, the strongest of the world’s women. The only act of its kind ever seen on earth.

(La plus belle, la plus habile, la plus forte des femmes du monde. Un numéro unique sur les cinq continents).

Parmi ses exercices, elle brisait des chaînes et tordait des barres de fer… soulevait d’un seul bras trois messieurs…  tenait sur le ventre un carrousel de six personnes… ou soutenait une planche sur laquelle défilait une troupe de figurants costumés en Romain.

Par ailleurs, son numéro évolua au fil du temps. D’une seule main elle tenait une bicyclette sur laquelle se tenait trois acrobates, ou encore portait sur le dos une passerelle avec deux chevaux.

Une enfant de la balle

Katie en Walkyrie
Katie en tenue de Walkyrie

Fille de Philippe et Johanna Brumbach, Katharina était née le 6 mai 1884, dans une famille de quatorze enfants. 

Comme tous les marmots nés sur le Voyage, elle débuta dès son plus jeune âge avec ses sœurs Barbara, Marie et Eugenia. La jeune Katharina, surnommée Katie, fut à bonne école puisque son père Philippe excellait dans les exercices de force.

Son nom de Sandwina lui fut donné en référance à Eugène Sandow, la vedette du genre.

Philippe Brumbach organisait régulièrement des tournois de lutte où elle se mesurait à des amateurs. C’est ainsi qu’un jeune homme de dix-neuf ans, du nom de Max Heymann, releva le gant… puis lui demanda sa main. 

Les grandes pistes du monde

Sandwina au Cirque Busch - affiche
Sandwina au Cirque Busch

Sur toutes les pistes du monde, son talent fut unanimement apprécié. Les contrats se succèdèrent dans les plus grands établissements européens comme Busch à Berlin ou Bertram Mills à Londres. Aux Etats-Unis, elle fut à l’affiche de Barnum and Bailey à partir de 1911.

Lors de son séjour américain, elle milita en faveur du droit de vote pour les femmes et devint même vice-présidente du Women’s Suffrage Group au Barnum and Bailey’s Circus.

Accompagnée de son mari et de ses partenaires, elle présenta réguliérement son numéro jusqu’à l’âge de soixante ans. 

En outre, elle eut deux fils : Le premier, Theodore, dit Teddy, en 1909, qui devint un champion de boxe poids lourd. Le second, Alfred, en 1918, qui sous le nom de Al Sandor fit une carrière d’acteur.

La Star internationale Katie Sandwina

Katie par M. Marty - dessin
Katie par Marguerite Marty

Après la seconde guerre mondiale, Katie Sandwina ouvrit, avec son mari, un bar-grill à Ridgewood, dans le Queens à New York. Pour impressionner ses clients, il lui arrivait de temps à autre de tordre quelque barre de fer ou de, prestement, soulever son époux.

Enfin, atteinte d’un cancer de la colonne vertébrale, elle rendit l’âme à l’hôpital Montesire à Manhattan, le 21 janvier 1952. 

Incontestablement, Katharina Heymann, née Brumbach, dite Katie Sandwina fait partie de ces artistes modèles qui, pendant un demi-siècle, étonna le public du Cirque et des Variétés.

Lia Rosamunde

Sources

Katie -photo avec trois partenaires
Katie – photo A. A.
  • 1 – La plus belle et la plus forte
  • Affiche et annonces de presse Barnum and Bailey circus – 1911.
  • Strong Woman – Kate Carew – New York American Sunday – 16/04/1911.
  • I am not a greak nature – Marguerite Martin – St Louis Post Dispatch – 5/06/1911.
  • Die starken Männer – Lothar Groth.
  • 2 – Une enfant de la balle
  • Strengh history : strong woman icon Katie Sandwina – Barbelle Logic Team.
  • Sawdust Sisterhood – Steve Ward.
  • Women of the American Circus – K. H. Adams & M. Keene.
  • Center ring : Katie Sandwina – Jan Todd.
  • Biographie – Katie Sandwina the strongest woman of the world – Conor Heffernan.
  • 3 – Les grandes pistes du monde
  • Busch – affiche Katie Sandwina.
  • Notes Dietmar Winkler;
  • Annonce Bertram Mills Circus – 1927.
  • The poster of Bertram Mills Circus – Steven B. Richley.
  • Exeter and Plymouth Gazette – 8/03/1827.
  • Forgotten Newsmaker – Katie Sandwina – Debbie Foulkes.
  • 4 – La Star internationale
  • Hercules can be a lady – The New York Daily Miror  15/12/1947.
  • The Human Marvels – Sandwina woman of steel.
  • The Great Sandwina, Circus Strongwoman and Restaurateur – Tessa Hulls.
  • Nassau Daily Revue – 21/01/1952.