Sélectionner une page
Année 1904 au Cirque : Chronique tenue par Dominique Denis.

Année 1904 au Cirque : L’année de la création de l’Autobolide.

Année 1904 au Cirque : Janvier 
Bostock

Bostock à l’hippodrome de la place Clichy

L’année 1904 débute avec la venue du Cirque Max Schumann qui s’installe à Toulon, du 3 au 17 janvier. A Paris, L’Hippo Palace du boulevard de Clichy présente The Bostock’s Great Animal Arena, avec en vedette le capitaine Bonavita face à ses 27 lions. À Medrano, on peut applaudir les trépidants cyclistes Hinton et Wooton, et les clowns Moravia, Jacki et Emilio qui interprétent l’entrée du photographe. Enfin, au Cirque d’Hiver, les clowns Cavallini et Toto, l’écuyer Secchi et le looping the loop par Mephisto, tiennent le haut de l’affiche.

À Lyon, suite à la suppression des droits d’octroi, la Municipalité impose une taxe spéciale pour les chevaux. Comme les Rancy sont domiciliés à Lyon, il est considéré que leurs chevaux sont assimilés à des animaux de luxe. Seuls les chevaux des cirques ambulants peuvent être admis comme bêtes de travail. Alphonse Rancy ne pouvant payer de telles charges exorbitantes, doit à regret abandonner son cher cirque de l’avenue de Saxe. Pour le gala de clôture, le 18 janvier, on peut applaudir les Rainat au trapèze volant, les extraordinaires jockeys John, Alfred et Frédéric Clarke, et le sauteur athlétique John Higgins. Pendant ce temps, le Cirque Despard-Plège a monté sa construction en bois à Angers, pour donner des représentations à partir du 20 janvier. Le 24 janvier, on apprend le décès de Joséphine Plège. Lors de ses obsèques à la basilique Saint-Nicolas de Nantes, plusieurs milliers de sympathisants (30.000 d’après le périodique l’Industriel Forain) suivent le cortège partant du domicile de la défunte, rue de la Contrescarpe. Madame Plège est ensuite inhumée au cimetière communal de Rouen.

Le 25 janvier, George Lockart est écrasé par son éléphant Salt, à la gare de Hoe Street de Walthamstow, en Angleterre.

Année 1904 au Cirque : Février
Consul - Année 1904 au Cirque - affiche

Consul

À Paris, le producteur anglais Thomas Barrasfords métamorphose la salle du Cirque du Prince Impérial en music-hall, baptisé le 6 février, l’Alhambra, où allaient triompher les plus grandes gloires des Variétés du XXe siècle. À Medrano, la dompteuse Miss Ella tient le haut de l’affiche.

Le célèbre Consul meurt à Berlin. Il avait neuf ans. Cet anthropoïde génial, le premier chimpanzé savant de l’histoire du Cirque et du Music-Hall, était originaire de la Côte Occidentale d’Afrique. Acheté par Bostock et présenté par Webb, il entrait en piste, habillé en gentleman et fumant le cigare. Il jouait du piano, tapait à la machine à écrire, roulait à bicyclette et en auto. Consul fut une révélation qui inspira de nombreux imitateurs.

Le Grand Cirque Hollandais Durandsen a engagé à Rouen les extraordinaires sauteurs Inas, du 21 février au 21 mars.

Année 1904 au Cirque : Mars 
Année 1904 au Cirque - affiche Barnum & Bailey

Ancillotti – le double loop

La première du Barnum & Bailey Circus a lieu le 19 mars au Madison Square Garden de New York. La vedette du spectacle est Ugo Ancillotti. L’année précédente, ce dernier avait présenté le double looping the loop à deux exécutants. En faisant répéter son élève Solo, il avait remarqué, qu’arrivé au sommet de la boucle, les roues du vélo n’adhéraient plus aux lattes de la piste. C’est ainsi qu’il eut l’idée de la fameuse boucle ouverte, qu’il appela le Looping the Gap. Pour cette saison, il complique encore l’effet, avec deux cyclistes et un double appareillage. En 1904, l’attraction était annoncée ainsi : Double Simultaneous Looping & Jumping the Quadruple Chasms The Latest, Greatest and Newest Parisian Sensation. Le 30 mars, débuts du Ringling Bros Circus au Coliseum de Chicago avec sa pantomime Jerusalem.

