Sélectionner une page
Orlando Averino, clown de la Belle-Epoque, fut une des étoiles les plus prestigieuses de Medrano et du Nouveau Cirque.
Orlando Averino et Antonio -photo

Orlando Averino et Antonio – photo Archives Arlequin

Zig-Zag
La troupe Averino au XIXème siècle - Orlando Averino

La troupe Averino au XIXème siècle

Orlando Averino était le petit fils de Michele Averino, danseur de corde. Son père, Eugenio Averino, né à Ancôme en 1818, était le directeur du Teatro-Salone Italiano, une importante compagnie de variétés itinérante – on ne disait pas encore music-hall – présentant des spectacles d’acrobatie, de tours d’agilité et de pantomimes. Eugenio Averino entreprit des grandes tournées dans toute l’Europe jusqu’en Russie. La troupe prit le nom de Zig-Zag.

Eugenio Averino s’était marié avec la danseuse Anna Jandachewska, veuve d’Alexandre Jandachewsky, qu’il avait rencontré à Kazan (dans la langue russe, les noms masculins se terminent par la lette A, et les féminins par Y). De son premier mariage, Anna avait eut trois enfants : Guillaume, Maria dite Marietta et Alexandrine dite Schura. Eugenio Averino et Anna eurent deux enfants : Orlando, né le 16 février 1873 à Berlin, et Emma née en 1881.

Orlando Averino apprit avec son père la danse et l’acrobatie. Il excellait dans les danses de cosaque. Il fut applaudi à Barcelone au Teatro Ribas en 1884, à Anvers en 1889, à Saint-Etienne à l’Eden-Concert en 1891

La troupe Hassan-Averino
Programme Cirque Rancy - Orlando Averino

Programme Cirque Rancy

Après le décès d’Eugenio, en 1892, Orlando Averino créa, avec le fildefériste Thomas Hassan (né le 4 Août 1860, à Londres), la troupe Hassan-Averino. Ce dernier était marié avec Alexandrine Jandachewska, dite Schura, la sœur d’Anna. Ils eurent deux enfants : Ernest, né le 20 janvier 1888, à Toulon, et Elise, née en 1892, à Lisbonne. De son côté, Maria Jandachewska eut trois enfants avec Marius Alexandre Ernest Maisse – qui s’écria ensuite Maïss –  médecin à Toulon : Rosa (née en 1888), Alexandrine (née en 1891) et Louis (né en 1894).

La troupe Hassan-Averino fut engagée en 1895 au Cirque Rancy à Lyon, un bâtiment érigé par le fondateur de la dynastie Théodore Rancy, dix ans auparavant. Ce cirque était alors dirigé par sa veuve, Olive Rancy, née Loyal, assistée de son fils Alphonse. En février, les Hassan-Averino présentèrent un intermède comique intitulé Les 3 Pierrots. Orlando Averino démarra sa carrière de clown en compagnie de Justin Rancy, puis prit comme assistant Antonio Lozano, un jeune acrobate (né à Madrid en novembre 1877). En octobre, il fut particulièrement apprécié dans son imitation du chef de gare.

La troupe Hassan-Averino se produisit à Cherbourg, en juillet et le mois suivant, à Boulogne-sur-Mer. Ce fut la fête lorsque dans cette ville, le 26 septembre 1896, Orlando Averino épousa Alice Blanche Rosa Rambotte, la fille du patron du café qui se trouvait en face du cirque. Elle était âgée de quinze ans et demi.

