Sélectionner une page
Par la qualité de ses spectacles, Théodore Rancy, véritable personnage de légende, triompha au XIXème siècle dans les plus grandes villes de France, de Belgique, de Suisse et même au Caire.
Théodore Rancy et ses cirques

Les cirques de Théodore Rancy

Jean Baptiste Théodore, dit Théodore Rancy, fils de Jean Dominique Ranz, dit Joannny Rancy et de Sabine Avarini Carix, était né à Chalais le 23 juillet 1818. Ses parents étaient danseurs de corde.

Programme russe en 1852 - Théodore Rancy

Programme russe en 1852

Agé de quinze ans, il quitta sa famille et se lança à l’aventure au gré du vent. Il fut l’assistant du professeur Tollet qui vendait des onguents dans les foires, acrobate chez madame Jawelly, au Cirque Bouthors, pugiliste avec le lutteur Turc, artiste au Cirque Robba. Il fut également apprenti ébéniste, mitron, et palfrenier au manège de François Baucher. Ayant finement observé les méthodes du maître écuyer, il devint professeur d’équitation à la Société Hippique de Saint-Etienne.

Sébastien Gillet, dit Bastien Franconi lui donna sa chance en 1842. Il l’engagea au Colisée de Lyon pour presenter un numéro de haute école avec son cheval Zampa. Il donna à nouveau des cours d’équitation à Colmar pour M. Benazet, puis à Baden-Baden. Après un court passage au cirque de Seymour à Nancy, il eut l’honneur d’être programmé par Louis Dejean au Cirque National des Champs Elysée en septembre 1850. Costumé en bédouin, il présenta une chevauchée sans selle ni bride sur son cheval Djali qui obtint un succès mérité. Sa carrière était lancé. Il fut engagé par le général Guedenoff au Théâtre-Cirque de Saint-Pétersbourg. Lors d’une soirée à son bénéfice, le 3 avril 1952, il présenta La chasse aux loups, une scène de vénerie en deux tableaux.

Théodore Rancy - portrait

Théodore Rancy

De retour en France, trois ans plus tard, il donna des cours d’équitation au manège Marion à Lyon puis fut engagé par les Bouthors au Cirque de Rouen. Il partit ensuite au cirque de Claude Loyal à Alençon. Il y rencontra l’écuyère Olive, la fille de Claude Loyal, et se maria le 4 octobre 1855. Ils auront onze enfants, dont cinq seulement vécurent : Adèle (1860 – 1951) qui se maria avec Gaston Palmer, Alphonse (1861 – 1932) qui épousa Jeanne Bidel, Justin (1864 – 1935) qui se maria avec Marie Crasse, Napoleon (1866 – 1932) qui épousa Marie Gallici, Sabine (1867 – 1956) qui se maria avec Henri Gallici.

Olive - Théodore Rancy

Olive Rancy, née Loyal

Associé avec Fortuné Lalanne, il loua le Cirque Saint-Sever à Rouen. Le Cirque Lalanne-Rancy donna sa première représentation le 15 décembre 1855. Théodore Rancy, l’année suivante, acheta un parapluie (un chapiteau à un seul mât) et entreprit sa première tournée à son propre compte. Après une courte association avec Modeste, il se rendit à Orange où il fit d’excellentes affaires. Il fut ensuite engagé avec son épouse au Royal Amphitheatre de Liverpool dirigé par W. R. Copeland. Il monta une nouvelle troupe à Roubaix avec la troupe d’acrobates Pérès, puis s’associa avec Alexandre Gautier de la célèbre lignée. Il entreprit plusieurs tournées sous son chapiteau, et en 1860, s’installa à l’Alcazar de Lyon à la tête d’une troupe composée d’artistes de premier ordre comme les frères Buislay ou les icariens Francisco.

Programme Cirque Théodore Rancy - Amiens

Programme du Cirque Théodore Rancy à Amiens

Après ses succés lyonnais, Théodore Rancy se produisit dans des constructions en bois. Ainsi à Marseille, il fit ériger un cirque de 1.800 places. Il s’installa ensuite à Toulon, Aix-en-Provence, Nantes… Le Cirque Rancy s’était taillé une réputation enviable. Il sillonna pendant trois ans la Belgique et le nord de la France. À Lille, il joua en concurrence avec Bastien Franconi et les frères Loyal. En 1863, sa troupe se composait de 116 personnes et d’une cavalerie de 75 chevaux. Ses spectacles étaient de qualité pouvant soutenir la comparaison, avec les meilleurs établissements de l’époque. Il séjournait dans les plus grandes villes comme Orléans, Amiens, Rouen, Caen, Boulogne-sur-mer, Bordeaux, Saint-Etienne. Au total, Il fit construire près de 200 cirques en bois tant en France qu’en Belgique.

Théodore Rancy au Caire

Le Cirque Rancy au Caire

Le Cirque Rancy fut invité à donner une série de représentations au Caire lors des fêtes organisées à l’occasion de l’inauguration du canal de Suez. La première eut lieu le 16 octobre 1869 en présence du Khédive Ismaël Pacha. Quelle consécration !

Théodore Rancy ressentit le besoin de se reposer et s’acheta une maison à Bruxelles. Trois ans plus tard, ne tenant plus en place, il s’acheta un chapiteau à deux mâts pour se produire en Belgique. Il engagea des artistes renommés comme le dompteur Delmonico ou le maître écuyer Gustave Gaberel.

