Sélectionner une page

Le Cirque de Scheveningen, un des plus beaux bâtiments d’Europe, donna, sous diverses directions, des représentations, en été, de 1904 à 1963.

À Scheveningen

Scheveningen - Albert Schumann
Cirque de Scheveningen – Albert Schumann

Située sur la mer du Nord, Scheveningen est la station balnéaire de Den Hagg (en français La Haye), la capitale des Pays-Bas, siège de la résidence royale, du parlement, du gouvernement et des ambassades.

Depuis la fin du XIXème siècle, La Haye a accueilli divers congrès internationaux dont la première conférence pour la paix en 1899 qui réunit des représentants de 26 pays.

À Scheveningen, la plage de sable fin, avec une jetée, et le port de plaisances sont particulièrement appréciés des estivants.

Une oeuvre d’art

La vogue du Cirque était telle au début du XXème, que Albert Schumann, le fils de Gothold Schumann, à la tête d’une cavalerie somptueuse, décida d’y faire construire un cirque juste en face de la jetée. Il s’adressa à l’architecte Wilhekmus Bernadus van Liefland qui était également le maître d’oeuvre du Palace Hotel.

Le projet de Liefland était ambitieux puisqu’en un an, seulement, il érigea un cirque surmonté d’un dôme auto-portant de 46 mètres de diamètre, ce qui était en soi un exploit. Quant à la façade, elle était un modèle du genre.

Albert Schumann et ses successeurs

Cirque Albert Schumann - Dora
Affiche du Cirque Albert Schumann

La première du Cirque Albert Schumann à Scheveningen eut lieu le 16 juillet 1904, soit deux semaines après l’inauguration du Cirque Variétés de Zandvoort.

Il était prévu que la saison ne devait durer jusqu’à la fin août. Pour cette première saison, il proposa un programme avec, en vedette, la flèche humaine d’Eugène Dutrieu, les soeurs Meers, Joe Hodgini  et les clowns, Cyerillo, Bébé, Adolf et Coco. Ce fut le succès, et Albert Schumann dirigea ce cirque jusqu’en 1913.

La reprise se fit en été 1915 avec Corty-Althoff. Albert Carré prit la suite l’année suivante.  Le cirque servit de manège en 1917.

Carl Hagenbeck donna des représentations de 1918 à 1920, et revint plusieurs fois en 1923, 1925, 1927, 1929, 1931, et plus tard, en 1936.

Corty-Althoff s’associa avec Busch en 1921. Le cow-boy Jack Joyce, particulièrement apprécié du public scandinave, s’installa avec son Wild West Circus en 1922.

De Busch à Bouglione

Bouglione à Scheveningen - 1938
Affiche Bouglione à Scheveningen – 1938

Busch reprit la direction pour la saison estivale 1924, et deux ans plus tard, Max Otto Friedländler donna des représentations sous l’enseigne de Circus Maxo. Ce directeur n’était autre que le fils d’Adolph Friedländer le célèbre imprimeur qui, de 1872 à 1935, édita de sublimes affiches de cirque.

Maxo revint à Scheveningen en 1928, 1930 et 1932.

De 1933 à 1936, Schumann, le Circus Royal et Masello furent à l’affiche. Sarrasani, en plus de ses tournées, organisa des spectacles en 1937. Les 4 frères Bouglione, sous l’égide de Frans Mikkenie, prirent le relais l’année suivante.

Le règne de Strassburger

Strassburger à Scheveningen - 1963 - photo Linssen
Strassburger à Scheveningen – 1963 – photo H. H. J. Linssen

Strassburger, en plus de ses tournées sous chapiteau, devint le maître des lieux. D’abord en 1939 et, en association avec Frans Mikkenie, en 1940.

Durant la seconde guerre mondiale, il n’y eut pas de représentations. La reprise se fit en 1946 avec Geezen, un forain des Pays-Bas.

Encore associé avec Mikkenie, Strassburger s’installa en 1947.

Enfin, Strassburger, indépendamment de ses diverses tournées, dirigea sans discontinuité, le cirque de Scheveningen de 1948 à 1963. Durant toutes ces années, la direction Strassburger eut à coeur d’offrir à ses spectateurs des programmes de classe internationale.

 Cirque de Scheveningen

Strassburger à Scheveningen - 1948
Strassburger à Scheveningen – 1948 – affiche

Ainsi se termine l’histoire du Cirque de Scheveningen.

Le bâtiment fut transformé ensuite en théâtre avec des spectacles divers. La salle fut encore transformée en 1991 pour des productions musicales.

Rendons grâce à Albert Schumann d’avoir créée ce cirque, un des plus beaux d’Europe, en 1904. N’oublions pas, non plus, les directions de Corty-Althoff, Carré, Hagenbeck, Joyce, Busch, Maxo, Schumann, Royal, Masello, Sarrasani, Bouglione, Geezen et Mikkenie.  Enfin, Strassburger eut le privilège d’animer les dernières années d’exploitation du Cirque de  Scheveningen.

Dominique Denis

Un grand merci à H. H. J. Linssen pour ses précieuses informations et documents.

Sources

Maxo à Scheveningen - H. H. Linssen
Maxo à Scheveningen – photo H. H. Linssen
  • À Scheveningen
  • La Haye et la plage de Scheveningen – Vanupied.
  • CPA – Scheveningen.
  • Herauten van het Circus – Club van Circusvrienden Nedeland.
  • Une oeuvre d’art
  • H. H. J. Linssen – notes.
  • G. Schumann – Dominique Denis – circus-parade.com.
  • 200 jaar circus in Nederland – M. Keyser, J. Klöters, P. Blom et R. Waale.
  • Albert Schumann et ses successeurs
  • Année 1904 au Cirque – Dominique Denis – circus-parade.com.
  • Die Althoffs – Marlies Lehmann-Brune.
  • Een plek om lief te hebben – Mariëtte Wolf.
  • Hagenbeck, la célèbre firme d’Hambourg – Charles Degeldère – circus-parade.com
  • Die Buschens – Martin Schaaff.
  • Cirkus I danmark – Anders Envig.
  • De Busch à Bouglione
  • Sarrasani – Ernst Gunther.
  • Bouglione – Henk van den Berg.
  • Le règne de Strassburger
  • Strassburger – Herbert St. Nissing.
  • Circus Strassburger – Dick H. Vrieling & Henk van den Berg
  • Cirque de Scheveningen
  • De bonte droom van het circus – J. van Doveren en Fred. Thomas.
  • Grafisch Nederland 1981 – collectif.