Sélectionner une page
Trampoline : Mot américain inspiré de l’italien trampolino, de l’espagnol trampolin, et du français tremplin. Nom courant donné au tremplin élastique, appelé autrefois batoude américaine. Le trampoline se compose d’un cadre en métal sur pieds et d’une toile tendue par des sandows.
Les Hotley au trampoline - Trampoline

Les Hotley au trampoline

Les premiers sauteurs qui utilisèrent le trampoline firent leur apparition au début du XXème siècle, notamment des barristes dans les numéros de casting-act.

Larry Griswold - Trampoline

Larry Griswold

Trampoline - Les Folco - photo Louis Bouchery

Les Folco – photo Louis Bouchery

Adolph Wotpert fut le premier acrobate qui marqua de son empreinte cette discipline, en 1903. Par la suite, des cascadeurs comiques présentèrent des numéros hilarants qui firent école. Adriana et Charlot ou Larry Griswold, avec son tremplin-piscine, furent des étoiles du genre. Son numéro fut repris, de manière personnelle, par Ray Dondy, et inspira d’autres artistes comme Allan Harrison, Durban Nichol ou Mac Lou. Un autre sauteur remarquable, Joe Mohanan, lui, faisait crouler les salles de rire, travesti en fille.

Des gloires du trapèze volant comme Walter Patterson ou Don Martinez sont devenus des sauteurs remarquables au tremplin élastique. Dans le spectacle Corteo du Cirque du Soleil, les sauteurs utilisaient des trampolines en forme de lits. Les Torossian, qui disputaient un étonnant match de basket-ball, furent la révélation du Festival de Monte-Carlo, en 1995. Bello Nock, un des meilleurs clowns américains de cette fin du XXème siècle, s’est imposé au XXIIème Festival International de Monte-Carlo, avec une excellente prestation au tremplin élastique.

Bello Nock au trampoline - photo F. Dehurtevent - Trampoline

Bello Nock au trampoline – photo François Dehurtevent

Le trampoline fut aussi utilisé comme élément propulseur par des icariens comme les Frediona ou par des sauteurs à la bascule tels les Ward-Bell. George Bodo se servit d’un trampolino pour ses exercices de tir à l’arc. De nombreuses troupes, comme les Aragon-Allegrias, Shaller, le trio Hotley, les Arriolas, les Soranis, les Folco, les Oakley, les Errani, brillèrent au trampoline.

Les Titos Gaonas, dans les années 1966, s’affirmèrent comme des as de cette spécialité, avec de nombreux triples. Quant à Marco Canestrelli, en 1977, il réussissait un quadruple saut périlleux rattrapé sur les épaules de son partenaire. En 1993, au XVIIème Festival International de Monte-Carlo, les Rubzov présentèrent un numéro original avec des traîneaux-trampolines tirés par des chiens. Encore à Monaco, en 2013, la troupe Car Wall obtint un gros succès avec un numéro original au double trampo-mur.

Par ailleurs, le trampoline est aussi utilisé par de nombreux voltigeurs pour mettre au point de nouvelles figures acrobatiques.

Allan Harrison - Trampoline -

Allan Harrison au trampoline

Principales figures au trampoline :
  • Adolph : casse-cou avec triple twist et demi.
  • Borani : double saut périlleux twisté.
  • Fliffis : deux sauts périlleux avec un demi-twist.
  • Randolph : casse-cou avec double twist et demi.
  • Roll-over : Saut périlleux arrivé sur les épaules d’un porteur.
  • Rudolph : casse-cou avec un twist et demi.

Dominique Denis

Extrait et adaptation de : L’Encyclopédie du Cirque – Dominique Denis – Arts des 2 mondes – version e book

Sources

  • Tremplin – A. Doillon – C. U. n° 109.
  • Catalogue Gymnova.
  • Modèles artistiques – M. Trepp – Echo – Avril 1952.
  • M. H. C. – H. Thétard – p 574.
  • Le travail au tremplin – P. Couderc – C. U. n° 60.
  • E.P.A. – Adrian – p 44 à 47.
  • XVIIe Festival – P. R. Levy – C. U. n° 168.
  • Quoi de nouveau – P. R. Levy – C. U. n° 176.
  • C. U. n° 217.
  • Au Festival de Monte-Carlo – T. Maher – Cirque 1998.
  • Bretagne Circus – n° 163.
  • Programme Festival de Monte-Carlo – 2013.

À lire : 

L’Encyclopédie du Cirque – Dominique Denis – Arts des 2 mondes – version e book