Sélectionner une page

Jean Houcke, homme de cheval et directeur de Cirque, fut un aristocrate de la Piste qui brilla tant en France qu’en Scandinavie.

par Vojtech Molier

En Scandinavie

Le maître Jean Houcke
Le maître écuyer Jean Houcke

Jean-Théodore Léonard Houcke, dit Jean Houcke, était le fils d’Eugène-Léonard Houcke et de Fanny Tourniaire, qui dirigèrent plusieurs cirques en Scandinavie.

Hazebrouck, en France, le vit naître le 11 octobre 1878. 

Avec ses frères Lucien et Hippolyte Eugène (à ne pas confondre avec leur oncle Hippolyte), Jean Houcke anima un numéro de triple jockey, ainsi qu’un numéro de tennisman à cheval.

À Kristiana (Oslo), Jean Houcke rencontra Louise Thurmann Ihlen, la fille d’un avocat norvégien. Ils se marièrent à Berlin en 1903 et eurent un fils Eugène Victor Hippolyte Léonard, surnommé Dutis, le 28 juillet 1904 à Copenhague. Quelques années plus tard, en 1907, Jean et Louise divorcèrent.

Les 3 frères Houcke

La vie de Jean Houcke est particulièrement longue – 94 de ans – et riche en évènements. Nous évoquerons les principaux épisodes de sa carrière d’après les documents que nous avons consulté aux Archives Arlequin.

Les trois frères (Jean, Lucien et Hippolyte Eugène) se produisirent dans de nombreux établissements. Parmi ceux-ci il y eut le Cirque du Nord à Copenhague, en 1899 Busch à Vienne en 1903, Beketow en 1904… Le Nouveau Cirque, en septembre 1905. 

Au Nouveau Cirque

Lors de la réouverture, à Paris, du Nouveau Cirque, le 9 septembre 1906, Jean Houcke  fut nommé directeur artistique. À cette occasion, il engagea l’impressionnant groupe de 30 ours blancs de Wilhelm Hagenbeck présenté par Kruger. Pour le spectacle de décembre, il mit en piste une pantomime intitulée Les skis norvégiens. 

Les Skis norvégiens - Année 1906
Les Skis norvégiens

Enfin, cette saison parisienne se termina en mai 1907. 

Reprise du numéro

Avec ses frères, Jean reprit son numéro de triple jockey.  Malheureusement Eugène décéda de tuberculose. Malgré ce triste évènement, Jean et son frère Lucien partirent à l’Hippodrome de New York en 1910.  Le mauvais sort s’acharna sur les frères Houcke, et Lucien mourut à son tour d’une péritonite.

De retour en France, Jean Houcke rencontra Marcelle Rancy. Talentueuse écuyère, elle était la fille d’Alphonse Rancy et de Jeanne Bidel. Son grand-père paternel n’était autre que Théodore Rancy, le fondateur de la célèbre lignée. 

Les 5 enfants

Le mariage de Jean Houcke et Marcelle Rancy eut lieu le 28 décembre 1914, à Barbezieu en Charente. Ils eurent cinq enfants :

  • Huguette Olive, née le 10 novembre 1911, à Lyon
  • Maurice André né le 27 septembre 1916, à Bordeaux
  • Gilbert Hippolyte né le 28 mai 1918, à Grenoble
  • Sacha Alphonse né le 8 août 1923, à Paris 
  • Nadia Jeanne Mauricette née le 7 décembre 1925, à Paris.

Jean Houcke maître écuyer

Cirque d'Hiver - J. Houcke
Affiche Cirque d’Hiver avec J. Houcke

Délaissant l’acrobatie équestre, Jean Houcke se consacra à la présentation de groupe de chevaux en liberté ainsi qu’à la haute école. 

La guerre enfin terminée, il fut nommé directeur équestre du premier spectacle de Bertram Mills Circus à l’Olympia de Londres pour les fêtes de fin d’année 1920.  

En compagnie de son épouse, Jean Houcke fut durant plusieurs années à l’affiche du cirque dirigé par Alphonse Rancy.  À titre d’exemple, à Lyon en mai 1922, il dirigeait la cavalerie, puis présentait une double haute école avec Marcelle, et enfin un quadruple tandem.

Dans les cirques parisiens

Toujours avec Rancy, on le vit au Havre en 1923, à Bordeaux l’année suivante, à Lille en 1925. Cette même année, à Paris, il participa au spectacle de son beau-père Alphonse installé au Magic City. 

Dans la capitale, Jean Houcke s’était produit au Cirque de Paris (ex-Metropole) direction G. Rousseau de 1923 à 1926, au Cirque de Limoges (direction Desprez) en 1924. Gaston Desprez l’engagea de nombreuses fois au Cirque d’Hiver de Paris de 1926 à 1933. Entre-temps, il avait mené la cavalerie lors de la tournée Fratellini en Allemagne et en Italie début 1928, puis avait enchaîné au Stade du capitaine Buffalo Bill (direction Bouglione) porte Champerret à Paris. À nouveau, il tint la chambrière chez Rancy en 1928 et 1929. 

Le music-hall cirque l’Empire le mit à l’affiche avec sa cavalerie en septembre 1926, en juillet 1930, en décembre 1934 et en avril 1936.

Le directeur Jean Houcke

Prenant la suite de son beau-père Alphonse Rancy, Jean Houcke dirigea le Cirque Municipal d’Amiens, le temps de la foire St Jean (fin juin à mi-juillet) de 1921 à 1943. Ses spectacles, composés des meilleures attractions de l’époque, furent exemplaires à tel point qu’en 1939, il fut officiellement nommé citoyen d’honneur de la ville d’Amiens.

Harka J. Houcke - photo
La Harka J. Houcke – photo A. A.