Aux Indes, à Madras, The Harmston Grand Circus présente l’éléphant de Birmanie Babe, et les clowns Denny et Auguste.

Chez Bostock, à Paris, on peut encore frémir en assistant à l’entrée de cage de Madame Morelli avec un groupe mixte de léopards, panthères et jaguars. Les éléphants sont dirigés par Monsieur Thompson. À Medrano, Miss Juliette présente avec gentillesse ses phoques savants. On signale le passage du Grand Cirque Continental à Poitiers, et du Cirque André Plège à Bordeaux.

En Allemagne, le Cirque Busch présente le clown Robert Belling, la Poste par Miss Randall, et le trio clownesque avec les frères Luigi, Paolo et Alberto Fratellini.

Année 1904 au Cirque : Avril 

Année 1904 au Cirque - affiche Barnum & Bailey

affiche Adam Forepaugh and Sells Bros

Au Cirque Pinder on retrouve la famille Vasserot, dans ses exercices de voltige équestre, ainsi que les clowns Boléro et Aussude assisté de son âne lutteur Ménélick. Le Cirque Caron vient d’engager une troupe d’acrobates catalane, les Andreu Rivel. On remarque particulièrement, le petit voltigeur Juanito, qui du haut de ses huit ans, recueille avec flegme, la plus grande partie des applaudissements.

Un jeune artiste de 17 ans, Claude Langlois, dit Abbins, originaire de Dijon, devient une vedette à Boulogne-sur-Mer, en tournant le fameux looping-the-loop à bicyclette. Le Cirque Max Schumann s’installe à Fribourg avec une troupe de 200 personnes et 100 animaux.

Le 18 avril première du Adam Forepaugh and Sells Brothers Circus à Philadelphie et débuts, le 25 avril, du Barnum & Bailey Circus au Madison Square Garden de New York.

Aux Antipodes, le St Leon Brothers Circus débute sa tournée dans le Queensland, en Australie. Parmi les artistes engagés figurent les gymnastes Larry Moulton et Arthur Zingar.

 Année 1904 au Cirque : Mai 
Affiche Corty-Althoff - Année 1904 au Cirque

Affiche Corty-Althoff

Nouvelles de Paris : Les clowns Orlando Averino et Antonio animent les soirées de Medrano. Ils sont entourés du ventriloque Syriaque, de la troupe d’acrobates à cheval Sloan, et de la famille d’acrobates Ghezzi. Les beaux messieurs suivent avec le plus grand intérêt les évolutions des belles écuyères Elvira, Concettina, Annie et Nellie.

La téméraire Mademoiselle Aboukaïa présente son attraction vertigineuse intitulée la flèche humaine au Grand Cirque Hollandais Durandsen installé à Reims. Le Grand Cirque Ducos-Loyal, dirigé par Annette Ducos, présente à Caen le clown Babylas et ses animaux savants, les trapézistes Lockford, et les Perezoff dans leur numéro de jonglerie intitulé Un souper chez Maxim’s. À Roubaix, Roche annonce la troupe cycliste Dunedin et la dompteuse Tilly Bébé.

Le Cirque Busch, à Berlin, a mis à l’affiche le clown Alfred Daniels. Le Circus Corty-Althoff, à Wesel, présente un carrousel de 25 chevaux. Les frères Guillaume, quant à eux, séjournent à Trieste.

Aux Etats-Unis, le Burns and Co Circus démarre sa saison le 7 mai à Antigo dans le Wisconsin, le Barnum & Bailey Circus plante son chapiteau à Pittsbourg, les 18 et 19 mai, et le Adam Forepaugh and Sells Brothers Circus séjourne à Boston. Le 23 mai, Pawnee Bill présente son wild west show à Philadelphie.

Année 1904 au Cirque : Juin 
Affiche Drexler - Année 1904 au Cirque

Affiche Drexler

Le 10 juin, le Tout Paris assiste à l’ouverture du Printania, un music-hall-cirque dirigé par Paul Ruez. Ce nouvel établissement de variétés est situé Porte Maillot, à l’emplacement du parc d’attractions le Music Garden. Deux jours plus tard, The Bostock’s Great Animal Arena installé à l’Hippo Palace du Boulevard de Clichy donne sa dernière représentation, ce qui n’empêche pas F. C. Bostock de dédicacer son ouvrage intitulé Le dressage des fauves, écrit par Ellen Velvin, et édité en version française par Hachette. À Medrano, Howland saute, à pieds joints, 12 chaises alignées.

