Sélectionner une page

Chronique tenue Dominique Denis

En cette année 1901, de Chicago à Moscou, les cirques enchantent les spectateurs de la Belle Epoque. Tandis que le Barnum & Bailey Circus visite l’Empire Austro-Hongrois, l’Allemagne, le Benelux puis Paris, que les stars de l’acrobatie triomphent sur les pistes européennes, le jeune clown dresseur Sarrasani monte son premier chapiteau.

 Barnum & Bailey en Allemagne - 1901 au Cirque

Carte postale de Barnum & Bailey en Allemagne en 1901

Janvier 1901 au Cirque

Oscar Carré et son Cirque Royal Néerlandais, inaugurent ce nouveau siècle au Cirque Royal de Bruxelles, avec un brillant spectacle dont la vedette est la belle dompteuse Claire Heliot.

Au Continental Hippodrome de Hull, en Angleterre, on peut applaudir le célèbre clown Lavater Lee, les Althoff, jockeys, et la haute école d’Ackermann.

Le Barnum & Bailey Circus installé à Vienne depuis le 25 novembre continue ses représentations.

Illustration : Les Rainat - 1901 au Cirque

Les Rainat – 1901 au Cirque

À Paris, boulevard Saint-Honoré, au Nouveau Cirque, la troupe lilliputienne les 9 Colibri, étonne le public d’habitués avec le plus petit cheval du monde, mesurant 66 cm au garrot, tandis qu’à l’Hippodrome, les 3 Rainat, au trapèze volant s’affirment comme les rois de l’air. En deuxième partie de ce spectacle grandiose, la pantomime s’intitule Une fête à Rome. Le 27 janvier, dernière représentation avec en final, un Grand défilé militaire suivi d’une apothéose Napoléonienne.  Dans son cirque, Geronimo Medrano redouble ses efforts pour présenter à un public venant maintenant des quartiers les plus éloignés, des spectacles de plus en plus copieux. Il programme Ascanio et ses singes et les gymnastes Richardi.

En Argentine, à Rosario, au Nuevo Politeama, le programme fort varié, est constitué du populaire clown Frank Brown et ses chevaux, de l’écuyère Rosita de la Plata, des acrobates comiques, les frères Aragon, et des clowns Palisse et Ceratto.

Février 1901 au Cirque
le clown Foottit - 1901 au Cirque

Foottit – 1901 au Cirque

À Paris, au Nouveau Cirque, Géo Foottit interprète la scène de Flambeau de l’Aiglon, et la pantomime nautique s’intitule Le pont Alexandre. Le Cirque d’Hiver, accueille en début du mois, les barristes comiques Toch et Tard, les jongleurs, les Werzellis, et le japonais Little All Right sur fil de fer oblique. En deuxième quinzaine, renouvellement de programme avec la voltige équestre par Lucien Gautier, le cycliste Emilien, les clowns Louis et Paul Fratellini, et la chasse à courre par M. RochezGeronimo Medrano engage les extraordinaires barristes Luppu et le petit prodige de la bicyclette Arthur. Le 10 de ce mois, après avoir présenté la pantomime Napoléon Ier, la société fermière de l’Hippodrome de la Place Clichy, malgré d’excellents spectacles, se voit dans l’obligation de déposer son bilan.

Au Crystal Palace de Londres, Mathias Beketow dirige sa cavalerie. Il est entouré de l’écuyère Dolinda de la Plata, de la jongleuse à cheval, Adrienne Tourniaire, et du clown Alf Daniel.

Le Barnum & Bailey Circus termine ses représentations le 24 février 1901, puis prend ses quartiers d’hiver jusqu’au mois d’avril suivant.

Mars 1901 au Cirque

Le Gentry Bros Circus entame une tournée aux U. S. A. avec son Dog and Pony show.

À Paris, au Cirque d’Hiver, la pantomime est intitulée Les Alliés en Chine en 4 tableaux : Les légations, A la cour impériale, Prise du fort de Takou, Défilé militaire final.