Indépendamment d’Amiens, Jean Houcke dirigea d’autres établissements comme au Havre en 1929 et à Bordeaux en 1930, appelé Cirque Houcke-Rancy.

Sous l’enseigne le Cirque des Cirques, en association avec André Rancy, le marquis de Baroncelli et Kavaljos, il donna une série de représentation au Grand Palais à Paris, en été 1937.

De Copenhague à Paris

En plus de ses activités en France, il dirigea le Cirque de Copenhague d’avril à mai 1938, ainsi que la saison suivante. Après un passage au Cirque Miehe au Danemark en 1940, Jean Houcke s’installa au cirque de Furuvick à Stockohlm, jusqu’en 1941. 

Le cirque de Rouen l’accueillit en 1942 et 1943, puis Jean Houcke s’installa au Grand Palais à Paris, à partir du 27 mai 1944. La saison fut de courte durée, car à la Libération, un char allemand tira un obus sur le Palais qui fut la proie des flammes. Ce fut la fin du Cirque Houcke au Grand Palais. Lors d’un entretien avec L. R. Dauven, en juillet 1944, il lui déclara qu’il avait dirigé le cirque des Petits Champs à Constantinople, mais sans lui préciser la date.

Un gentilhomme

Cirque Houcke à Paris - affiche
Cirque Houcke à Paris

Nous avons posé la question à Dominique Denis s’il avait connu Jean Houcke et il nous a répondu :

– Effectivement, j’ai eu la chance et l’honneur de le rencontrer plusieurs fois. à cette époque, il était âgé de plus de 80 ans.

Élégamment vêt, d’une jaquette, la cravate rehaussée d’une épingle en diamant en forme de fer à cheval, coiffé d’un chapeau melon gris perle, il représentait l’archétype de l’homme de cheval. Le visage rond, le teint coloré, l’œil vif orné d’un monocle, il était affable et souriant.

Alors que je n’étais qu’un jeune adolescent, strictement inconnu, je venais le saluer, et il me répondait avec courtoisie. C’était un gentilhomme !

Aristocrate de la Piste

À juste titre, Jean Houcke était particulièrement de ses enfants qui brillèrent dans les plus grands cirques européens. En prenant de l’âge, il séjourna à la maison de retraite suédoise en région parisienne. Alors qu’il assistait à la première du Cirque de Moscou au Palais des Sports de Paris en 1969, il fut victime d’une attaque. Agé de 94 ans, il décéda à La Garenne-Colombes, le 19 septembre 1973.

Maître écuyer renommée, directeur international, aristocrate de la PisteJean Houcke reste une des figures les plus pittoresques du Cirque du XXème siècle. Aujourd’hui, à Chanceaux-sur-Choisille (37390), une rue porte son nom.

Vojtech Molier

Merci à Dominique Denis et aux Archives Arlequin.

Sources

  • En Scandinavie
  • Cirkus – og goglerslaersgter – Ander Enevig.
  • Cirkus i Danmark – Anders Enevig.
  • Hippolyte Houcke – Charmaine Leplu – circus-parade.com.
  • Les jongleurs à cheval – Dominique Denis.
  • Les 3 frères Houcke
  • Archives Arlequin.
  • Au Nouveau Cirque
  • Livre : Nouveau Cirque – Paris à la Belle Époque – Dominique Denis.
  • Nouveau Cirque – 251 rue du faubourg Saint-Honoré – Dominique Denis – circus-parade.com.
  • Reprise du numéro
  • Jean Houcke – L. R. Dauven – Le Cirque dans l’Univers – n° 90.
  • La dynastie Rancy – Adrian  – l’Inter-Forain.
  • Généalogie de la famille Bidel-Rancy – Jacques Garnier – Le Cirque dans l’Univers – n° 62.
  • Marcelle Houcke-Rancy – Adrian – Scènes et Pistes – n° 98.
  • La Merveilleuse Histoire du Cirque – Henry Thétard. 
  • 5 enfants
  • Tableau généalogique – Dominique Denis.
  • Gilbert Houcke – Frédéric Bollmann.
  • Jean Houcke maître écuyer
  • Livre Bertram Mills Circus – David Jamieson.
  • Bertram Mills Circus – circus-parade.com.
  • Olympia de Londres – circus-parade.com.
  • Programmes Alphonse Rancy – 1922 à 1929.
  • Dans les cirques parisiens
  • Histoire illustrée des cirques parisiens – Adrian
  • Cirques en  bois, cirques en pierre de France –  Charles Degeldère et Dominique Denis.
  • Cirque d’Hiver – direction Gaston Desprez – Dominique Denis.
  • Empire – Jacques Sallès.
  • Le directeur Jean Houcke
  • Cirque d’Amiens – Charles Degeldère et Dominique Denis – circus-parade.com.
  • Programmes Cirque Houcke-Rancy – Cirque des Cirques.
  • De Copenhague à Paris
  • L’Echo – Copenhague.
  • Cirkus i Sverige – Arne Wahlberg.
  • Annonce Cirque Houcke – Le Petit Parisien – 17/06/1944.
  • Quand Jean Houcke se fixe à Paris – L. R. Dauven – Actu – 3/07/1944.
  • Troisième spectacle Jean Houcke – Louis Terrentroy – l’Auto – 12/08/1944.
  • Un gentilhomme
  • Entretien avec Dominique Denis.
  • Aristocrate de la Piste
  • Échos – Jean Houcke – Le Cirque dans l’Univers – n° 75.
  • La plus noble conquête – Jean Houcke – Le Cirque dans l’Univers – n° 90.
  • Sur Jean Houcke – Dominique Mauclair – Le Cirque dans l’Univers – n° 218.
  • Dictionnaire du Cirque – Dominique Denis.