En France, les spectacles de cirque obtiennent toujours autant de succès. On retrouve Durandsen à Dijon, Rancy à Nancy, Maldens à Orléans… André Plège, installé à Béziers a engagé pour la circonstance, les fameux clowns Cashmore, Bébé et Cyerillo. La pantomime est intitulée La Sibérie et ses déportés pour la vie ou pour la mort.

Le Cirque allemand Drexler s’installe à Fribourg.

En Amérique, le Barnum & Bailey Circus termine le mois de juin à Marietta, et Adam Forepaugh and Sells Brothers à Ottawa dans l’Ontario.

Année 1904 au Cirque : Juillet 

 

Année 1904 au Cirque

Jack Bonavita et les lions de Bostock

En Angleterre, on assiste le 4 juillet, aux débuts de la saison d’été de l’Hippodrome de Great Yarmouth dirigé par George Gilbert. Le spectacle est composé du jockey Eugène Cook, des équilibristes japonais Akimoto, des acrobates Rosaire, et des clowns Léotard Brothers. Une semaine plus tard, débute en deuxième partie du programme, un pantomime nautique intitulée The Water Carnival. Pendant ce temps, à Blackpool, le Tower Circus présentait aussi un spectacle de qualité avec les clowns August et September, Thérèse Renz, la troupe cycliste Daunton Shaw, et un superbe final aquatique. En Irlande, le Hanneford Royal Canadian Circus entreprend une grande tournée dans l’île.

Le Cirque Busch, à Hambourg, annonce une grande pantomime Aus den Alpen, animée par toute la troupe et les clowns Fratellini. En Suède, le Cirque Orlando, dirigé par Henning Gustavson, s’installe dans une nouvelle construction à Norrköping.

Le 8 juillet, Barnum & Bailey donne des représentations à Richmond, et Adam Forepaugh and Sells Brothers à London, dans l’Ontario.

On assiste, en France, le 9 juillet, à l’inauguration du Cirque de Douai par la troupe Ducos-Loyal, dirigée par Annette Ducos. À l’affiche : Babylas accompagné du plus petit cheval du monde, le clown Pinta et ses oies, et les fameux jongleurs Perezoff. Le Cirque Hollandais de Brantsen, dirigé par Jules Durand, dit Durandsen, s’installe à Amiens. La vedette du premier spectacle est la flèche infernale de Miss Aboukaïa, et les Noiset, avec leur plateau infernal, sont annoncés pour le deuxième programme. Le cirque belge Decock est annoncé à Chalons sur Marne, et le Cirque Plège présente à Toulon, un spectacle copieux comprenant les frères Cardinale et le clown Cashmore. À Paris, la clôture estivale de Medrano a lieu le 15 juillet. Le 31 juillet, chez Bostock, Jack Bonavita, à la suite d’une attaque de ses lions Baltimore et Denver, est victime d’un sérieux accrochage. Il doit être amputé d’un bras.

Année 1904 au Cirque : Août 
Corty-Althoff direction Pierre Athoff - Année 1904 au Cirque

Corty-Althoff direction Pierre Athoff

Les Versaillais assistent à la venue du Cirque Alphonse Rancy avec au programme, Kosta l’homme qui se dévisse la tête, et les sensationnels acrobates à cheval Alfred et Frédéric Clarke.

Le 7 août, à l’Olympia de Paris, Raoul Delpy, dit Monbar, présente pour la première fois une nouvelle attraction périlleuse intitulée la Torpille humaine. A plat ventre sur un chariot à roulettes, il dévale à vive allure un long plan incliné, relevé à son extrémité… Projeté dans l’espace, il se rattrape enfin à un trapèze.

Le Grand Cirque du Nord, dirigé par Decock, présente à Tourcoing, à partir du 14 août, les clowns Conche, et une pantomime à grand spectacle, en 4 actes et 15 tableaux, intitulée L’enlèvement de la fiancée. A la même date, André Plège s’installe à Grenoble pour un mois. A partir du 27 août, le Cirque Hollandais Durandsen donne une série de représentations Place de la République, à Lille

En Angleterre, à l’Hippodrome de Great Yarmouth, la pantomime nautique est intitulée Tally Ho. Le Cirque Belli tourne au Danemark, tandis que Corty Althoff continue sa route en Allemagne.

