Sélectionner une page

par Wilfried K. Hofburg

Telle une petite fille modèle jouant au milieu de lions redoutables, Tilly Bébé enthousiasma le public du début du XXème siècle.

Au Ronacher Tilly Bébé

Tilly Bébé - affiche Winter Garten.
Tilly Bébé au Winter Garten.

Ah, quelle soirée au Ronacher ! Nous sommes en avril 1902 au mythique Variété de Vienne.

Une délicate et frêle poupée aux boucles d’or, costumée en petite fille modèle, Tilly Bébé, entre dans une cage au milieu de douze lions rugissants. C’est saisissant ! 

Comment une si mignonne petite fille peut-elle réussir un tel exploit ?

D’ailleurs, quel âge peut-elle bien avoir ? Allez ! Dix ans, pas plus !

Or, nous savons que le spectacle n’est qu’illusion… En réalité, cette bambine accuse ses 23 ans ! Tilly Bébé, de son vrai nom Mathilde Rupp était né le 27 mars 1879 à Perchtoldsdorf, en Autriche.

Serpents, hyènes et lions

Bien qu’étrangère au monde du Cirque, elle fut, dés son plus jeune âge, attirée par les animaux. Elle réussit à se faire embaucher au vivarium de Vienne pour s’occuper des serpents. De fil en aiguille, elle fréquenta le monde des ménageries, et dès 1897, eut l’opportunité, sous l’égide de R. Falck, de se mesurer à des hyènes.

Sa rencontre avec la dompteuse la comtesse X fut primordiale. 

Cette dernière était une authentique aristocrate, vicomtesse de Vésins, née Abadie, qui avait fait les beaux soirs des Folies Bergère à Paris avec deux lions de la firme Hagenbeck et trois lionnes d’Edmond Pezon. Voulant passer à autre chose, elle remisa ses animaux au parc animalier de Kessenich, en Allemagne.

Alors qu’elle voulut les céder au dompteur Nordsick celui-ci, le jour de Noël 1901, fut dévoré par le lion Romeo. Témoin du drame, Mathilde ne put rien faire… 

Tilly Bébé vedette des cirques et variétés

Conseillée par la comtesse, Mathilde, sous le nom de Tilly Bébé, reprit en main le groupe avec un sang froid remarquable. Incontestablement, le concept du numéro était original.

Le clou de son numéro consistait à mettre la tête dans la gueule d’un de ses pensionnaires et de sortir de piste en le portant sur ses épaules.

Suite à ses passages au Ronacher de Vienne et à l’Orpheum de Graz, Tilly vint chercher la consécration internationale à Paris au Cirque Medrano fin octobre 1902. Geronimo Medrano la réengagea l’année suivante.  Sa carrière était lancée. Les engagements se succédèrent dans les meilleurs établissements du moment comme Carré, Roche, Kremser ou Henry avec comme apothéose le Wintergarten de Berlin en 1910.

Tilly Bébé à Medrano - A. A.
Tilly Bébé à Medrano – photo A. A.

Son numéro avait été filmé en Allemagne en 1908 par la Deutsche Bioscop. Le film était intitulé : Tilly Bébé, die berühmte Löwenbänndigerin.

Une nouvelle carrière

Vint le temps, où Mathilde commença à perdre de sa sveltesse. On ne peut garder ses dix ans éternellement… 

Suivant les judicieux conseils de la comtesse X, Mathilde remisa sa tenue d’écolière et endossa une veste à brandebourg, et retourna bravement dans la cage aux fauves, cette fois sous l’aspect d’une dompteuse traditionnelle.

Résignée, elle était rentrée dans le rang… Cependant, la qualité de son travail lui valut d’être engagée dans les grandes maisons. À l’Olympia de Londres en 1913, pour le Wonder Zoo and Circus d’Hagenbeck, elle dirigea un groupe d’ours blancs. En 1923, elle partit en Amérique du Sud avec Sarrasani. Deux ans plus tard, elle était à l’affiche de Busch à Berlin. Le Zirkus Sarrasani la redemanda ensuite pour mener les ours polaires.

Au cinéma

Tilly Bébé - Roubaix
Tilly Bébé

La production Duskes-Film de Berlin lui fit tourner, en 1916, Die Löwenbraut Tilly Bébé und ihre wilden Zöglinge.

L’année suivante, elle participa à quatre films :

  • Der weisse Schreckenpour Hagenbeck,
  • Wenn das Herz à Hass erglüthpour Saturn-Film AG,
  • Der Sultan von Johorepour Projektions-AG Union,
  • Die Abenteuer des Kapitän Hansenpour Eiko Film.

Enfin en 1919, pour Duscus-Film à Berlin, elle participa à Die graue Frau von Alençon.

Une artiste atypique

Après une longue carrière riche en souvenirs, elle retourna vivre chez sa sœur à Vienne. Qui se souvenait alors de la mignonne Tilly Bébé ? Fatiguée, elle attrapa une pneumonie, fut hospitalisée et décéda le 11 avril 1932.

Enfant de Perchtoldsdorf, Mathilde Rupp sous le pseudonyme de Tilly Bébé se révéla une artiste atypique. Sous l’égide de la comtesse X, elle créa un personnage de petite fille modèle évoluant avec grâce au milieu de lions rugissants. Ce fut un événement ! À juste titre, elle devint une vedette des cirques et des variétés du début du XXème siècle. 

Fervant admirateur, le dompteur Roman Proske lui consacra un chapitre entier dans son ouvrage My turn Next.

Wilfried K. Hofburg

Traduit par Dominique Denis

Sources

  • Au Ronacher 
  • Ronacher – Gerhard Eberstaller.
  • Les dompteurs – Henry Thétard.
  • Das Buch vom Zirkus – Joseph Halperson.
  • Serpents, hyènes et lions
  • Les Hagenbeck – Henry Thétard – Le Cirque dans l’Univers – n° 20.
  • Dompteuses de la belle époque – Henry Thétard – Le Cirque dans l’Univers – n° 26.
  • Tilly Bébé vedette des cirques et variétés
  • Von fliegenden menschen und tanzenden pferden – Gisela Winker.
  • Medrano – Boum-Boum – Dominique Denis.
  • Programme Medrano – octobre 1903
  • Orpheum de Graz – affiche 1902/1903
  • A girl among lions – Chicago Tribune – 1/03/1903
  • Winter Garten – affiche
  • Une nouvelle carrière
  • Olympia – Hagenbeck 1913 – programme.
  • Sarrasani – wie er wirklich war – Ernst Günther.
  • Busch – Berlin – programmation.
  • Die Buschens – Martin Schaaff.
  • Au cinéma
  • Filmographie – recherches de l’auteur.
  • Une artiste atypique
  • My turn Next – Roman Proske.
Stars féminines - couverture
Stars féminines au Cirque – couverture

À lire : 

Stars féminines au Cirque – Michèle Pachany-Léotard  & Dominique Denis – Arts des 2 Mondes – Paris – 2021.