Sélectionner une page

Le Cirque du Soleil, dirigé par Guy Laliberté et ses nombreux amis, entreprit sa première tournée, en 1984, au Québec. Ce fut le début d’une incroyable aventure.

Dans la Belle Province

Cirque du Soleil - affiche 1986
Affiche 1986 du Cirque du Solei

La première tournée du Cirque du Soleil eut lieu au Québec en 1984, sous la direction de Guy Laliberté. Il était entouré de Robert Lagueux, Marguerite Fortin, Gilles Ste-Croix et Daniel Gauthier.

A l’occasion du 450eanniversaire de la découverte du Canada par Jacques Cartier, Guy Laliberté avait réussi à obtenir une subvention du gouvernement du Québec.

Son objectif était de créer un spectacle de divertissement original. L’enseigne était Le grand tour du Cirque du Soleil, sous un chapiteau de 800 places.

Après des répétitions à Sainte-Thérèse, le cirque se produisit à Gaspé, le 16 juin 1984. Il continua à Baie-Comeau, Lac-Saint-Jean, Rimouski, Baie-Saint-Paul, puis dans la province jusqu’à Québec et Montréal.

Le spectacle était présenté par La compagnie du Club des talons hauts, composé d’échassiers, de musiciens et de cracheurs de feux. Depuis 1981, cette troupe, dirigée par Gilles Ste-Croix, proposait des animations appelées La fête foraine.

L’inspiration européenne

Pour la seconde tournée en 1985, Guy Laliberté obtint une subvention de la part de René Lévesque, le premier ministre du Québec. Le cirque put s’offrir un nouveau chapiteau et engager Guy Caron comme directeur artistique. Ce dernier qui s’était fait remarqué avec son numéro de clown Chatouilles et Chocolat, avait étudié à l’école du cirque de Budapest. De retour à Montréal, il fonda sa propre école en 1981.

Guy Caron sut tirer un enseignement de tous les cirques qu’il avait pu voir, des Russes aux Chinois en passant par Roncalli, Alexis Gruss et Annie Fratellini. 

D’autre part, il tint compte de l’évolution des cirques dits alternatifs, qui fut initié, dix ans auparavant en France, par Madona Bouglione… puis Jean-Baptiste Thiérrée et Victoria Chaplin… Mariepaule B. et Philipe Goudart, Pierrot Bidon, les frères Gonin… Franco Dragone et Stanislas, Bartabas, les frères Kudlak…

logo du soleil - 2
Logo du Soleil

Un bel avenir

La troupe du Cirque du Soleil progressait chaque jour. Pour le montage du chapiteau, l’équipe bénéficia de l’aide éclairée de Marcel Rosell, le chef monteur du Cirque Knie, qui vint les aider pendant une semaine. Durant cette saison, le cirque s’enhardit au Canada jusqu’à Ottawa, la capitale, Toronto et Niagarra Falls. 

Venu de Belgique, Franco Dragone, qui travaillait avec Guy Caron, s’incorpora à son tour dans la troupe. Quant à René Duperré, il composa la majorité des partitions originale du spectacle.

Michel le Goulven qui avait assisté au spectacle à Montréal, concluait dans un article dans la revue Le Cirque dans l’Univers :

« … Le Cirque du Soleil n’a que deux ans d’existence, mais on peut lui prédire un bel avenir… »

Le Roi singe

Nouvelle Expérience - affiche
Nouvelle Expérience – l’essor du cirque

Le spectacle 1986 s’intitula La magie continue. Le nouveau chapiteau avait doublé son nombre de place et débuta la saison, en avril, à Vancouver. Franco Dragone signa la mise en scène et fit appel à Michel Crête pour la création des costumes.

De 1987 à 1989, le Cirque du Soleil s’imposa dans le monde du show business avec entrant aux États-Unis, avec sa nouvelle production Le cirque réinventé.  Ce fut le premier spectacle structuré ayant pour thème l’histoire du Roi singe.

Le cirque se produisit à Los Angeles en septembre 1987, à l’occasion de Los Angeles Festival, puis à San Diego et Santa Monica. La saison dura jusqu’en novembre. Le Cirque du Soleil obtint un énorme succès.

L’année suivante, le cirque se produisit à New York. Gilles Ste-Croix prit la relève de Guy Caron à la direction artistique.

À la conquête du monde

Après une année de transition pour régler des problèmes financiers et administratifs, le spectacle Le cirque réinventé fut présenté à Londres durant l’été… puis, à Paris à partir du 2 octobre 1990. Pour l’occasion Guy Laliberté loua le Cirque d’Hiver Bouglione.

Après ces expériences en Europe, le Cirque du Soleil doté d’un nouveau chapiteau de 2500 places, et de nouveaux spectacles, partit à la conquête des Étas-Unis, puis du monde jusqu’au Japon…

Dominique Denis

Sources

  • 20 ans sous le soleil – Tony Babinski .
  • Premiers Cirques Alternatifs en France – Dominique Denis – circus-parade.com.
  • Michel le Goulven – Le Cirque dans l’Univers – n° 139.
  • Au Canada – Le Cirque dans l’Univers – n° 142 – n° 145 – 147.
  • Paris – Jacky David – Le Cirque dans l’Univers – n° 159.
  • Un homme, un cirque – Jean-Louis Boutroy – Le Cirque dans l’Univers – n° 160.
  • Journal du Cirque du Soleil – 1985.

À lire

20 ans sous le soleil – Tony Babinski – Edition Hurtubise – Montréal – 2004