Cesar Cascabel au Cirque Rancy

Cesar Cascabel au Cirque Rancy

Au Cirque Rancy, l’année suivante, la troupe Hassan-Averino, costumée en noceurs, présenta son numéro de cascadeurs comiques intitulé Les Copurchic. Le 19 mars 1898, les Lyonnais assistèrent à la première d’un spectacle à grande mise en scène César Cascabel, inspirée des Voyages extraordinaires de Jules Verne. Le rôle titre était interprété par Thomas Hassan et celui de son frère Jean, par Orlando Averino. La troupe fut engagée ensuite au Cirque d’Hiver de Paris dirigé alors par Charles Franconi. La troupe Hassan-Averino retourna au Cirque Rancy, en 1899, puis partit à Marseille, au cirque de Léon Doux. Les deux années suivantes, elle tourna avec le Cirque Plège, fondé par Antoine Plège en 1859, et dirigé par sa Joséphine Plège, sa veuve, un des établissements les plus réputés du moment. En mars 1900, l’équipe joua à Troyes, dans le cirque construit en 1893, sur le mail Saint Nicolas. Elle se produisit ensuite au Cirque Roche, un nouvel établissement fondé par les frères Camille et Emmanuel Roche. Les Hassan-Averino présentèrent un numéro de poses plastiques intitulé le Groupe de marbres, Emma dansait sur le fil et la partie comique était assurée par Orlando Averino avec son partenaire Antonio Lozano. À Dunkerque, fin août 1901, puis en octobre, à Bordeaux, de retour chez Plège, la famille présenta un numéro fantaisiste intitulé les 8 chinois abracadabrants.

Orlando Averino à Medrano
À Medrano - Orlando Averino

À Medrano

Ce fut la consécration quand Orlando Averino et sa famille fut engagé en septembre 1902 pour la saison 1902/1903 au Cirque Medrano (ex-Cirque Fernando), situé boulevard Rochechouart à Paris, dirigé depuis 1897 par Geronimo Medrano, le populaire clown Boum-Boum. La troupe était alors composée de Orlando et Alice Averino, Thomas et Emma Hassan, Maria Jandachewska et ses filles Alexandra et Rosa, toutes deux fildeféristes.

À Medrano, les Hassan-Averino présentèrent ses chinoiseries. Le mois suivant, Thomas Hassan interpréta, avec son Auguste, la parodie du chien savant. Puis, Orlando Averino et Antonio jouèrent le sketch du photographe, et celui du distributeur automatique.

Antonio Lozano - Orlando Averino

Antonio Lozano par Bils

Orlando Averino et Antonio Lozano s’imposèrent avec aisance dans ce cirque parisien, véritable paradis des clowns. Pendant la fermeture estivale du cirque montmartrois, la troupe Hassan-Averino partit se produire au Cirque Roche à Tourcoing. Elle fut réengagée pour la saison suivante à Medrano.

Engagée pour une longue période à Paris, la famille Averino trouva à se loger à Aulnay-sous-Bois, une charmante bourgade non loin de la capitale facilement accessible par le train. Elle acheta un pavillon à deux pas de la gare, côté sud, 13 avenue de la République. À partir de janvier 1903, la troupe présenta son numéro des Copurchic, puis celui des échelles, des gentlemen acrobateset des poses sculpturales. Lors de la rentrée de la saison suivante, en septembre 1904, Orlando Averino et Antonio Lozano retrouvèrent avec plaisir les spectateurs de Medrano.

Orlando Averino et l’automobile 1906
Orlando Averino dans son automobile 1906 par Favrot - collection Violette Medrano

Averino dans son automobile 1906 par Favrot – collection Violette Medrano

Le Cirque Medrano fit sa réouverture le 1erseptembre 1905. La troupe Hassan-Averino était à nouveau réengagée pour toute la saison, avec un nouveau venu, Michel Sellier qui venait de se marier avec Emma Averino, la sœur d’Orlando. Toujours avec son partenaire Antonio, Orlando Averino interpréta de nombreuses entrées(terme utilisé par les clowns pour désigner des sketchs ou des petites comédies) comme la parodie de la course de taureaux, celle des lutteur sappelés les frères casse-pipe, les gâteaux, la nounou, la statue, la guêpe, le départ pour la Russie, et la fameuse automobile 1906 – qui n’était qu’une brouette de fortune – qui fut immortalisé par le peintre Faverot.

Orlando Averino était arrivé au sommet de sa popularité auprès du public parisien, ce qui était d’autant méritoire que, depuis janvier 1906, Paris était devenue la capitale mondiale du cirque avec ses cinq établissements dédiées au arts de la Piste : le Cirque d’Hiver, le Nouveau Cirque, Medrano, le Cirque Metropole et l’Hippodrome de la Place Clichy.