Affiche Cirque Charles - 1901 au Cirque

Cirque Charles – 1901 au Cirque

 Au Cirque Medrano, l’écuyer Powel dirige ses étalons boxeurs. Du 15 au 29, changement de programme avec la troupe cycliste Dunedin dont les prouesses acrobatiques furent vantées par Georges Strehly, dans L’acrobatie et les acrobates. En fin de mois, les spectateurs peuvent apprécier Ritter et ses 4 Hercules Lilliputiens : Otto Schemmel, 0,78 mètre, Otto Lindnen, 0,85 mètre, Adolf Meyer, 0,85 mètre, et Alexander Erbert, 1 mètre, le géant de la troupe. Au Nouveau Cirque, dirigé par Hipollyte Houcke, les extraordinaires acrobates à cheval, les Frediani, triomphent avec leur fameuse colonne à trois. Thérèse Renz, l’écuyère lumineuse termine en beauté la fin du mois.

Le cirque-ménagerie du dompteur Charles reprend la route en Allemagne avec un spectacle essentiellement composé de numéros d’animaux.

Avril 1901 au Cirque

Aux U. S. A. première du cirque des frères Ringling, le 10 avril au Coliseum de Chicago. 

À Paris, Albert Schumann, devient le directeur artistique de l’Hippodrome de la Place Clichy, rebaptisé Hippo-Palace. La première a lieu le 13, avec une pantomime intitulée En Chine, épopée militaire retraçant les faits d’armes de l’expédition internationale menée contre les Boxers. Cependant la vedette du spectacle est le directeur lui-même, un des plus célèbres homme de cheval de toute l’Histoire du Cirque. Malgré la concurrence de l’Hippodrome, le Cirque d’Hiver continue de produire Les Alliés en Chine, qui se jouait depuis le mois de mars. Au Nouveau Cirque, Miss Sidy Nirvana, présente des poses plastiques avec son cheval Loky. À Medrano, les 3 Alex, qui brillèrent lors de la saison 1898/1899, triomphent chaque soir. Jules Alex est le seul à réussir la passe en saut périlleux, d’une seule main, de trapèze à trapèze. En France, le Cirque Pinder présente chaque jour dans une ville différente, sa cavalcade géante.

Pinder - 1901 au Cirque

Affiche Pinder – 1901 au Cirque

En Norvège, à Christiania, la capitale, la troupe cycliste Clifton se produit au Circus Variétés.

Aux Pays Bas, à Amsterdam, le Cirque Carré a pour vedette le silhouettiste Chassino, et à Rotterdam, le Cirque Variétés accueille le fameux hercule Mirano, ainsi que les frères Schwartz, les créateurs de la pantomime du Miroir brisé.

En Allemagne, Le cirque-ménagerie Froese s’installe à Berlin. Reprise du cirque paternel par Pierre Althoff. Le 5 avril, décès de l’écuyère Maria Dorée. Le clown dresseur Sarrasani, avec son associé  Robert Milde-Milton, monte un petit chapiteau dans les environs de Dresde.

Le cirque géant Barnum & Bailey s’installe à Budapest du 7 au 21 avril.

Mai 1901 au Cirque
carte postale Kremser - 1901 au Cirque

Kremser – 1901 au Cirque

L’Hippodrome de Londres annonce un fastueux programme avec le clown Marceline, la troupe Mirza Golem, icariens sur chameaux, les 3 Frediani qui avaient triomphé au Nouveau Cirque à Paris au mois de mars, les clowns, les frères Permané, et le fantastique magicien animalier The Great Lafayette. La pantomime nautique, s’intitule A Village Weeding.

En Allemagne, le Cirque Drexler, en tournée, présente un importante cavalerie.

Le 15 mai, réouverture du Cirque de Copenhague, sous la direction de Krembser, avec un spectacle qui se conclut avec un ballet intitulé Le rêve des Sylphides..

En Belgique, le dompteur Julius Seeth et ses 25 lions est programmé pour la première quinzaine au Cirque Variétés de Liège.

Le cirque géant Barnum & Bailey se rend à Zagreg, les 28 et 29 mai.

Juin 1901 au Cirque

En ce début de siècle, les spectateurs se passionnent pour les grands numéros aériens qui se distinguent par la pureté de leur style. Les trapézistes volants, les Eugens sont engagés au Tower Circus de Blackpool.

Parish - 1901 au Cirque

Affiche du Cirque Parish – 1901 au Cirque

À Medrano, José Nunez stupéfie les Parisiens avec une descente vertigineuse la tête en bas au trapèze Washington.