 Barnum & Bailey Circus arrive à Minneapolis le 22 août, et Adam Forepaugh and Sells Brothers à Ithaca, dans l’état de New York.

Année 1904 au Cirque : Septembre 
Mauricia de Thiers - Année 1904 au Cirque

Mauricia de Thiers

Le 3 septembre, les Parisiens assistent à une grande première aux Folies Bergère. L’intrépide Mauricia de Thiers réalise un exploit incroyable  à bord de la première auto-bolide du monde. L’exercice était similaire au looping the loop, mais cette fois, à bord d’une petite voiture conçue par le peintre Carlos Alonso Perez et construite par l’ingénieur Maurice Garanger. elle sera engagée par la suite au Cirque Bureau puis, en Amérique chez Barnum & Bailey. Le Nouveau Cirque propose à ses fidèles spectateurs un programme traditionnel composé d’artistes comme le jockey d’Epsom Craston, les clowns Foottit et Chocolat dans l’entrée du fauteuil, la famille Lepick au trapèze volant, et le plongeur Vaissade. Au Cirque d’Hiver, on retrouve avec joie, les frères Fratellini, les Alex au trapèze volant, et l’écuyère Amanda Slezak. Enfin, à Medrano, le patron, Boum-Boum présente un cheval en liberté. La comédie clownesque est interprétée par Pastor, William et Charley Ilès, et à nouveau, Averino et Antonio. Parmi les écuyères se distinguent Wally Slezak, Concettina, Elvira, Lulu, Marie et Ella, et les sœurs Meers. Quant aux Rainat, ils s’affirment comme les meilleurs trapézistes volants de bâton à bâton de l’époque.

De Lille à Marseille, les spectacles de cirque continuent d’attirer autant de spectateurs. Ainsi Wulff a investit la capitale du Nord, tandis que dans la Cité Phocéenne, le Cirque Alexandre clôt sa saison d’été avec l’écuyer Léonard Gautier et le clown international Lavater Lee. À Bordeaux, le Grand Cirque International, dirigé par Jules Meignin, annonce le maître écuyer Valli de Laszewski. Enfin, les amateurs de clowneries peuvent se divertir aux entrées des frères Plattier et du couple Antonet et Walter au Cirque Despard-Plège aux Sables d’Olonne.

En Espagne, le Circo Alegria s’installe à Malaga puis à Barcelone avec les clowns Rico et Alex Briatore. Au Portugal, le Circo Mejstrick met à l’affiche l’écuyer Harry Dio. En Italie, à Bergame, le Cirque Guillaume présente la grande troupe de sauteurs Iacopi.

Renz, à Nuremberg, propose un gros programme avec le dompteur Julus Seeth avec son groupe de 25 lions, et deux équipes de clowns Tonitoff et Seiffert, ainsi que Price et Busby. L’écuyer Luigi Proserpi obtient un gros succès au Cirque Kremser à Dordmund,

À Stockholm, le Cirque Moderne, dirigé par A. & G. Uddgren, a engagé les éléphants d’Ephraim Thomson. Les clowns français Dandy et Randy amusent les spectateurs du Cirque Beketow à Budapest. En Suisse, Max Schumann s’est établit à Bâle, et Drexler à Berne.

En Amérique, le Barnum & Bailey Circus reste à Kansa City deux jours, et le Adam Forepaugh and Sells Brothers Circus voyage dans l’Ohio.

Année 1904 au Cirque : Octobre 

 Les RAINAT Année 1904 au Cirque

Les Rainat au trapèze volant

Les Parisiens retrouvent à Medrano les clowns Averino et Antonio, les trapézistes volants Rainat et la dompteuse Tilly Bébé au milieu d’un groupe de lions. Au Nouveau Cirque, la pantomime mise en scène par Hyppolite Houcke, a pour titre Hunting. The Bostock’s Great Animal Arena, installé à l’Hippo Palace du boulevard de Clichy, a repris ses représentations le 15 octobre avec à l’affiche Miss Grace Salicia dansant au milieu des lions, mademoiselle Morelli et ses léopards, et le téméraire dompteur Hermann Weedon. Pendant ce temps, Alphonse Rancy donne des représentations au Havre, et à Bordeaux, André Plège a engagé le casse-cou à bicyclette Jos Lang.

