Sélectionner une page

Résumé de l’histoire du Cirque dans les 5 continents, en 10 paragraphes. Un superbe voyage dans le temps et dans l’espace.

La création du spectacle du Cirque

Façade complète de l’Amphithéâtre d’Astley à Londres

L’ex-sergent major Philip Astley créa à Londres, en 1768, le concept du spectacle de cirque en intégrant à ses démonstrations équestres des artistes pratiquant d’autres disciplines. Il fit construire plusieurs amphithéâtres à Londres, Paris et Dublin. Ce fut le début de l’histoire du Cirque… 

Son principal concurrent Charles Hugues, six ans plus tard, fut le premier à intituler son établissement Cirque.

Antonio Franconi assisté de ses fils Laurent et Henri, au début du XIXème siècle, créa le Cirque Olympique à Paris, qui devint un modèle du genre. Des écuyers comme Chiarini, Gautier, ou Guillaume parcoururent ensuite l’Europe jusqu’en Russie. Un autre cavalier, John Bill Ricketts, fut le précurseur du Cirque nord-américain.

Christopher de Bach fit construire le Circus Gymnasticus à Vienne en 1808. Jacques Tourniaire fit de même à Saint-Pétersbourg en 1827. Apparurent ensuite les Ducrow, les Cooke ou les Clarke, qui influencèrent le Cirque britannique. 

La grâce des écuyères 

Cirque des Champs-Elysées - histoire
Devant le Cirque des Champs-Elysées

Des pionniers, comme les frères Howes, firent découvrir les joies du cirque aux Américains. L’entreprenant J. P. Brown eut l’idée de présenter ses spectacles sous un chapiteau. 

Louis Dejean fit construire, à Paris, le Cirque des Champs-Elysées, un monument qui fut copié dans le monde entier. La première eut lieu le 3 juin 1841. Le Tout-Paris acclama le maître écuyer François Baucher et les belles écuyères comme Pauline Cuzent, Virginie Kenebel ou Palmyre Anato. Quant aux fils Franconi, ils furent à l’origine des spectacles d’hippodromes.

D’audacieux directeurs se lancèrent à la conquête des cinq continents comme… Dan Rice ou Old Robinson, aux Etats-Unis…  Robert Radfort  en Australie… Guiseppe Chiarini dans les deux Amériques, en Océanie et en Extrême-Orient…et Louis Soullier de la Russie au Japon. 

De nouveaux établissements 

Cirque Renz à Berlin - histoire
Au Cirque Renz à Berlin

Au milieu du XIXème siècle, ce fut l’époque de la création de nouveaux établissements : Les frères Sanger en Grande-Bretagne… Ernst Renz à Berlin, Vienne, Breslau et Hambourg… Wilhelm Carré à Amsterdam…Antoine Plège et Théodore Rancy en France…  Thomas Price à Madrid. Quant à Louis Dejean, il inaugura à Paris, en décembre 1852, le Cirque Napoléon.

Karl Magnus Hinné, en 1868, installa des installations hydrauliques dans ses cirques de Moscou et de Saint-Pétersbourg. 

Par la suite, Le Nouveau Cirque à Paris, le Zirkus Paul Busch à Berlin, le Tower Circus à Blackpool, montèrent de fastueuses pantomimes nautiques. Et Théodore Rancy, planta son chapiteau au Caire en 1869.

L’histoire du Cirque en marche 

Affiche Barnum & Bailey - histoire
Affiche Barnum & Bailey

Dans la seconde partie du XIXème siècle, le cirque rayonna sur les cinq continents : 

Barnum & Bailey, les frères Ringling, Buffalo Bill et son Wild West Show en Amérique du nord… Les frères Atayde au Mexique … Frank Brown et José J. Podesta en Amérique du sud… Vishnupant Chatre aux Indes… Frank Fillis en Afrique du sud… Tadasuke Kinoshita au Japon…

Ainsi que… Bostock au Royaume-Uni, Hagenbeck en Allemagne, Cesar Sidoli dans l’empire Austro-Hongrois, Ciniselli, et Salamonsky, en Russie. 

À la Belle Epoque

Sous le chapiteau de Krone - histoire

Sous le chapiteau de Krone

Quand La Belle Epoque débuta, Paris s’imposa comme la capitale mondiale du Cirque avec ses cinq établissements permanents.

Buffalo Bill et Barnum & Bailey tournèrent en Europe. Les cirques européens résistèrent, avec panache, à ces entreprises américaines. En France, des cirques en bois et en pierre furent érigés dans une centaine de villes. En Allemagne, Busch, Max et Albert Schumann s’installèrent dans de somptueux cirques, tandis que Krone, Sarrasani et Gleich montaient sous leurs chapiteaux de grandioses spectacles.

Après la révolution bolchévique en Russie, Lénine nationalisa tous les cirques en 1919.

Des vedettes

Carrousel Bertram Mills - Circus Dictionnary
Carrousel Bertram Mills

La première grande guerre mondiale terminée, des directeurs prirent la relève comme  Bertram Mills en Grande-Bretagne… Les frères Amar, Spiessert, Court en France… Knie en Suisse… Strassburger et Schneider en Allemagne… Kludsky en Europe centrale…

Les Parisiens Gaston Desprez au Cirque d’Hiver, et Jérôme Medrano à Montmartre, programmèrent les plus grandes vedettes de l’époque, des Fratellini aux Codona, en passant par Grock, Rastelli ou Alfred Court

De magnifiques spectacles furent montés au Tower Circus de Blackpool, à l’Hippodrome de Great Yarmouth, chez Schumann à Copenhague et Stockholm, au Coliseu de Lisbonne, au Price de Madrid, au Circo Olympico de Barcelone, et au Cirque Royal de Bruxelles.