Le Cirque Parish, à Madrid, réunit dans le même programme les jongleurs japonais Andos, le clown Gobert Belling, les fantastiques sauteurs, les Bracco, l’ombromane Théo, et les plongeurs Andrée et Golden. En Allemagne, à Erfurt, le cirque Schumann, présente sa célèbre cavalerie, les clowns Bébé et Biberon, et les excellents icariens les Nagels.

À Vienne, en Autriche, William Caspar présente un spectacle inspiré des Wild West Show, intitulé Wild Süd Africa, avec une nombreuse troupe, composée de Zoulous et de soldats coloniaux.

Le 16 juin, décès du directeur allemand Adolph Mark.

Le Ringling Bros Circus se produit au Canada pendant trois semaines. Le Barnum & Bailey Circus se produit à Prague du 13 au 18 juin.

Juillet 1901 au Cirque

À Amiens, Mathias Beketow et son Cirque Russe, de retour d’Angleterre, présentent l’écuyer Salamonsky, le jockey Rowland, Gauthier et son éléphant Jumbo, les 3 Labattut, aux triples barres, le jeune François Fratellini qui tourne un flic-flac à cheval, et ses frères les clowns Luigi et Paolo. Au Cirque Olympique de Dijon, on retrouve les Alex en provenance de Medrano, la fameuse troupe acrobatique Bourbonnel, et les clowns Alfredo et Léonard.

Affiche Cirque Lorch - 1901 au Cirque

Cirque Lorch – 1901 au Cirque

The Gilbert’s Modern Circus continue de donner des représentations à Great Yarmouth en Angleterre, en changeant de programme chaque semaine.

Le gigantesque Barnum & Bailey Circus retourne en Allemagne, tandis que le Cirque Lorch présente une pantomime sur la guerre au Transvald

Août 1901 au Cirque

Le 1er, Mademoiselle Lenka avec sa troupe, s’installent à Abbeville. Chez Plège, à Dunkerque, les amateurs peuvent apprécier un copieux spectacle avec en vedette, le célèbre clown Lavater Lee et les frères Alfred et Frederick Clarke. En Bretagne, à Brest, on se félicite de la venue du Cirque Ducos et Maximilian. Enfin, à Marseille, au cirque Léon Doux, on peut applaudir les aériens Hegelman, et Miss Claire et ses chats.

Napoléon Rancy présente Tartarin Ier le cheval musicien à Genève.

Le clown Peter Cavallini, amuse les Norvégiens, au Cirque Madigan, installé à Bergen.

Le Cirque Wulff se produit à Budapest.

Carte postale de Barnum & Bailey en Allemagne - 1901 au Cirque

Eléphants de Barnum & Bailey en Allemagne en 1901

Toujours en tournée en Allemagne, le Barnum & Bailey Circus arrive dans la ville de Brême. Chez Max Schumann, cent clowns cascadent en un colossal charivari tintamarresque. L’acrobate à cheval Charles Clark, et les clowns, les frères Villand, sont engagés au Cirque Busch à Hambourg.

À l’Hippodrome de Londres, on acclame le jongleur Cinquevalli, les lilliputiens de Rossow, Thérèse Renz et les clowns favoris des Parisiens, Foottit et Chocolat, tandis qu’à l’Alhambra Circus de Blackpool, Claire Heliot réalise l’exploit de porter un énorme lion autour du cou.

Le 31 août, réouverture du Cirque d’Hiver de Paris, avec la troupe acrobatique Bobby-Pandour, Luigi et Paolo Fratellini, et le ventriloque Syriaque. Ce même jour, le Barnum & Bailey Circus arrive aux Pays-Bas, à Groningen.

Septembre 1901 au Cirque
Les Noiset - Année 1901 au Cirque

Les Noiset

Pour sa rentrée parisienne, Medrano annonce un programme de qualité, avec les cyclistes, la troupe Noiset, les 4 Dimistrecu aux 10 barres aériennes, la cavalerie d’Ernesto Cineselli, et Charles Clarke, le premier écuyer du monde. Entre autres exercices, il tourne une double pirouette, un saut périlleux avant twisté et un flip-flap précédé d’une souplesse. La comédie clownesque était défendue par les Cavallini, William Ilès et son fils Charley, Morovia, Dindon, Bicchi et Passembo. Le 20 septembre, on se presse pour la réouverture de l’Hippo Palace, sous la direction artistique de Lucien Loyal, avec à l’affiche, La chasse au Cerf.

