Sélectionner une page

Poodles Hanneford, talentueux comique et voltigeur à cheval, a triomphé sur toutes les plus grandes pistes américaines tout au long du XXème siècle. 

par Belmonte Bates

Comme un caniche heureux : Poodles Hanneford

Poddles au Sells Floto Circus
Poddles Prince of clowns

Dans l’histoire du Cirque, Edwin dit Poddles Hanneford, reste un personnage unique.  Selon John Turner, il naquit à Barnsley, en Angleterre, le 14 juin 1891. Ses parents Edwin, dit Ned (1867 – 1913) et Elizabeth, née Scott, dite Nana, dirigeaient le Hanneford Royal Canadian Circus qui tourna plusieurs années en Irlande.

À sa naissance, le petit Edwin (se prénommant comme son père et son grand-père) apparut comme un magnifique poupon, aux cheveux bouclés. Le voyant pour la première fois, sa tante Kate s’écria :

What a cute little poodles ! 

(Quel mignon petit caniche !)

Cette exclamation fut inscrite dans le marbre, et le mignon petit Edwin fut dorénavant appelé Poodles.  Avec un tel prénom, pouvait-il devenir un inspecteur des impôts ou ecclésiastique ? Sa voie était désormais toute tracée : il deviendrait un comique de grande classe.

The Hanneford Riding Troupe

Comme la plupart des enfants de Cirque, Edwin dit Poodles voltigea à cheval dès l’âge de cinq ans. Après le décès de son père, il prit la direction de la troupe équestre familiale The Hanneford Riding Troupe. La troupe fut engagée au Bostock’s Circus en Angleterre. La qualité de leur travail fut appréciée de John Ringling qui les engagea pour le Barnum & Bailey Circus en 1915.

En Amérique, la troupe était composée de Nana (sa mère), Grace (sa compagne), Elizabeth (sa sœur) avec son mari Ernest Clarke (ex-Clarkonian), et de Percy Clarke. Par la suite, l’équipe s’agrandit avec son frère George, et plus tard, sa fille Gracie.

La famille Hanneford fut immédiatement adoptée par le public américain, et resta chez les Ringling durant une quinzaine de saisons.

The Pete Jenkins routine

Poodles - Hagenbeck-Wallace Circus
Poodles vedette au Hagenbeck-Wallace Circus

Pour enrichir son travail, Poodles décida de mettre à son répertoire la fameuse routine comique appelé The Pete Jenkins routine. Rapidement, il excella dans le registre comique à tel point, que son interprétation devint le moment fort du numéro.

Notre Poodles se composa une silhouette reconnaissable au premier coup d’œil, coiffé d’un chapeau melon, sous une perruque rousse, et costumé d’une trop large redingote de cérémonie. Plus tard, il entrait en piste, vêtu d’un large manteau en fourrure du plus bel effet.

Acrobate de première force, il avait une manière particulière de sauter debout et de redescendre de son cheval qui enthousiasmait le public. Souvent, il exécutait cet exploit jusqu’à 26 fois de suite, ce qui provoquait des tonnerres d’applaudissements.

Les plus grands cirques

En plus de leur prodigieuse carrière aux USA, Poodles et sa famille se produisirent à Londres, au Bertram Mills Circus, pour la saison d’hiver 1929/1930, et à Paris à l’Empire du 7 au 20 février 1930.

Après le Ringling Bros and Barnum & Bailey Circus, Poodles se produisit au Hagenbeck-Wallace Circus, au Al G. Barnes Circus ainsi qu’au Sells Floto Circus. 

Poodles Hanneford au cinéma

Poodles à l'Empire de Paris 1930
Poodles à l’Empire de Paris

Entre les saisons de Cirque, Poodles tourna dans de nombreux films. D’abord une série de courts-métrages à partir de 1923 comme The Riding Master, puis en 1927, The Circus Carpers. En 1928, il tourne dans The Circus Kid, au côté de Frankie Darro, Helen Costello, Joe R. Brown… ensuite, il apparut dans Our Little Girl avec Shirley Temple, et plusieurs long-métrages.

Pour la télévision, il participa aux émissions de Hollywood Circus Junior en 1951, et à celles de Cisco Kid, l’année suivante.

Après une carrière bien remplie, Poodles Hanneford travailla pour le parc d’attractions Frontier Town jusqu’en 1967 et termina sa vie à Glens Falls, le 9 décembre 1967.

Voltigeur et comique à cheval exceptionnel, Poddles Hanneford a illuminé l’histoire du Cirque du XXème siècle. 

Belmonte Bates

Sources

  • Comme un caniche heureux
  • A Ring, a Horse, a Clown – John H. McConell.
  • Victorian Arena – John Turner.
  • The Hanneford Riding Troupe
  • Notes Pierre Couderc.
  • Les Hanneford – A. D. H. Coxe – Le cirque dans l’univers – n° 137.
  • The Pete Jenkins routine
  • Dictionnaire du Cirque – Dominique Denis.
  • Les jongleurs à cheval – Dominique Denis.
  • Les plus grands cirques
  • Bertram Mills Circus – Cyril Bertram Mills.
  • Book : Bertram Mills – David Jamieson.
  • The posters of the Bertram Mills Circus – Steven B. Richley.
  • Empire – Jacques Salles. 
  • Affiches Barnum, Hagenbeck-Wallace, Sells Floto.
  • 200 years of the american circus – Tom Odgen.
  • Poodles Hanneford au cinéma
  • Gosse de Cirque – Denis Granai circus-parade.com.
  • Alessandro Boromeo – notes de cinéma.
  • Poodles ist tot – Das Organ – janvier 1968/

À lire

A Ring, a Horse, a Clown – John H. McConell –  Astley & Rickett – Detroit – 1992.