Les frères Ringling, aux Etats-Unis, prirent le contrôle de leur rival Barnum & Bailey. 

Les Aguilas Humanas tournaient en Amérique du sud…  Isako aux Indes… Sun Fu Hu en Chine… Hagenbeck au Japon… St Leon Circus en Australie… et Boswell en Afrique du sud.

Sur les routes de l’histoire

La piste du Radio-Circus - histoire
La piste du Radio-Circus

Après la deuxième guerre mondiale, les grands chapiteaux européens repartirent sur les routes : Bertram Mills, Billy Smart, Chippefields au Royaume-Uni… Althoff, Hagenbeck, Krone, Barum, en Allemagne… Schumann, Benneweis, Scott, Moreno, en Scandinavie… avec Carcelle, Feijoo et Castilla, en Espagne,… Orfei ou Togni, en Italie…

Dans les autres continents, en Australie avec Wirth… en Afrique du Sud avec Boswell… aux Etats-Unis, avec Ringling Bros and Barnum & Bailey Circus… au Mexique avec Atayde… en Amérique du Sud avec Stevanovich, Dumbar ou Razore.

La première officielle du Cirque Chinois eut lieu à Pékin, en octobre 1950, en présence du premier ministre Zhou Enlai.

En France, le Radio-Circus fut célèbre pour ses émissions radiophoniques, et Pinder monta des revues sur glace. A Paris, Medrano et le Cirque d’Hiver Bouglione changeaient de spectacle toutes les quinzaines. Les vedettes s’appelaient Rose Gold, Gilbert Houcke, Achille Zavatta, ou les Rudi Llata.

De nouveaux souffles

Affiche du Cirque Russe - histoire
Affiche du Cirque Russe

Le Cirque de Moscou s’exporta dans le monde entier. Puis, ce fut le tour des premières troupes chinoises. 

Un souffle nouveau déferla sur le monde du cirque à partir des années 1970. Ce fut, en France,  Jean Richard, le Cirque à l’ancienne des Gruss, et en Grande Bretagne, Gerry Cottle.

Le Festival international de Monte-Carlo créé par le Prince Rainier en 1974 fut un événement exceptionnel qui, par la suite, inspira d’autres capitales comme Moscou, Wuqiao ou Budapest.

Cirques alternatifs et traditionnels

Cirque Roncalli - histoire
Programme du Cirque Roncalli

De nouvelles formes de spectacles émergèrent en France qualifiés du terme de cirque alternatif,tels le Cirque Bonjour, Archaos, Zingaro, Plume, le Puits aux Images. En Allemagne, Bernard Paul créait le Cirque Roncalli, un Traumcircus qui obtint un énorme succès. Il en fut de même pour Fliegenpilz, Gosh ou Flic-Flac… En Italie, ce fut le cirque romantique de Darix Togni

A New York, le Big Apple Circus, présenta un cirque à l’européenne… En Amérique du sud, Tihany imposa le cirque magique… Quant au Cirque du Soleil au Canada, il innova avec un cirque réinventé

Dans les cirques dits traditionnels les artistes se surpassèrent comme les Vasquez en tournant le quad au trapèze volant.

Malgré la tempête de décembre 1999 qui dévasta plusieurs chapiteaux européens, l’année 2000 se termina en apothéose. Rien qu’à Paris, on recensait onze cirques. 

Vive le cirque

Royal Circus Gia Eradze - histoire
Royal Circus de Gia Eradze

Le XXIème siècle débuta brillamment à Moscou avec le cirque du boulevard Tsvetnoy de Nikouline et celui de l’avenue Vernadsky des Zapachny. 

Le Cirque européen pouvait se féliciter de compter dans ses rangs des directeurs artistiques exceptionnels tels Bernard Paul en Allemagne, Joseph Bouglione et Gilbert Gruss en France. Nous n’oublierons pas les génies russes comme Valentin Gneushev ou Alexander Grimailo.

Chris Barltrop célébra à Londres, le 4 avril 2018, la création du spectacle de Cirque. Malgré cet évènement, Ringling cessa ses activités aux Etats-Unis, et en Europe, certains établissements firent de même. 

Cependant, il y aura toujours des gens de grande valeur, passionnés de Cirque, dans tous les continents, qui sauront surmonter tous ces obstacles.

Au moment où nous écrivons ces lignes, nous venons d’être subjugués par l’époustouflante troupe du Royal Circus de Gia Eradze à Monaco, début janvier 2019. 

Non le cirque n’est pas mort…  Vive le cirque !

Dominique Denis

Sources

  • Das Buch vom Zirkus – Joseph Halperson – 1926.
  • Histoire du Cirque – Serge – 1947.
  • La Merveilleuse Histoire du Cirque – Henry Thétard – 1947.
  • Le Cirque et ses Etoiles – Tristan Rémy – 1955.
  • Storia del Circo – Alessandro Cervellati – 1956.
  • Vue d’ensemble de l’Histoire du Cirque – Otto Max – Circorama – 1960.
  • Le cirque commence à cheval – Adrian – 1968.
  • Le Grand Livre du Cirque – Monica J. Renevey – 1977.
  • Histoire mondiale du Cirque – Dominique Jando – 1977.
  • Découvrez le Cirque – Dominique Denis – Gallimard – 1978. 
  • Le Monde du Cirque – André Minne – 1982.
  • La fabuleuse histoire du Cirque – Pascal Jacob – 2002.
  • La Storia del circo – Raffaele de Ritis – 2008.
  • Encyclopédie du Cirque – Dominique Denis – 2013.
  • Philip Astley – La naissance du cirque – Dominique Denis – 2018.