Le Cirque Decock tourne en Belgique ; le Grand Cirque Hollandais aux Pays-Bas ; le Cirque Reinsch et celui de Schreiber au Danemark. En Angleterre, l’Hippodrome de Great Yarmouth met à l’affiche au début du mois, une pantomime sur le thème de la guerre Russo-Japonaise. Après une interruption de deux semaines, cet établissement ouvre à nouveau ses portes avec en vedette le clown chéri des Britanniques, Little Doodles. Le Cirque Bavaria, à Munich, annonce le sensationnel Morock.

À New York les habitués de Coney Island visitent le Village des Lilliputiens tandis que le Barnum & Bailey Circus donne sa dernière représentation de la saison à Chicago le 19 octobre. Le Adam Forepaugh and Sells Brothers Circus rejoint ses quartiers d’hiver de Colombus le 20 octobre.

Le Coliseo de Lisbonne accueille les clowns vedettes Antonet et Walter, entourés des gymnastes Lockford, les barristes Ombras, et la torpille humaine Raoul Monbar. En Roumanie, le Cirque E. Fekete fait découvrir le cake-walk au public de Pitesti. À Tunis, le Cirque Alexandre annonce le trio de barristes Lewis. Le Cirque Fillis est installé à Johannesbourg en Afrique du Sud et présente un match de polo à bicyclette, tandis que le Harmston’s Grand Circus and Royal Menagerie of Wild Animals plante son chapiteau à Tientsin, en Chine.

Année 1904 au Cirque : Novembre 
Wulff à Bruxelles - Année 1904 au Cirque

Wulff à Bruxelles

Arthur James Pinder, dit Nicker achète la Commanderie des Templiers à la Villedieu du Temple afin d’y établir ses quartiers d’hiver.

Alphonse Rancy s’est établi à Rouen au Cirque des Boulingrins, du 30 octobre au 18 novembre.

Installé au Cirque Royal de Bruxelles, Wulff vient de mettre à l’affiche une revue intitulée 1904, partez !

Au Mexique, le cirque américain Noriss & Rowe débute sa saison d’hiver à La Cananea.

Année 1904 au Cirque : Décembre 
Les Elliot - Année 1904 au Cirque

Les Elliot

Beketow présente son Russian Circus, dans Argyl Street à Londres. À Great Yarmouth, la saison de Noël débute le 26, avec la troupe cycliste Elliot. Aux Pays Bas, la Midget City a installé ses quartiers d’hiver à Amsterdam. La nouvelle revue du Cirque Royal de Bruxelles dirigé par Wulff a pour titre : Bruxelles-Bazuynen. À Paris, le Cirque Medrano a engagé un duo de jeunes excentriques musicaux du nom de Brick et Grock.

Les frères Bureau louent le cirque de l’avenue de Saxe à Lyon, et mettent à l’affiche Mauricia de Thiers avec son Autobolide. Ne voulant prendre aucun risque, les directeurs négocient la venue de cette star en la payant au pourcentage. Le cirque ne désemplit pas. Son succès est tel, que la belle et téméraire casse-cou empoche un tiers de la recette par jour !

Dominique Denis

Adaptation des chroniques Il y a 100 ans par Dominique Denis dans Bretagne Circus en 2004.

Sources
  • Dossier chronologique de l’auteur.
  • Der Artist – janvier – mai 1905 – Juillet – octobre 1904.
  • Industriel Forain – 30/1/1904.
  • Cirques en bois, cirques en pierre de France – Charles Degeldère et Dominique Denis – Vol I et II.
  • Chimpanzés célèbres – Jacques Garnier – Le Cirque dans l’Univers – n° 67.
  • Les Comiques à bicyclette -Dominique Denis – p 12 – 77.
  • Programme du Harmston Grand Circus.
  • Programme du Cirque d’amateurs de Lille.
  • Programme Pinder 1904.
  • Poor Clown – Charlie Rivel – J. C. Lauritzen – p 52 à 56.
  • The Circus in Australia – Mark St Leon – p 115.
  • Programmes Busch 1904.
  • Les Zoo Circus des frères Court – Dominique Denis – p 48.
  • The Hippodrome Great Yarmouth – Don Stacey – p 15.
  • Dictionnaire illustré des mots et locutions du Cirque – Dominique Denis.
  • The Hippodrome Great Yarmouth – Don Stacey – p 16.