Sélectionner une page

Le Royal Circus de Gia Eradze ou le triomphe du cirque éternel ! Fabuleux… Non, les adjectifs ne sont pas suffisamment nombreux pour qualifier ce spectacle de rêve. Une leçon de Cirque !

Quelle découverte !

Royal Circus - La troupe
La troupe du Royal Circus

Subjugué, le public italien découvrit, au XVIIIème Festival de Latina, le Royal Circus de Gia Eradze. 

Les Allemands de Stuggart eurent le privilège de l’applaudir au Welweihnacht Circus en décembre 2018, puis les circus fans du monde entier lui firent une ovation au Festival International de Monte-Carlo en 2019.

Depuis, nommé à la direction de Rosgoscirk, Gia Eradze propose différents spectacles comme Royal Circus, Baronets et Hippopotamus, ainsi que des troupes itinérantes, composées 400 artistes et plus de 300 animaux.

À Tbilissi

Originaire de Tbilissi, en Géorgie, Gia Eradze est née le 3 octobre 1979. Il découvrit le cirque au cirque de Tbilissi.

Il apprit l’équitation dans la troupe cavaliers djiguites de Nana Milkatze puis se consacra au dressage d’oiseaux en tous genres.

Sous l’égide de Gennady G. Gordienko, il fit ses débuts, début 2000, en tant que metteur en scène de Cirque.

Son style s’affirma en 2008 dans un spectacle sur le thème des 5 continents. Les plus grands cirques russes l’accueillirent de Moscou à Saint-Pétersbourg.

Dans d’autres productions les animaux ont la vedette. On y trouve des chevaux, des exotiques, des fauves, des oiseaux, et même des hippopotames.

Une qualité extrême

Royal Circus - Le livre
Le livre du Royal Circus

Pour ses productions, il n’engage que des artistes triés sur le volet. Ainsi à Monaco, on put voir l’équilibriste Andrey Tsaplin, aucerceau aérien Kristyina Porotova, le duo Marat et Diliara Bekmaev aux tissus ou la troupe djiguite de Ruslan Gazzaev.

Les ballets étaient dirigés par des chorégraphes comme Tatiana Shirokova, Olga Poltarak ou Andrei Grigorev. La mise en scène est réglée en harmonie avec la musique, les jeux de lumière, les effets visuels ou aquatiques.  Les costumes, créées par Natalia Bukhanova rayonnent de beauté et d’élégance.

Le public venu à Monte-Carlo put voir les numéros suivants : Ballet d’ouverture, Les transformistes dans les oeufs de Fabergé, La symphonie angélique, Les cavalières djiguites et le ballet final.

Comme il se doit, Gia Eradze et sa troupe furent honorés par un Clown d’or.

Dominique Denis

Sources

  • Royal Circus – Gia Eradze.
  • Programme Festival de Monaco – 2019.
  • Gia Eradze et le cirque, une histoire, une passion – Daniela Guerra – La Gazette – 20/01/2019
  • Le tsar du cirque russe – Alain Michel Lagrange – cirk/75.
  • Le 43 ème festival de Monte-Carlo – Pierre Gautier – Bretagne Circus – n° 193.
  • Monte-carlo : Kirchissime et félin – C. Hamel – Le Cirque dans l’Univers – n° 272.
  • Dominique Jando : Gia Eradze- Le Cirque dans l’Univers – n° 272 – circopedia.

Contact

kaplina.nika@gmail.com

À lire

Royal Circus – Gia Eradze

Vidéo