Le 7 septembre, début des fantastiques jockeys Alfred et Frederick Clarke au Cirque Busch à Berlin, après leur contrat chez Plège en France. À Munich, le Cirque Bavaria présente la cavalerie Lobe.

Le cirque Beketow est au début du mois, à Charleroi, avec en vedette l’athlète Nino, ainsi que Félix Gondart et ses chats savants. Fin septembre, il s’installe à Lille, et présente les plongeurs Andrée et Golden. Toujours aux Pays-Bas, Barnum & Bailey visite Gravenhage et Maastricht, puis passe en Suisse, à Bâle. Dans cette même ville le Cirque Lorch donne également des représentations.

Installé en même temps dans la capitale du Nord, à l’Hippodrome, Rancy propose aux Lillois, les phoques savants de Woodward, les icariens les Yuillan, les rois de la force, les Attab. La pantomime intitulée Floréal se termine par une bataille de fleurs.

En Russie, Tom Belling est la vedette du Cirque Nikitine en représentation à Nijni-Novgorod. À Moscou, Albert Salamonsky engage le dompteur Richard Sawade avec les fauves de Carl Hagenbeck.

Le dresseur Spessardy dirige ses ours au Cirque Alegria à Barcelone. La troupe Ancillotti triomphe au Coliseu dos Recreiros de Lisbonne, Le champion de saut en longueur et en hauteur, John Higgins se produit à Buenos-Aires, chez Franck Brown.

Octobre 1901 au Cirque
Claire Heliot - 1901 au Cirque

Claire Heliot et ses fauves

A l’Hippodrome de Londres, on retrouve l’écuyère Thérèse Renz, les lions de Claire Heliot en provenance de Blackpool, les aériens, les Cee Mee, et la troupe cycliste Kaufmann.

Le Nouveau Cirque de Paris affiche une pantomime équestre et nautique intitulée l’Estafette. On peut applaudir à Toulouse, au Théâtre-Cirque des Nouveautés, les petits cyclistes, les Colibri, de retour d’Amérique du Sud, les barristes Durval et les contorsionnistes, les Renard. À Medrano, le trio musical d’Achille Conche fait assaut de virtuosité.

Le géant américain Barnum & Bailey continue sa tournée aux Pays-Bas, du 1 er au 7 octobre, via Amsterdam, La Haye, et Rotterdam. Malgré la concurrence du du Cirque De Jonghe, le Barnum & Bailey Circus s’installe à Bruxelles et continue sa tournée en Belgique avec Liège, Verviers, Namur, Charleroi, Bruxelles, Tournai et Louvain.  Pendant ce temps, à Liège, deux cirques sont en concurrence : Le Cirque du Nord, installé Place Saint-Paul, dirigé par M. Espery, et le Grand Cirque Russe, de Beketow.

En Allemagne, à Münster, le cirque Oscar Carré présente Alaska et ses lions de mer. Beau succès des soeurs Deike sur leur fil -de-fer au Cirque Bavaria de Munich. Au Nouveau Cirque de Gand, le dompteur Prinz affronte, avec panache, ses 11 lions.

Novembre 1901 au Cirque
Cirque National Suisse - Les Lécusson - 1901 au Cirque

Affiche du Cirque National Suisse – Les Lécusson – 1901 au Cirque

Barnum & Bailey continue sa tournée en Belgique avec Anvers, Gand et Courtrai. Reprise de la direction du Cirque Royal de Bruxelles par Edouard Wulff. L’orchestre est dirigé par M. Schleings. En vedette, les Eugens au trapèze volant, le clown Périer et ses animaux savants, et la cavalerie du directeur composée de huit étalons Arabes.

Les aériens Météore sont les vedettes du cirque Krembser, de passage à Kiel, tandis que le clown Lavater Lee tient le haut de l’affiche de l’Hippodrome de Londres.

À Bordeaux, le Cirque Plège propose une attraction inédite : une course cycliste entre Ancillotti et Michelo dans une piste-cuvette de 8 mètres de diamètre. Le Cirque National Suisse, installé à Lyon, annonce Richard List et ses fauves, la troupe équestre Lécusson, et Léon Martin, le directeur, annoncé sur le programme comme étant le plus fort tireur du monde.