La saison terminée à Medrano, Orlando fut engagé avec son beau-frère Michel Sellier, dit Mitchell, en septembre 1906, pour la saison au Cirque d’Hiver. Orlando s’associa avec Théodore Delfin (né le 3 avril 1881) qui avait été le partenaire du clown Morris Mariani au Cirque Rancy. Tous deux partirent au fameux Cirque Busch, le plus beau cirque d’Allemagne.

Orlando Averino au Nouveau Cirque
Programme du Nouveau Cirque - Orlando Averino

Programme du Nouveau Cirque

De retour à Paris, Orlando Averino fut engagé en 1908 au Nouveau Cirque de la rue Saint-Honoré dirigé par Debray. Il tint le rôle principal dans la pantomime intitulé Le plus beau hussard de France. Il eut alors comme partenaire Babylas qui s’était fait remarqué pour son numéro d’oies dressées. Orlando eut encore comme partenaires occasionnels Barraceta ou le duo de légende Foottit et Chocolat.

Toujours dans ce prestigieux cirque parisien, en 1909, Orlando Averino anima les intermèdes comiques en compagnie des Albano, de Benedetti et de Raymond Frau, qui deviendra célèbre plus tard sous le nom de Dandy. Au mois d’avril Orlando interpréta le rôle de La Houpette dans l’opérette Cocoriquette, une parodie de Chanteclerc la pièce de théâtre d’Edmond Rostand. Au mois de juin 1909, Orlando fit équipe avec Chocolat. Tous deux firent acte de générosité en allant distraire les petits patients de l’hôpital des Enfants-Malades.

Orlando Averino fut victime d’une maladie de poitrine et mourut le 15 février 1910. Il fut enterré à l’ancien cimetière d’Aulnay sous Bois.  Il n’avait que 37 ans.

Artiste de grand talent, Orlando Averino était considéré par les professionnels comme un des meilleurs clowns de son époque.

Dominique Denis
Sources
  • Album Maïss – Dominique Denis.
  • Louis Maïss – Dominique Denis – CAHRA – bulletin n° 13.
  • Averino – directeur du cirque d’Aulnay sous Bois – Dominique Denis – CAHRA – bulletin n° 21.
  • Dictionnaire du cirque – Dominique Denis.
  • Les comiques à bicyclette – Dominique Denis.
  • Les Jongleurs à cheval – Dominique Denis.
  • Medrano Boum-Boum – Dominique Denis.
  • Artisten Lexicon – Signor Saltarino.
  • Der Artist – 1895 à 1910.
  • Le Nouvelliste des concerts – 1900 à 1910.
  • Arbre généalogique par Alain Nénert.
  • Les Clowns – Tristan Rémy.
  • Une contrecarre au XIXème siècle – Jean Brabec – Cirques – 1957.
  • Les Averino – Tristan Rémy – Inter-Forain – n° 175 à 193.
  • Averino – Louis Hille – inter-forain – 20/02/1949.
  • Années au Cirque – Dominique Denis –  Bretagne Circus – de 1902 à 1904.
  • La Merveilleuse Histoire du Cirque – Henry Thétard.
  • Notes Paul Haynon.
  • Ce rire qui vient du cirque – Adrian.
  • Cirques en bois, cirques en pierre de France – Charles Degeldère et Dominique Denis.

    Clowns de Cirque -par

    Clowns de Cirque – Dominique Denis

  • Théodore Rancy en son temps – Jacques Garnier.
  • Grand répertoire des cirques en France – Robert Barrier.
  • Dictionnaire des clowns et farceurs – Adrian – Clowns et farceurs
  • Histoire illustrée des cirques parisiens – Adrian.
  • Programmes : Rancy – Nouveau Cirque – Roche – Medrano – Cirque d’Hiver.
  • Aquarelle des demoiselles Vesque.
  • Tableau de Faverot – collection privée Violette Medrano
  • Ancien cimetière d’Aulnay-sous-Bois.
  • Clowns de Cirque – Dominique Denis.
À Lire

Clowns de Cirque – Histoire des Comiques de la Piste – Dominique Denis – Arts des 2 Mondes – Paris – 2015.