Théodore Rancy à Genève

Cirque Théodore Rancy à Genève

Il fit ériger à Genève en 1876 un cirque en planches. Quatre ans plus tard, cet établissement fut construit en pierre. Ce monument fut démoli puis, reconstruit en 1897 par sa veuve Olive et son fils Alphonse. Ce cirque genevois sera définitivement rasé en 1955. Théodore Rancy monta un spectacle grandiose à Amiens en 1878 intitulé Le carnaval sur la glace à Moscou, interprété par une troupe de 80 personnes. À Lyon, en 1882, Il fit édifier un grand cirque en dur. Lors de première qui eut lieu le 2 septembre, la vedette du spectacle fut le jongleur Cinquevalli. Il fit construire ensuite le cirque du Havre en 1887.

 Cirque Théodore Rancy - programme

Programme Cirque Théodore Rancy

Il donna le premier spectacle de cirque dans le magnifique cirque d’Amiens le 26 juin 1889. Alors que le Cirque Rancy mettait à l’affiche la pantomime à grande mise en scène Jeanne d’Arc à Caen, Théodore Rancy décéda le 4 juin 1992. Il sera inhumé plus tard au cimetière de la Guillotière à Lyon. Après son décès, la direction fut reprise par sa veuve Olive puis, par son fils Alphonse en 1902. Quant à Napoléon, il monta son propre cirque sept ans plus tard.

Personnage hors du commun, Théodore rancy fut incontestablement un des rois du cirque du XIXème siècle. Il avait écrit ses mémoires qui furent reprises dans un livre remarquable intitulé Théodore Rancy et son temps (1818-1892)  écrit par Jacques Garnier.

Dominique Denis

Sources
  • Dossiers chronologiques de l’auteur.
  • Théodore Rancy et son temps – 1818 – 1892 – Jacques Garnier.
  • Acte de naissance de Jean-Baptiste Théodore Rancy – Extrait du registre de l’état civil de la commune de Chalais.
  • Généalogie de la famille Bidel-Rancy – Jacques Garnier – Le Cirque dans l’Univers – n° 62.
  • Monsieur Loyal – Lorenzo Frediani – Arts des 2 Mondes – 2007.
  • Les 100 ans du cirque rancy – Jacques Bruyas – Lyon.
  • Cirques en bois, cirques en pierre de France – Charles Degeldère et Dominique Denis –
  • Notes H. H. Linssen.
  • Les Jongleurs à Cheval – Dominique Denis
  • Le cirque et ses étoiles – Tristan Rémy .
  • Architectures du Cirque – Des origines à nos jours – Christian Dupavillon.
  • Grand Répertoire des Cirques en France – Robert Barrier .
  • La Merveilleuse Histoire du CirqueHenry Thétard.
  • Le Grand Livre du Cirque – Monica J. Renevey .
  • Les Jongleurs à Cheval – Dominique Denis – Arts des 2 Mondes – 2009.
  • Monsieur Loyal – Lorenzo Frediani – Arts des 2 Mondes – 2007.
  • Programmes des Cirques en France de 1860 à 1910 – Alain Simonet.
  • Sur le chemin des grands cirques voyageurs – Adrian – 1959.
  • Rancy : la noblesse de cirque – dominique mauclair – le cirque dans l’univers – n ° 222.
  • Artisten Lexicon – Signor Saltarino.
  • Medrano boum-boum – Dominique Denis
  • 120 ans d’histoire du cirque à Lille – Michel et Vincent Mochez .
  • Encyclopédie du Cirque – Dominique Denis
  • Histoire illustrée du Cirque à BruxellesJean-Léo.
  • Programmes des Cirques en France de 1860 à 1910 – Alain Simonet
  • Programme russe – 1852.
  • Programme Rancy à Chalais – 1860.
  • Programme Rancy au Caire – 1870
  • Rancy et l’ouverture du cirque de Suez – Le Cirque dans l’Univers – n° 74.
  • Rancy chez le Khédive – Jacques Garnier – Le Cirque dans l’Univers – n° 98.
  • Programmes Rancy 1878 – 1881 – 1882 – 1884 – 1887 – 1889 –
  • Der Artist – 1886
  • Acte de mariage Alphonse Rancy et Jeanne Bidel – 1889.
  • Dictionnaire illustré des mots et locutions du Cirque – Dominique Denis.
  • Un cirque centenaire : Rancy – Adrian – Music-Hall – 1956.
  • Rancy Magazine.
  • La tombe du fondateur de la dynastie Rancy – Pierre Poujol – Le Cirque dans l’Univers – n° 147.
  • Forains d’hier et aujourd’hui – Jacques Garnier – p 139.
  • Un lion parmi les lions – Albert Rancy – 1967 ;
  • La magie du Cirque – Jacques Rancy – LUGD – Lyon – 1994.
À lire
  • Théodore Rancy et son temps – 1818-1892 – Jacques Garnier – Orléans – 1975.
  • Un lion parmi les lions – Albert rancy – 1967.
  • La magie du Cirque – Jacques Rancy – LUGD – Lyon – 1994.
  • Monsieur Loyal – Lorenzo Frediani – Arts des 2 Mondes – 2007.
  • Cirques en bois, Cirques en pierre de France – Charles Degeldère et Dominique Denis – Art des 2 Mondes – Paris – 2002-2003.
  • Grand Répertoire Illustré des Cirques en France – Robert Barrier – Crépy en Valois – 1997.
  • Programmes des Cirques en France de 1860 à 1910 – Alain Simonet – Arts des 2 Mondes – Paris – 2000.
  • Sur le chemin des grands cirques voyageurs – Adrian – 1959.