Sélectionner une page
Les illusionnistes se produisant dans les cirques présentent des effets spectaculaires généralement conçus pour être visibles dans des salles de grande dimension.
 Okito - illusionnistes

Okito au Cirque Schumann

Débuts des illusionnistes au Cirque

Alors que le terme magicien se veut générique de l’ensemble des adeptes de la Reine des Arts, que les mots prestidigitateur, escamoteur ou manipulateur désignent de façon plus précise les artistes qui présentent un travail basé sur la dextérité, l’illusionniste fait appel à des effets spectaculaires.

Philip Astley, le créateur du spectacle de Cirque, dès 1771, introduisit des tours de magie dans ses spectacles. Un de ses premiers effets fut celui de l’horloge qui donne l’heure selon le choix des spectateurs.

Au XIXème siècle, les magiciens qui se faisaient appeler physiciens, travaillaient essentiellement sur scène. Ils firent progressivement leur apparition au Cirque à la fin du siècle. Un des premiers du genre, Adam Salomon Epstein, célèbre pour son expérience du fusillé vivant, présenta son numéro au Cirque Renz en 1860.

Des magiciens prestigieux, depuis les frères Davenport, avec leur armoire mystérieuse, à Buatier de Kolta et son grossissant, en passant par Door-Leblanc, Chung-Ling-Soo, ou Okito, apportèrent au Cirque la dimension du merveilleux.

Les grands effets des illusionnistes
Houdini au cirque - illusionnistes

Houdini au cirque Corty-Althoff

Au XXème siècle, des illusionnistes de grand talent s’imposèrent sur les pistes des cirques, tels Horace Goldin qui transformait un tigre en éléphant, Ramiro qui escamotait une voiture, Bénévol avec l’expérience de la décapitation, et Will Goldston qui changeait une demoiselle en lion. Avant de s’imposer comme le plus célèbre escapologistes de tous les temps, Harry Houdini présenta dans des cirques des tours de magie et d’illusions, comme la disparition d’un éléphant à l’Hippodrome de New York en 1918.

The Great Carmo, dans les années 1930, présentait de somptueuses illusions avec des fauves et des éléphants. Associé avec Bertram Mills, il devint ensuite le directeur de son propre chapiteau. Dante tenait le haut de l’affiche, Ryss animait le numéro du barman de Satan, De Recroy s’intitulait le roi des magiciens et Steens le maître de l’impossible.

Après la deuxième guerre mondiale, les cirques firent appel à nouveau aux illusionnistes, tels Dante et sa troupe, Chefalo entouré de Lilliputiens et de géants, Ferry Forst avec la femme projectile, Richiardi Junior dans son hallucinante version de la femme coupée à la scie circulaire, ou Yanco et ses mystères des Indes.

Ryss - illusionnistes

Ryss au Cirque Périé

Artistes internationaux
Kio - illusionnistes

Kio

Kalanag, assisté de la talentueuse Gloria de Vos, du nain Alexis et d’une troupe de girls, présenta son spectacle Sim Sala Bim, au Cirque Royal de Bruxelles en 1956. En Russie, Igor Kio, qui reprit les numéros de son père Emil en 1965, présentait de nombreuses grandes illusions avec la participation d’un personnel important. Emil Kio junior fut à son tour, un illusionniste talentueux..

Des magiciens français tels Mireldo et sa marmite infernale, Daniellis, Harold,  Al Rex, Carrington, Saltano, Andreor, Michel de la Véga, Illusio, ou René Septembre, ce dernier qui opérait avec une véritable basse-cour, furent à la fois d’habiles prestidigitateurs et illusionnistes de la piste. Le magicien comique Mac Roney quant à lui fut un habitué de la Piste aux Etoiles.

De nombreux magiciens, comme Teddy Strick, Fria-Ned, Conte d’Aguilar, Goya Pasha, Van Bolen, Steckel, ou Recha qui s’escamotait lui-même chez Amar, apportèrent, eux aussi, du merveilleux aux jeux du Cirque.

Des illusions sans fin
Tihany - illusionnistes

Tihany et son hélicoptère – photo Archives Arlequin

À la fin du XXèmesiècle, des illusionnistes comme Lee Pee Ville ou Sandrine et Thierry Bouglione présentèrent avec bonheur des illusions spectaculaires.

L’extraordinaire Tihany, est entré dans la légende avec son cirque, un des plus importants d’Amérique du Sud.

Au début du XXIème siècle, Sophie Edelstein faisait honneur à ses prédécesseurs. Rendant hommage à Houdini, Hans Klok obtint un clown d’argent à Monte-Carlo lors du Festival International du Cirque en 2014. Marcel Kalisvaart renouvelait le genre en 2016 et Nicolas Del Pozo fut la vedette du spectacle du Cirque Amar intitulé Illusion.

Muriel et Scott, dans leur parodie hilarante de la femme coupée en deux, ont triomphé au Cirque d’Hiver Bouglione lors de la saison 2016/2017.

 

Dominique Denis
Adaptation de : L’Encyclopédie du Cirque – Dominique Denis – version e book – Arts des 2 Mondes – 2013.
Encyclopédie du Cirque - Dominique Denis

Encyclopédie du Cirque par Dominique Denis

Sources
  • Philip Astley – La naissance du Cirque – Dominique Denis.
  • Cirque Parade – Adrian – p 171 à 173.
  • C. L. – J. Baudez – n ° 133.
  • Le Cirque Russe –  E. Campbell – Le Cirque dan l’Univers.
  • Les illusionnistes au Cirque – J. Garnier – Le Cirque dan l’Univers n° 60.
  • M. M. – Max Dif.
  • Habileté, illusion – G. Garnier.
  • G. L. C. – Vol II – p 297 à 308.
  • Le Cirque Russe –  E. Campbell – C. U. n° 34.
  • Cirque Royal – L. Weinstein – p 84.
  • Souvenirs sur Kalanag – C. Klingsor.
  • Echo – novembre 1961.
  • C. T.  C. – P. R. Levy – p 64-65.
  • Le Cirque dan l’Univers – n° 34 -77.
  • Les magiciens au cirque – D. Mauclair – Le Cirque dan l’Univers – n° 227.
  • Bretagne Circus – n° 180.
  • Programme Cirque d’Hiver – 2016.
  • Programme 38èmeFestival International du Cirque de Monte-Carlo.

À LIRE

L’Encyclopédie du Cirque – Dominique Denis – version e book – Arts des 2 Mondes – 2013.