Sélectionner une page

Vedette internationale, le jongleur William Everhart obtenait un succès phénoménal en donnant l’illusion d’apprivoiser ses cerceaux qui lui obéissaient au doigt et à l’œil.

Par Lia Rosamunde

Magique !

William Everhart à Londres
William Everhart à Londres en 1904

Ce fut un choc pour le public pourtant habitué aux plus grandes attractions internationales, lorsque William Everhart apparut sur les scènes des music-halls européens au début du XXème siècle.

Il présentait un numéro de jonglerie réellement original. En réalité, il ne jonglait pas, mais donnait l’illusion d’apprivoiser ses cerceaux qui obéissaient à ses ordres. Objet inanimé avez-vous donc une âme ?

Sur un tempo endiablé, pour l’époque, William Everhart s’amusait avec ses cerceaux qui semblaient danser, sauter, virevolter à la commande. En les lançant dans diverses directions, le jongleur leur donnait une discrète impulsion, que l’on appelle un effet… Le résultat était pour le moins inattendu, voire magique.

Hoop-rolling

publicité Everhart
The great William Everhart

La création de cette discipline, appelée le hoop-rolling, est attribuée au clown Gobston, dans les années 1870. Les objets utilisés étaient des jantes de bicyclette en bois, sans rayon et sans pneumatique, qui avaient la particularité de posséder une gorge. Elles mesuraient 54 centimètres de diamètre et 3 centimètres d’épaisseur.

La concavité du cerceau permettait de nombreux effets comme celui de rouler sur une cordelette ou de rouler en biais avec des résultats surprenants. 

Pour d’autres tricks, l’artiste jonglait de façon plus traditionnelle avec des lancers et des équilibres.

Une carrière internationale

William Everhart - cerceaux
William Everhart jongleur de cerceaux

Originaire de Columbus, dans l’Ohio aux États-Unis, William Everhart était né en 1868. Après des débuts, avec un travail traditionnel, il fut engagé par le Minstrel Al G. Field Show où il put développer ses jongleries particulières avec des grands cerceaux.

Deux saisons plus tard, il fut remarqué par le grand patron de vaudeville B. F. Keith.

Son nouvel agent, Ted D. Marks, le proposa dans les plus grands établissements de Broadway, puis à Chicago et à San Francisco. Son numéro fit école et de nombreux imitateurs tentèrent de l’égaler, mais en vain.

Sa carrière internationale débuta en 1900 avec un engagement au fameux Wintergarden Garten de Berlin. Puis, durant une décennie, ce fut les Folies Bergère de Paris, l’Hippodrome de Londres, et les plus grands music-halls européens. Il faisait partie des artistes de variétés les mieux payés de son époque.

Facts, Fame and Fortune 

Everhart - répertoire
William Everhart et son répertoire

Artiste comblé, Il était marié avec Minola Hurst. Agé de quatre-vingts ans, il décéda le 11 février 1948, à Wildwood, dans le New Jersey.

Son numéro fut repris par des jongleurs comme Ollie Young et la troupe Gregory. Il y eut encore Arthur Ward, Clifford and Grey, Howard Nichols, les Metros, Wiley, Ray Wilbert, Colbert…

Eu Europe, Karl Hooper, Carter Brown ou les Brenner reprirent le même travail. Le fils de ces derniers, Bob Bramson enchanta le monde du spectacle avec un numéro d’une rare perfection.

William Everhart écrivit, en 1904, un ouvrage sur l’art de manier les cerceaux intitulé Facts, Fame and Fortune. 

Lia Rosamunde

Merci à Dominique Denis et aux Archives Arlequin pour leur aide.

Sources

Magique !

William Everhart, un dresseur de cerceaux – P. P. – lectures modernes – 25/03/1903.

Milly terre natale – Alphonse de Lamartine.

Jacques Garnier – Le Cirque dans l’Univers – n° 48.

Hoop-rolling

L’art de la jonglerie – Dominique Denis – volume 2 – p 21 à 32.

Dictionnaire du cirque – Dominique Denis.

Une carrière internationale

The father of hoop rolling and hoop jungling – David Cain.

Il y a 100 ans – Dominique Denis – Bretagne Circus – 2002.

Le centenaire de la jonglerie à l’envers – Le Cirque dans l’Univers – n° 193.

Facts, Fame and Fortune 

Idem – William Everhart.

4.000 Years of Juggling – Karl-Heinz Ziethen.

Juggling – Its history and greatest performers.

The Art and its Artists- Karl-Heinz Ziethen & Anfrew Allen.

Spragens Magi – GUP – Göteborgs Universitet.

À lire :

Facts, Fame and Fortune – William Everhart – Colombus – 1904.