L’Hippo Palace de Paris, accueille Babylas Ier et ses animaux savants, la cavalerie de Vinella, les Eldred, triple jockey, et les Selbini, cyclistes. Le 30 novembre, le cirque géant Barnum & Bailey continue son périple européen, entrepris depuis octobre 1897, et s’installe dans la capitale française, Galerie des Machines. Malgré cette concurrence, Medrano programme la troupe icarienne Freire et les phoques de Webb. Au Quartier Latin, les libraires exposent dans leur vitrine Lulu, roman clownesque de Félicien Champsaur.

Décembre 1901 au Cirque
La cavalerie de Ciniselli à Moscou - 1901 au Cirque

La cavalerie de Ciniselli à Moscou

À Berlin, le Cirque Albert Schumann, présente Joe Hodgini, jongleur à cheval, Ephraïm Thomson et ses éléphants. À Saint- Petersbourg, le Cirque Ciniselli, annonce les acrobates aériens Wortley, et les clowns Geretti.

Rancy débute à Lyon, le 6, avec le clown Gougou Loyal et sa fille Antoinette, les acrobates les 6 Yuillian, Karl d’Aix et sa chienne savante Merveille, tandis qu’à Paris, les cirques stables  résistent à la concurrence de Barnum & Bailey.

Le 27 décembre, le cirque en bois de Troyes dans lequel se produit la troupe du Cirque Plège, est détruit par un incendie. Cet établissement sera reconstruit en pierre, à partir de 1903, et inauguré le 18 mars 1905.

Adaptation de la série d’articles dans Bretagne Circus en 2001 : Il y a 100 ans par Dominique Denis

Sources
  • 1 er trimestre 1901.
  • Bibliographie du Cirque – J. C. Delannoy.
  • Histoire du Cirque Royal – Laurent Weinstein – p 44.
  • Le Ve Hippodrome de Paris – T. Rémy – Le Cirque dans l’Univers – n° 88.
  • L’acrobatie et les acrobates – Georges Strehly – p 317.
  • Le Nouvelliste des Concerts – 1901.
  • Cirques en bois, cirques en pierre de France – Charles Degeldère & Dominique Denis.
  • Krone im Bild – Henk van den Berg.
  • Medrano – Boum-Boum – Dominique Denis.
  • 2ème trimestre 1901.
  • Der Artist 23/6/1901.
  • C. P. A. – Medrano.
  • Le Nouvelliste des Concerts – 1901.
  • Darum zu Barum – Dick H. Vrieling.
  • Notes Paul Haynon.
  • Programmes des Cirques en France de 1860 à 1910 – Alain Simonet – p 34-42-43.
  • Echo – Novembre 1961.
  • Dictionnaire du Cirque – Dominique Denis.
  • Cirques en bois, cirques en pierre de France – Charles Degeldère & Dominique Denis.
  • Medrano – Boum-Boum – Dominique Denis.
  • 3ème trimestre 1901.
  • Der Artist 18/8/1901-22/9/1901.
  • Le Nouvelliste des Concerts – 1901.
  • Cirques en bois, cirques en pierre de France – Charles Degeldère & Dominique Denis.
  • Hippodrome Great Yarmouth – Donald Stacey.
  • Medrano – Boum-Boum – Dominique Denis.
  • Non plus ultra – Helmut Bauer.
  • 4ème trimestre 1901.
  • Der Artist 13/10/1901-8/12/1901.
  • Non plus ultra – Helmut Bauer.
  • Le Nouvelliste des Concerts – 1901 – Février 1902.
  • Histoire illustrée des cirques parisiens – Adrian p 228.
  • Histoire illustrée du cirque à Bruxelles – Jean-Léo.
  • Barnum à Paris – Paul Mégnin – la Nature – 14/12/1901.
  • Coulisses et secrets du cirque – Henry Thétard – p 31.
  • Programmes des Cirques en France de 1860 à 1910 – Alain Simonet – p 46 à 57.
  • Cirques en bois, cirques en pierre de France – Charles Degeldère & Dominique Denis.
  • Medrano – Boum-Boum – Dominique Denis.