Sélectionner une page
Grock, clown de légende, un Artiste d’exception. 
Le rire de Grock - clown d elégende

Le rire de Grock

Adrien Wettach naît en Suisse le 10 janvier 1880. Avec sa sœur Jeanne, il interprète des fantaisies musicales dans les auberges de son canton. Alors âgé de19 ans, il fait ses premiers pas de clown avec Alfred Spitz, au Cirque Kratejl, à Budapest. Il entre dans l’entrée musicale du trio Laszlo, fait équipe avec le trio Conche, puis s’associe avec l’excentrique musical Brick et prend alors le nom de Grock. En Amérique du Sud, il se fait remarquer par Antonet. Tous deux forment alors un duo qui devient un des meilleurs du genre.

Antonet et Grock - clown de légende

Antonet et Grock

En 1913, Grock décide de s’émanciper du personnage du Clown, et prend comme faire-valoir en habit, son beau-frère le violoniste Géo Lolé. Il adapte pour le music-hall les péripéties les plus percutantes du répertoire qu’il avait appris avec Antonet. Cette formule est nouvelle. Trois ans plus tard, il engage le distingué Max van Embden, qui deviendra son meilleur faire-valoir. À partir de ce moment, Grock vole de succès en succès dans le monde entier avec un numéro qui va s’étoffer chaque année, tant au Cirque qu’au Music-Hall. Ses sketchs deviennent des morceaux d’anthologie comme Le petit violon, La tyrolienne, La jonglerie avec ses gants, La glissade sur le piano, ou La chaise qui s’effondre, sans compter les fameuses répliques comme Pourquooâ ou Sans blâââgue.

En janvier 1937, à Medrano il se fait assisté par le jeune directeur Jérôme Medrano qui lui donne la réplique. Il produit ensuite un film en compagnie de Max avec l’intégralité de son numéro, et en 1949, tourne dans un long-métrage autobiographique intitulé Au revoir Monsieur Grock, avec Louis Maïss comme partenaire.Trois ans plus tard, à Hambourg, associé à Kurt Collien, il inaugure son cirque, un chapiteau, à quatre mâts au carré, avec une piste tournante.

En 1952, assisté d’Alfred Schatz, Grock fait une rentrée triomphale sur la piste de Medrano pour la dernière fois de sa carrière, à l’occasion de ses soixante douze ans. Dans Paris-Presse, Lucien Vieville écrit :

Façade de Medrano - Grock clown de légende

Façade de Medrano en janvier 1952

« … Le Tout-Paris assistait à la générale de Medrano, et c’est le Tout-Paris ébloui et enthousiaste, qui a obligé Grock à tenir une heure entière la piste, multipliant ses fausses maladresses et ses fausses sorties, ses protestations et ses larges sourires, tandis qu’au bord du cercle enchanteur les professionnels du rire ne se lassaient pas de prendre la leçon… »

Jean Jouquey note dans Le Parisien : « … Après avoir fait plusieurs fois ses adieux, Grock, pour la dernière fois, à l’occasion de ses soixante-douze ans (il faut, d’ailleurs, le savoir pour le croire : vraiment, la piste conserve…). Son numéro, minutieusement mis au point depuis de longues années, est, naturellement, parfait. Ceux qui n’ont pas vu Grock doivent le voir, et ceux qui l’ont vu n’ont pas besoins de conseils… Ils iront sûrement le revoir… »

Au revoir monsieur Grock - clown de légende

Au revoir monsieur Grock

Un demi siècle après sa disparition, Grock, auteur également de plusieurs mémoires, est devenu un personnage légendaire, et en Suisse, est devenu un héros national, notamment à Reconvillier où un parc porte son nom. Plusieurs livres, disques et CD lui ont été consacrés. Les Postes de Gibraltar ont édité un timbre à son effigie, et régulièrement, des hommages lui sont dédiés avec des expositions ou des manifestations en tous genres.

Dominique Denis

Extrait de : Clowns de Cirque – Histoire des Comiques de la Piste – Dominique Denis – Arts des 2 Mondes

Clowns de Cirque -par

Clowns de Cirque – Dominique Denis – la mémoire du Cirque Dominique Denis – la mémoire du Cirque

À Lire :
  • Album Maïss – Dominique Denis – Arts des 2 Mondes – Paris – 2000.
  • Au revoir monsieur Grock – Jacques Fillier – Film Complet – 1950.
  • Ce rire qui vient du cirque – Adrian – 1969.
  • Clowns – Michel Louis – Aby Georgian Production.
  • Clowns – John H. Towsen – Hawthorn Books – New York – 1976.
  • Clowns de Cirque – Histoire des Comiques de la Piste – Dominique Denis – Arts des 2 Monde – 2015.
  • Clowns et Farceurs – Jacques Fabbri et André Sallée – Bordas – Paris – 1982.
  • Clowns & Pantomimes – Willson Disher – Editions Benjamin Blom – London – 1968.
  • Das Lachen des clowns – Mario Turra – Henschelverlag – Berlin – 1972.
  • Die grossen Clowns – K. Hoche, T. Meissner und B. F. Sinhuber – Knaur – München – 1982.
  • J’étais l’ombre d’un clown – Max van Embden – La Gardine – Sorvilier – 1996.
  • Grock – Oliver M. Meyer – artedition – 2006.
  • Grock, ich liebe gern – Grock – Knorr & Kirth – 1931.
  • Grock – Nit Mö-ö-ö-Gloch – Grock – Henschel – Berlin – 1960.
  • Grock raconté par Grock – Grock – Edouard Behrens – Editions Victor Attinger – Paris – 1931.
  • Grock raconte sa vie de clown – Charles-Adrien Wettach – La Gardine – Sorvilier – 1994.
  • Grock – Un destin hors norme – Laurent Diercksen – Bévilard – 1999.
  • L’art clownesque – M. Kogan – Iskusstvo – 1969.
  • L’Art du Clown – Dominique Denis – Arts des 2 Mondes – Paris 2005.
  • Le Livre du Clown – Dominique Denis – Editions du Spectacle – Strasbourg – 1985.
  • Le Petit Auguste Alphabétique – Yves Dagenais – Magellan – Paris – 2015.
  • Les Clowns – Tristan Rémy – Grasset – Paris – 1945.
  • Les clowns et la tradition clownesque – Pierre Robert Levy – La Gardine – 1991.
  • Ma vie de Clown par Grock – Ernest Konstantin – Monique Thies – Hachette – 1958.
  • Ma vie de Clown – Sans blâ-â-âgue – Ernest Konstantin – Monique Thies – Pierre Horay – 1957.
  • Medrano – Boum-Boum – Dominique Denis – Paris – Art des 2 Mondes – 2015
  • Medrano – saison 1951/1952 – Dominique Denis – Paris – Art des 2 Mondes – 2002.
  • Sans blague ! Ma carrière de clown – Grock – Flammarion – Paris 1948.
  • Storia del Clown – Alessandro Cervelatti – Marzocco – Firenze – 1946.
  • The book of clowns – George Speaight – Sidgwick & Jackson – London – 1980.
  • Une vie de cirque – Jérôme Medrano – Arthaud – Paris – 1983.